Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

 

Save the Date: Garden Party le 19 juillet aux Bacchanales entre 17h et 18h pour la presse

Le jeune chef azuréen qui a obtenu son étoile au Michelin au restaurant « Les Bacchanales », fête en fanfare le premier anniversaire de son installation à Vence : Une jam session gourmande, musicale et jubilatoire, en équipe avec l'un des meilleurs cuisiniers au monde, un célèbre confrère azuréen et deux invités-surprise.

A cette occasion, le 19 juillet, Christophe Dufau vous invite à découvrir son nouveau concept "Street Food" avec son futur complice Bernard Chesneau et lance la première cuisine fine de rue en France à bord d'une roulotte.
Dimanche 19 juillet, à partir de 17H00 :
Garden-party, jusqu'au bout de la nuit... avec les étoiles en bandoulière !

Dans les jardins revisités par les sculptures colorées de l'artiste Paco Sagasta, les musiciens s'accordent. Le jeune chef aux assemblages de saveurs enthousiastes a réuni le meilleur pour fêter dignement le premier anniversaire du jour où il a investi cette grande maison bourgeoise des collines vençoises, sous la célèbre chapelle Matisse où l'harmonie semble régner.

Un concept inédit en France. La cuisine de rue tutoie enfin la gastronomie.
De ses voyages aux Etats-Unis, en Scandinavie et en Asie, Christophe s'est toujours étonné que la savoureuse cuisine de rue qui s'élabore là-bas, populaire, goûteuse et de qualité, n'ait jamais été envisagée en France où la gastronomie abandonne les trottoirs aux seules pizzas, panini, kebab et autres churros. Une heureuse rencontre s'avère déterminante, il y a dix ans de cela, celle de son futur complice Bernard Chesneau. Ils importent des rues de Copenhague le concept de cuisine mobile pour lequel ils ont élaboré une carte de produits frais de qualité, sains, soigneusement travaillés, présentés dans des emballages jetables écologiques et proposés devant « la roulotte Bacchanales », à prix doux. Loin de l'esprit « gastro » et bistrot-chic qui colle à l'image des restaurants étoilés, cette cuisine délicate ose descendre dans la rue pour aller à la rencontre du grand public et lui donner le goût de la qualité à prix abordable. Il s'agit presque
d'une mission citoyenne dans l'esprit de la tradition « slow-food ».
Elégant sans être guindé, c'est un projet anti-crise, bien dans l'air du temps.
Les tarifs varient entre 3 et 10 euros. Pour ce tarif modique, les clients pourront y déguster des accords de cuisine de tous les jours, surprenants dans cette configuration : paleron de bœuf dans son jus de carotte lié avec un râpé de carotte, verrine de courgettes trompettes aux moules et amandes fraîches, méchoui d'agneau mariné aux épices exotiques, joue de bœuf en gremolata allégée, verrine de carotte à l'abricot et au crabe ou encore melon rôti au miel et au romarin façon crumble.
Un chef étoilé se lance dans la cuisine de rue… Cette innovation culinaire en France n'a plus qu'à trouver sa voie (publique). Itinérante sur les routes de France, la roulotte se propose d'animer des événements de toutes sortes, concerts, expositions, meetings. Avis aux amateurs !
Une démarche novatrice à découvrir avec l'interêt porté aux précurseurs…

Menu à dix mains, en compagnie de cuisiniers parmi les plus en vogue au monde.

Aux premiers accents de leur répertoire, on se dirigera vers l'apéritif et les trois ou quatre buffets mis en place dans les jardins. Dufau innove et surprend une fois de plus en s'entourant de cinq chefs de renom pour une démonstration inédite de cuisine de rue : René Redzepi, « le troisième meilleur chef du monde 2009 », venu spécialement de Copenhague, Mauro Colagreco « cuisinier français de l'année 2009», selon le Gault Millau, venu en voisin de Menton, Bernard Chesneau, spécialiste du concept de « street food » et deux chefs-surprise étrangers, de stature internationale, prouveront à ses côtés que la cuisine « nomade » peut rimer avec finesse.

