Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

 

L'épopée du Bandit manchot

Azur casinoLa machine à sous est certainement le jeu d’argent le plus connu du grand public. Et pour cause, son invention ne date pas d’hier ! Cela remonte à la fin du 19ème siècle lorsque son inventeur, Charles August Fey l'eut mis en œuvre. À l’époque connue sous le nom de bandit manchot, ce fut une innovation révolutionnaire. Se dotant de trois roulettes disposant chacune de cinq symboles différents (cœur, carreau, cloche, fer-à-cheval et pique), le but était d’aligner les mêmes symboles les uns à côté des autres pour gagner le Jackpot ! Mais, il faut savoir que le bandit-manchot n’as pas été créé au hasard. Il propose en effet, jusqu’à 1000 combinaisons différentes. Bien que les utilisateurs de l’époque en sont ravis, cela ne dure qu’un temps. En effet, aux alentours des années 1920, ce jeu d’argent devient illégal et la machine est alors transformée en distributeur de bonbons. 
 
Mais le bandit manchot n’a pas encore dit son dernier mot, il reviendra plus tard encore plus fort que jamais. On le retrouvera dans les années 60 avec des jeux de lumières et des sons, mais aussi des options exaltantes offrant une expérience de jeu encore plus intense. Dans la foulée, il connaîtra également l’arrivée des jeux bonus et bien des années plus tard, il fera son entrée sur le marché des casinos en ligne. 
 
Aujourd’hui, la machine à sous a totalement sa place sur le marché. On la trouve dans de nombreux casinos réels et en ligne, et nombreuses sont les versions ! Retrouvez par exemple sur critiquejeu.com des avis sur le casino Azur qui accueille une des plus belle collection de machines à sous en ligne. 
 
Ces slots sont appréciées par de nombreux joueurs à travers le monde entier. Nombreux sont ceux qui souhaitent tenter leur chance à la machine à sous. En effet, il n’y a aucune stratégie à avoir, c’est une simple question de hasard ! 

L’Histoire du Casino 

Bien que le terme “casino” fut introduit en 1850, le lieu en lui-même est bien plus ancien. On recense l’un des premiers salons de jeux à Venise en Italie à la fin du 18ème siècle. Par la suite, d’autres établissements ouvrirent leurs portes en Europe, notamment à Bruxelles, à Vienne et à Bath en Angleterre. Dans la foulée, la France se voit également ouvrir les premiers salons de jeu. Néanmoins, ces espaces de détentes et d’amusements ne dureront qu’un temps. Ils seront tous forcés de fermer au 19ème siècle. Seul, le fameux casino de Monte Carlos ainsi que Redoute situé à Spa en Belgique resteront ouverts en Europe. Le Français est alors la langue la plus utilisée dans ce type d’établissement. 
 
La roulette devient le jeu incontournable des casinos. Les joueurs doivent miser sur un ou plusieurs numéros, sur une couleur et sur la hauteur ou la parité du numéro qu’il espère voir sortir. Ce jeu de hasard anime les nuits de Monte Carlos et de Spa réunissant des joueurs en tout genre, artistes, notables, aventuriers, etc. Bien des années plus tard, au milieu du 20ème siècle, Las Vegas se voit accueillir les premiers hôtel-casinos, connus sous les noms de Flamingo, Desert Inn, Binion’s, etc. Ce ne sera que le début d’une longue série. La ville deviendra par la suite la capitale des jeux d’argent. Néanmoins, elle sera détrônée dans les années 2000 avec le développement des nombreux casinos à Macao en Asie.

La création des casinos en ligne 

Après le succès des casinos terrestres, les casinos en ligne font leur apparition ! C’est en 1993 qu’une société israélienne lance Casino On Net, maintenant appelé 888. Grâce à d’importants moyens financiers et une bonne stratégie marketing, ce fut une réussite. D’autres sites ont alors suivi le même chemin en proposant des jeux d’argent en ligne. En 1994, l’île d’Antigua-et-Barbuda est la première à mettre en place une réforme concernant les jeux en ligne et à offrir des licences aux casinos virtuels.
 
En Europe, chaque pays dispose d’un organisme qui légifère des sites de casino en ligne. En Italie, il s’agit de l’AAMS, en Espagne, il y a le DGOJ, etc. La France a opté, quant à elle, en 2010 pour l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL). L’organisme délivre des licences officielles aux sites de casino en ligne agréés. Toutefois, certains sites web continuent de proposer des services de jeux en ligne sans pour autant avoir été légalisés.
 
Aux Etats-Unis, la législation est quelque peu différente. À la base, les jeux en ligne étaient totalement interdits. Néanmoins, mais s’ils étaient illégaux, bon nombre d’Américains arrivaient tout de même à y jouer, grâce à des sites en Anglais créés dans d’autres pays, là où la législation l’autorise. Par conséquent, certains états, comme le New Jersey, le Nevada et le Delaware, ont mis en place une législation pour autoriser certaines formes de jeux en ligne.