Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

 

Comment la connectivité cloud devra s’adapter à la “nouvelle norme” par Rajat Mahajan - Hybrid Cloud Manager, GTT

Alors que tout ce qui nous entoure change à une vitesse incroyable, le cloud computing comme facilitateur du travail à distance est devenu essentiel pour les indépendants et les entreprises.

L’année dernière, une étude réalisée pour le compte de GTT Communications révélait que les dirigeants IT pensaient que 50% de leur charge de travail fonctionnerait dans le cloud cette année. La COVID-19 n’a probablement fait qu’alimenter cette tendance. Alors que les pays mettaient en application des politiques de confinement, le télétravail est devenu la nouvelle norme. Nombreux sont ceux qui utilisent désormais des applications et services cloud, comme Microsoft Teams, pour rester connectés et poursuivre leur activité comme si de rien n’était.

Cependant, l’augmentation du recours au cloud fait peser une pression supplémentaire sur les plateformes réseaux qui sont déjà tendues. Accéder aux services cloud de façon sécurisée, à distance et efficacement, nécessite une connectivité fiable. Les organisations ont besoin d’un réseau dorsal solide qui puisse garantir la sécurité, une faible latence, la flexibilité et la résilience.


Engouement pour le cloud hybride et le multi-cloud

Les entreprises devant répondre à la demande croissante pour utiliser le cloud, il y a une tendance pour adopter des modèles « cloud first ». Le marché adopte des déploiements hybrides et multi-cloud. Selon une étude du Gartner réalisée auprès des utilisateurs du cloud public, 81% des personnes interrogées travaillent avec deux fournisseurs de cloud ou plus.

Alors que les entreprises cherchent à opérer leur transformation digitale, le cloud hybride offre flexibilité et agilité, leur permettant de répartir les charges de travail à la fois sur le cloud public (hyper-scalers) et le cloud privé sur site. En conséquence, les entreprises peuvent décider quelles applications et quels systèmes sont gérés dans le cloud public et lesquels fonctionneront dans le cloud privé en fonction des réglementations, des politiques et des besoins pratiques.

Le mutli-cloud fonctionne comme une variante du cloud hybride, il optimise la capacité à opérer sur plusieurs clouds publics, comme Microsoft Azure, Amazon Web Services et Google. Il permet aux entreprises de gérer plusieurs processus métier à travers un mélange de clouds publics.

Une approche hybride est souvent adoptée pour répondre aux besoins de réglementation et de sécurité sur différents marchés et est soutenue par la nécessité de réaliser des gains d’efficacité opérationnelle. Cependant, la volonté d’adopter une approche hybride peut souvent s’accompagner d'une certaine confusion quant à la manière de procéder à ce changement et à la mise en place correcte du réseau étendu (WAN) pour soutenir cette évolution.

Répondre à la demande sur le long terme

Compte tenu du climat actuel et des défis liés à la connectivité cloud, les organisations réfléchissent de plus en plus à la manière de gérer le réseau sous-jacent, car elles s'orientent de plus en plus vers des applications nativement dans le cloud et s'éloignent des systèmes monolithiques hérités. Les entreprises essaient de comprendre comment gérer de manière sécurisée les applications cloud qui nécessitent plus de flexibilité, d’agilité et d’évolutivité.

L’étude menée pour GTT a montré que 26% des décideurs IT avaient adopté une approche hybride pour supporter la connectivité aux applications cloud, en s’assurant d’avoir la flexibilité de choisir la meilleure infrastructure réseau pour chaque application.

Il est fondamental d’optimiser le réseau pour supporter les applications cloud et réaliser sa transformation digitale. Alors que les organisations passent d’une architecture de data centers concentrée géographiquement à une architecture cloud plus dispersée, il est nécessaire d’améliorer l’agilité du réseau. Pour être efficace dans cette transformation, une approche « software defined » (SD) est choisie. La même étude montre que 68 % des entreprises prévoient d'utiliser le SD-WAN dans le cadre de leur stratégie WAN pour 2020.

Le SD-WAN rend le réseau plus facile à configurer afin de garantir aux entreprises que le trafic emprunte le chemin le plus direct et avec la plus faible latence vers les applications critiques. L’approche du SD-WAN est flexible et peut s’automatiser, ce qui permet aux entreprises de réaliser une grande partie de l’orchestration, ce qui était difficile auparavant avec le routage traditionnel.
Le retour sur investissement (ROI) du SD-WAN

Une étude de Forrester a révélé qu’une entreprise utilisant le SD-WAN pouvait générer un retour sur investissement de 213% avec une période de rentabilisation de moins de 6 mois. Afin de bénéficier à plein des avantages du SD-WAN sans le risque des coûts cachés et des complexités opérationnelles, les entreprises devraient étudier l’option de travailler avec un fournisseur de services managés.

Le “fait maison” peut paraître plus rentable, cependant, les entreprises doivent savoir que des coûts cachés peuvent découler de cette approche, notamment pour la mise en place de l’infrastructure, le support et la maintenance quotidienne, ce qui peut grandement augmenter le coût total de possession. Faire appel à un fournisseur de solutions SD-WAN spécialisé pour concevoir, mettre en œuvre et optimiser votre service aura un impact positif sur les résultats et vous permettra de réaliser des économies à long terme.

Lorsque le SD-WAN est combiné à ce qu’on appelle communément un service ‘cloud connect’, une connexion privée sécurisée présentant une faible latence à moindre coût qui offre un accès direct aux fournisseurs de services cloud, il contribue à améliorer les performances des applications cloud en limitant les problèmes réseau. Grâce à des modèles de tarification fixes pour l'entrée dans le cloud, les coûts de transfert de données sont radicalement réduits et les charges de travail du cloud peuvent être accessibles en utilisant une connectivité qui répond à des exigences de bande passante flexible. Travailler avec un fournisseur de services pour se connecter directement aux différents fournisseurs de cloud peut balayer un certain nombre d’inquiétudes liées à la dégradation potentielle des services pour les utilisateurs dispersés dans le monde.

Pour l’instant, on ne voit pas la fin de l’adoption du cloud, entre les événements de cette année qui ont accéléré la migration vers le cloud pour de nombreuses entreprises et les mouvements en cours avec des organisations rééquilibrant les dépenses CapEx et adoptant le modèle OpEx en fonction des besoins pour gagner en élasticité et en taille. A mesure que la dépendance augmente, croît également la demande pour un réseau optimisé pour le cloud qui peut garantir la sécurité, la résilience, la flexibilité et l'agilité.

Pour une migration vers le cloud sans heurts, il est crucial de travailler avec le fournisseur qui offre la bonne expertise, les outils et services appropriés. Ces considérations clés devraient inclure la connexion et l’intégration avec un réseau mondial sécurisé, qui transfère les données entre les infrastructures cloud privées et publiques et qui optimise les dépenses IT.


Alors que les entreprises s'adaptent à la "nouvelle norme", un monde où les accès sécurisés et la performance garantie des applications cloud sont critiques, la connectivité directe aux différents fournisseurs de cloud est devenue partie intégrante de la stratégie réseau.


https://learn.gtt.net/Networking_Trends_2020.html

--
Contact Presse :

B Communication
Ghislaine LORY
0146217266
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
https://www.b-comm.fr

--
Communiqué envoyé le 2020-11-25 13:48:09 via le site Categorynet.com dans la rubrique Informatique

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______