Dimanche 19 juillet, un menu-anniversaire "Street Food" exceptionnel proposera différents pôles, avec farandole d'amuses bouches, plats salés et desserts sans oublier la présence de vignerons qui feront déguster leur production.
Tarifs de la soirée : 40 euros avec une bouteille d'eau minérale offerte 25 euros de plus pour le vin (4 verres avec 4 tickets).

Chef de file de la nouvelle gastronomie nordiste, René Redzepi est à la tête du restaurant danois le plus étoilé (**), « Noma » dans les docks de Copenhague. Il va puiser dans le terroir scandinave peu réputé pour sa finesse, une cuisine étonnante de légèreté où l'on savoure « le vent, la neige, la mer et les sous-bois ».
Au classement des 50 meilleurs restaurants du monde du San Pellegrino award's 2009, il se situe désormais en troisième position, juste derrière le chef catalan Adrià et Blumenthal's à Londres. « René est foncièrement gentil » distille Christophe Dufau. « Je l'ai connu il y a dix ans au Danemark alors qu'il était jeune apprenti. Très vif, souriant, respectueux, il avait toujours le souci de bien faire. Son succès qui l'a porté au firmament des chefs mondiaux n'a entamé en rien son humilité. Je suis fier d'avoir croisé son chemin à l'époque. Sa présence parmi nous le 19 juillet sera un privilège pour tous les participants. »


Désigné "cuisinier de l'année 2009 » par le guide gastronomique Gault Millau France, Mauro Colagreco, le chef du Mirazur à Menton, est Argentin d'origine Italienne. Il a su agréger toutes les influences qui ont fait sa passion, des grandes écoles culinaires de Buenos Aires aux expériences chez les plus grands chefs français. Formé chez Bernard Loiseau, Alain Passard, Alain Ducasse et Guy Martin, il est devenu un "jeune prodige qui sent la cuisine comme un virtuose saisit l'âme fugitive d'une fugue ». L'occasion de (re)découvrir ce passionné amoureux de la nature méditerranéenne qui l'entoure. Christophe loue la personnalité attachante de son jeune voisin. « Il émane de Mauro un grand charisme. Sa réussite ne l'a pas empêché de demeurer très simple, toujours accueillant, à l'écoute. Parmi tous les chefs que je connais, c'est à lui que je m'identifie le plus. Nous avons surtout la même façon d'éllaborer nos plats, à partir des légumes. Curieusemen
t, nous sommes à la fois très proches et très différents. C'est justement ce qui nous lie. Je suis heureux de pouvoir présenter son travail aux participants pour l'anniversaire des Bacchanales le 19 juillet prochain. »

Bernard Chesneau, enfin, est un chef de cuisine français qui, après un long périple en Italie, à Londres, à Québec et à Quito en Equateur, a parcouru la Scandinavie de fond en comble. Véritable agitateur d'idées culinaires, il s'est associé à Christophe Dufau pour l'occasion et tiendra lui-même la plupart du temps la « roulotte Bacchanales ». « Bernard ne laisse personne indifférent » précise Dufau, enthousiaste. « C'est un bosseur, un passionné, un enfant terrible. Un rebelle qui brave les interdits et les idées reçues. Il est bien déterminé à faire bouger les lignes, dans le domaine de la cuisine comme dans les autres. »

La presse est aimablement conviée à " La Garden Party des Bacchanales", pour un accueil spécial avec rencontre des Chefs entre 17 et 18 heures (sur réservation préalable) puis la fête continuera jusqu'au bout de la nuit ou vous êtes bien évidemment invités à rester si vous le souhaitez sous un ciel propice aux étoiles….


