Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Compumark : Les abus de marques ont augmenté en 2018

Selon la dernière étude Compumark, leader mondial de solutions de recherche et de protection de marque, huit entreprises sur dix ont été touchées par des abus de marque en 2018 contre 74% en 2017. 40% des répondants ont déclaré avoir subi 1 à 10 cas d’abus de marque alors et 22% en ont subi 11 à 20.

Les abus de marque ont des conséquences extrêmement néfastes : elles entraînent de la confusion chez les clients, nuisent à la réputation de la marque, à la confiance des consommateurs et remettent en cause leur fidélité. Ainsi, trois-quarts des entreprises déclarent avoir intenté une action en justice contre des marques contrefaisantes et 30% indiquent qu’elles ont dû changer le nom de leur marque suite à un abus.

Les répondants annoncent avoir connu des abus dans divers domaines, notamment les noms de domaines (43%), les noms d’entreprise (40%), les noms de réseaux sociaux (38%), le design industriel (35%), les campagnes publicitaires (32%) et les places de marchés en ligne (33%).

« Le paysage du dépôt de marque évolue rapidement ; les professionnels et les marques elle-même doivent s’adapter pour s’assurer qu’elles seront en mesure d’atténuer le risque présenté par des abus potentiels. Le rapport montre en effet que les dépôts de marque et les abus sont en hausse. Cela met en lumière la nécessité d'une vigilance et d'une efficacité accrues en matière de recherche de nouvelles marques et de protection des marques existantes ", déclare Jeff Roy, président de CompuMark.

L’enquête commandée par CompuMark, une filiale de Clarivate Analytics, a analysé l’état de l’écosystème de marque en interrogeant 352 professionnels des marques opérant au sein d’équipes juridiques internes ou externes en France, en Italie, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

L’étude révèle que la technologie a été identifiée par 59% des répondants comme étant le principal facteur de fluidité dans les processus de recherche et de protection de marque. 56% des interrogés reconnaissent également qu’elle facilite le processus de création de nom.

De plus, un-tiers des répondants déclare avoir été témoin d’une augmentation des dépôts de marques non traditionnelle telles que des odeurs, des mouvements ou des couleurs par exemple.

« Les recherches démontrent que la technologie joue un rôle plus important dans l’accompagnement des professionnels, dans le processus de dépôt de marque et dans celui de la protection de marque », ajoute Jeff Roy. « Ce rôle sera d’autant plus important à mesure que l’écosystème de marque évoluera et que les professionnels seront confrontés à des défis pour mettre leurs produits rapidement sur le marché, faire face au manque de temps, à des problèmes de budget et à la menace croissante que représente l’internationalisation du marché. Pour soutenir les professionnels dans ces changements, Compumark s’engage à délivrer de nouveaux produits et des améliorations de manière continue. »

L'écosystème des marques : Perspectives mondiales du dépôt de marque, de la contrefaçon et des défis communs est le troisième rapport annuel développé par CompuMark. Le rapport peut être téléchargé ici.



---
Contact Presse:




Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ID diffuseur : 64267

 

--

Communiqué envoyé le 2019-01-30 11:50:48 via le site Categorynet.com dans la rubrique Internet
Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

______