Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

 

Le monde du travail : une vision genrée

Le monde du travail : une vision genrée
Si rien ne change, il faudra attendre 202 ans pour combler l'écart économique entre les sexes

Paris, le 24 Avril 2019 - Le marché du travail est un milieu en constante évolution, qui ne cesse de changer et de s’adapter au gré des progrès qu’ils soient techniques, technologiques, managériaux… Ainsi chacun s’adapte au monde du travail de sa propre manière et chacun en a sa propre vision. Le rapport sur les déficits de compétences réalisé par Udemy, la plate-forme mondiale d’apprentissage en ligne, révèle que cette vision du milieu professionnel est relativement genrée, c’est-à-dire qu’il existe des différences notables entre ce que les hommes perçoivent et ce que les femmes perçoivent. Par exemple, cette étude a démontré que 55% des hommes pensent que la main d’oeuvre française est compétitive voire très compétitive, alors que seulement 45% des femmes pensent cela. Plus alarmant encore, si rien ne change dans le monde du travail, il faudra attendre encore 202 ans selon le World Economic Forum pour combler l'écart économique entre les sexes.

Le déficit de compétences, un ressenti plus féminin
Cette dichotomie joue notamment sur la façon dont les hommes et les femmes ressentent et vivent le déficit de compétences. En effet, 52% des femmes se sentent affectées par ce déficit alors que les hommes ne sont que 45%. Les femmes se sentent donc plus touchées que les hommes par ce phénomène. Cela pourrait s’expliquer par le fait que le milieu professionnel est largement dominé par les hommes. Par exemple selon Mode(s) d’Emploi on ne compte que 14,7% des femmes cadres, elles sont 11% moins tendance à négocier leur salaire ou encore le taux d’activité en temps partiel est 4 fois plus fréquents chez les femmes. En revanche, le taux de chômage des femmes est moins élevé que celui des hommes.

L’apprentissage de nouvelles compétences
Toutefois, les femmes sont de plus en plus ambitieuses et veulent réduire cet écart. En effet, femmes (44%) et hommes (40%) s’accordent à dire que la compétence la plus difficile à acquérir est celle de leadership et de management. C’est pourquoi cette aptitude reste celle que les femmes (30%) et les hommes (35%) veulent le plus développer dans leur carrière professionnelle et leurs ambitions personnelles. Les qualités de leadership et de management sont essentielles et fondamentales dans les emplois de direction. Ainsi ces chiffres prouvent à quel point de plus en plus de femmes souhaitent être actrices, et non plus spectatrices, sur le marché du travail et sont tournées vers le futur pour casser ce plafond de verre.

En revanche, les hommes et les femmes ne s’accordent pas quant à la meilleure manière d’apprendre de nouveaux savoirs. Les hommes (59%) comptent plus sur les formations professionnelles en entreprise que les femmes (50%). Mais pour les hommes comme pour les femmes, les formations en ligne arrivent en deuxième position des meilleurs moyens pour apprendre de nouvelles connaissances. En effet, les formations en ligne sont vues comme un excellent moyen d’apprendre dans des domaines très vastes et très différents. Si celles-ci sont autant appréciées c’est aussi parce qu’elles sont pratiques et permettent de gagner du temps car elles sont accessibles partout et à tout moment. Llibert Argerich, Vice-Président, Marketing chez Udemy affirme que « de plus en plus de personnes suivent des cours en ligne afin de se former pour maîtriser une de leur passion inavouée ou un besoin de s’épanouir en approfondissant ses connaissances dans un domaine plus ou moins loin de son métier ».

La compétitivité au travail
On note également une différence dans la vision de l’avenir des emplois. Femmes et hommes ne perçoivent pas de la même manière la nécessité de devoir rester compétitif. Llibert Argerich souligne le fait que « se former tout au long de la vie est nécessaire compte tenu de la compétitivité du monde du travail partout dans le monde ». Le rapport de chacun à la concurrence est différent, que ce soit la concurrence des avancées technologiques ou celle de l’arrivée des milléniales sur le marché du travail par exemple. En effet, 75% des hommes interrogés pensent que d’ici 5 ans les compétences exigées pour leur travail auront évolué, contre 81% des femmes. Également, 44% des hommes pensent que l’intelligence artificielle pourra les remplacer et faire leur travail à leur place dans 5 ans, contre 47% des femmes. Les hommes sont donc moins craintifs pour l’avenir de leurs emplois face aux progrès technologiques et à la concurrence. Malgré cela, les femmes (63%) comme les hommes (64%) pensent qu’ils ont moins d’opportunité d’évolution dans leur carrière professionnelle que les générations passées. « Cela nous amène à penser que les travailleurs ont encore la possibilité de se former pour faire face à ces changements, et pourquoi pas utiliser le e-learning pour y faire face et intégrer cette nouvelle routine dans leurs vies » déclare Llibert Argerich.

Il ressort donc de cette étude que la majorité des hommes et des femmes sont très positifs à propos du bien être et du bonheur au travail et que la méritocratie reste une valeur importante à leurs yeux car ils pensent globalement que tout le monde peut être heureux et avoir du succès professionnellement en travaillant dur.


Pour en savoir plus sur l’étude Udemy :
L'enquête américaine a été menée en ligne par Toluna Group pour le compte d'Udemy en septembre 2018 auprès de plus de 1 000 employés âgés d'au moins 18 ans et occupant un poste à temps plein aux États-Unis. Udemy s'est associée à des instituts de recherche locaux afin d’interroger 1 000 employés à temps plein en France notamment. L’étude complète est disponible sur demande.


À propos d’Udemy :
Udemy a été créé en 2010 avec pour objectif d’améliorer les vies grâce à l’apprentissage. Udemy est une plateforme mondiale d'apprentissage et d'enseignement en ligne où plus de 30 millions d’étudiants apprennent de nouvelles compétences. Ils peuvent choisir parmi un large catalogue de plus de 100 000 cours enseignés par des formateurs experts dans plus de 50 langues. Depuis 2016, la plateforme met en avant des formations en français créées par des experts francophones. Que ce soit pour développer leur carrière professionnelle ou pour un enrichissement personnel, les étudiants peuvent apprendre et maîtriser de nouvelles compétences, et ce à leur rythme grâce à des cours à la demande. Les formateurs ont eux la possibilité de partager leurs connaissances avec le monde entier. Udemy est une entreprise privée, basée à San Francisco, avec des bureaux en Irlande, en Turquie, au Brésil et en Inde.


Retrouvez Udemy sur les réseaux sociaux :
Facebook : @Udemyenfrançais
Twitter : @UdemyFr

Contacts presse :
+33 6 89 20 26 16
Margaux Cardinal – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--
Contact Presse :

Udemy
Udemy Udemy
+33 6 89 20 26 16
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
https://www.udemy.com/fr/

--
Communiqué envoyé le 2019-04-23 10:38:10 via le site Categorynet.com dans la rubrique Infos générales

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______