Restaurant les Bacchanales
247 Avenue de Provence
06140 Vence
Réservation : 04 93 24 19 19
Site Internet http://lesbacchanales.com/



Martine DELOUPY
Attachée de presse et de communication - Evénementiel
Assistante Isabelle Battarel
419 avenue Jean Leonardi - 06480 La Colle Sur Loup
Tél. + 33 (0) 4 93 82 43 02 - Fax + 33 (0) 4 93 82 45 29
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--
Contact Presse:
Press' Papiers
Martine Deloupy
04 93 82 43 02
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.press-papiers.com

--

Communiqué envoyé le 29.06.2009 16:50:16 via le site Categorynet.com dans la rubrique Gastronomie / Restaurants

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Le jeune chef azuréen qui a obtenu son étoile au Michelin au restaurant « Les Bacchanales », fête en fanfare le premier anniversaire de son installation à Vence : Une jam session gourmande, musicale et jubilatoire, en équipe avec l'un des meilleurs cuisiniers au monde, un célèbre confrère azuréen et deux invités-surprise.

A cette occasion, le 19 juillet, Christophe Dufau vous invite à découvrir son nouveau concept "Street Food" avec son futur complice Bernard Chesneau et lance la première cuisine fine de rue en France à bord d'une roulotte.
Dimanche 19 juillet, à partir de 17H00 :
Garden-party, jusqu'au bout de la nuit... avec les étoiles en bandoulière !

Dans les jardins revisités par les sculptures colorées de l'artiste Paco Sagasta, les musiciens s'accordent. Le jeune chef aux assemblages de saveurs enthousiastes a réuni le meilleur pour fêter dignement le premier anniversaire du jour où il a investi cette grande maison bourgeoise des collines vençoises, sous la célèbre chapelle Matisse où l'harmonie semble régner.

Un concept inédit en France. La cuisine de rue tutoie enfin la gastronomie.
De ses voyages aux Etats-Unis, en Scandinavie et en Asie, Christophe s'est toujours étonné que la savoureuse cuisine de rue qui s'élabore là-bas, populaire, goûteuse et de qualité, n'ait jamais été envisagée en France où la gastronomie abandonne les trottoirs aux seules pizzas, panini, kebab et autres churros. Une heureuse rencontre s'avère déterminante, il y a dix ans de cela, celle de son futur complice Bernard Chesneau. Ils importent des rues de Copenhague le concept de cuisine mobile pour lequel ils ont élaboré une carte de produits frais de qualité, sains, soigneusement travaillés, présentés dans des emballages jetables écologiques et proposés devant « la roulotte Bacchanales », à prix doux. Loin de l'esprit « gastro » et bistrot-chic qui colle à l'image des restaurants étoilés, cette cuisine délicate ose descendre dans la rue pour aller à la rencontre du grand public et lui donner le goût de la qualité à prix abordable. Il s'agit presque
d'une mission citoyenne dans l'esprit de la tradition « slow-food ».
Elégant sans être guindé, c'est un projet anti-crise, bien dans l'air du temps.
Les tarifs varient entre 3 et 10 euros. Pour ce tarif modique, les clients pourront y déguster des accords de cuisine de tous les jours, surprenants dans cette configuration : paleron de bœuf dans son jus de carotte lié avec un râpé de carotte, verrine de courgettes trompettes aux moules et amandes fraîches, méchoui d'agneau mariné aux épices exotiques, joue de bœuf en gremolata allégée, verrine de carotte à l'abricot et au crabe ou encore melon rôti au miel et au romarin façon crumble.
Un chef étoilé se lance dans la cuisine de rue… Cette innovation culinaire en France n'a plus qu'à trouver sa voie (publique). Itinérante sur les routes de France, la roulotte se propose d'animer des événements de toutes sortes, concerts, expositions, meetings. Avis aux amateurs !
Une démarche novatrice à découvrir avec l'interêt porté aux précurseurs…

Menu à dix mains, en compagnie de cuisiniers parmi les plus en vogue au monde.

