Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

 

Du 3 au 10 mars à Toulouse, dépistage gratuit et anonyme des maladies rénales

L'année dernière durant la Semaine Nationale du Rein, 522 personnes (soit près d'1 sur 4 dépistée à Toulouse) ont été orientées vers un médecin généraliste… En cause des traces de sang, de protéines et/ou de leucocytes détectés dans les urines et/ou une tension artérielle trop élevée. Autant de signes avant-coureurs d'un possible dysfonctionnement rénal.

Afin de prévenir une maladie qui évolue à bas-bruit, la Clinique Néphrologique Saint-Exupéry en partenariat avec France Rein Occitanie Midi-Pyrénées, organise un dépistage gratuit et anonyme des maladies rénales du samedi 3 au samedi 10 mars, place Saint Georges à Toulouse.

Une caravane sanitaire y sera installée durant 8 jours. A bord, 50 infirmiers et aides-soignants de la Clinique Néphrologique Saint Exupéry ainsi que des bénévoles de France Rein Occitanie Midi-Pyrénées proposeront un dépistage anonyme, gratuit et sans rendez-vous à tous ceux qui souhaitent vérifier le fonctionnement de leurs reins.

Après l’administration d’un questionnaire simple et rapide, un test par bandelette urinaire permettra de détecter la présence éventuelle de protéines, de leucocytes et de sang dans les urines. La prise de tension artérielle déterminera quant à elle la présence d’une hypertension artérielle, facteur de risque de l’insuffisance rénale.

En 2017, 2 315 personnes (58% de femmes) sont venues se faire dépister. Parmi eux, 37,11% présentaient au moins un des marqueurs de risques de maladie rénale : 11,14% présence de sang, 11,66% hypertension artérielle, 7,99% leucocytes et 6,31% des traces de protéines. Au final, 22,55% des dépistés ont été orientés vers leur médecin généraliste pour des analyses complémentaires.

En France, 1 personne sur 20 a une maladie rénale et l'ignore
Les reins sont indispensables à la vie. Or peu de personnes connaissent leurs fonctions voire même leur emplacement… On estime que l’insuffisance rénale chronique touche près 3 millions de Français et que le nombre de personnes malades des reins qui ne présentent pas de symptômes avoisinerait quant à lui 10% de la population française…

Evoluant sans symptôme ressenti, la maladie rénale se diagnostique bien souvent trop tard alors qu’une prise en charge précoce et appropriée permet de ralentir ou de stopper son évolution.

Diabète, hypertension artérielle, toxicité rénale de certains médicaments, malformation congénitale ou maladie héréditaire sont autant de pathologies qui peuvent être à l’origine d’une maladie rénale… Mais une perte d’appétit, des nausées, une fatigue importante, des troubles du sommeil, le besoin d’uriner la nuit… sont autant de signes avant-coureurs qui doivent alerter.

DÉPISTAGE GRATUIT "UN REIN C'EST PAS RIEN"
Du 3 mars au 10 mars - 10h à 19h - Place Saint-Georges à Toulouse

--
Contact Presse :

RPLB
Laurence de Boerio
06 03 10 16 56
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://rp.deboerio.net

--
Communiqué envoyé le 2018-02-23 17:42:54 via le site Categorynet.com dans la rubrique Santé

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______