Aux premiers accents de leur répertoire, on se dirigera vers l'apéritif et les trois ou quatre buffets mis en place dans les jardins. Dufau innove et surprend une fois de plus en s'entourant de cinq chefs de renom pour une démonstration inédite de cuisine de rue : René Redzepi, « le troisième meilleur chef du monde 2009 », venu spécialement de Copenhague, Mauro Colagreco « cuisinier français de l'année 2009», selon le Gault Millau, venu en voisin de Menton, Bernard Chesneau, spécialiste du concept de « street food » et deux chefs-surprise étrangers, de stature internationale, prouveront à ses côtés que la cuisine « nomade » peut rimer avec finesse.

Dimanche 19 juillet, un menu-anniversaire "Street Food" exceptionnel proposera différents pôles, avec farandole d'amuses bouches, plats salés et desserts sans oublier la présence de vignerons qui feront déguster leur production.
Tarifs de la soirée : 40 euros avec une bouteille d'eau minérale offerte 25 euros de plus pour le vin (4 verres avec 4 tickets).

Chef de file de la nouvelle gastronomie nordiste, René Redzepi est à la tête du restaurant danois le plus étoilé (**), « Noma » dans les docks de Copenhague. Il va puiser dans le terroir scandinave peu réputé pour sa finesse, une cuisine étonnante de légèreté où l'on savoure « le vent, la neige, la mer et les sous-bois ».
Au classement des 50 meilleurs restaurants du monde du San Pellegrino award's 2009, il se situe désormais en troisième position, juste derrière le chef catalan Adrià et Blumenthal's à Londres. « René est foncièrement gentil » distille Christophe Dufau. « Je l'ai connu il y a dix ans au Danemark alors qu'il était jeune apprenti. Très vif, souriant, respectueux, il avait toujours le souci de bien faire. Son succès qui l'a porté au firmament des chefs mondiaux n'a entamé en rien son humilité. Je suis fier d'avoir croisé son chemin à l'époque. Sa présence parmi nous le 19 juillet sera un privilège pour tous les participants. »


Désigné "cuisinier de l'année 2009 » par le guide gastronomique Gault Millau France, Mauro Colagreco, le chef du Mirazur à Menton, est Argentin d'origine Italienne. Il a su agréger toutes les influences qui ont fait sa passion, des grandes écoles culinaires de Buenos Aires aux expériences chez les plus grands chefs français. Formé chez Bernard Loiseau, Alain Passard, Alain Ducasse et Guy Martin, il est devenu un "jeune prodige qui sent la cuisine comme un virtuose saisit l'âme fugitive d'une fugue ». L'occasion de (re)découvrir ce passionné amoureux de la nature méditerranéenne qui l'entoure. Christophe loue la personnalité attachante de son jeune voisin. « Il émane de Mauro un grand charisme. Sa réussite ne l'a pas empêché de demeurer très simple, toujours accueillant, à l'écoute. Parmi tous les chefs que je connais, c'est à lui que je m'identifie le plus. Nous avons surtout la même façon d'éllaborer nos plats, à partir des légumes. Curieusemen
t, nous sommes à la fois très proches et très différents. C'est justement ce qui nous lie. Je suis heureux de pouvoir présenter son travail aux participants pour l'anniversaire des Bacchanales le 19 juillet prochain. »

Bernard Chesneau, enfin, est un chef de cuisine français qui, après un long périple en Italie, à Londres, à Québec et à Quito en Equateur, a parcouru la Scandinavie de fond en comble. Véritable agitateur d'idées culinaires, il s'est associé à Christophe Dufau pour l'occasion et tiendra lui-même la plupart du temps la « roulotte Bacchanales ». « Bernard ne laisse personne indifférent » précise Dufau, enthousiaste. « C'est un bosseur, un passionné, un enfant terrible. Un rebelle qui brave les interdits et les idées reçues. Il est bien déterminé à faire bouger les lignes, dans le domaine de la cuisine comme dans les autres. »

La presse est aimablement conviée à " La Garden Party des Bacchanales", pour un accueil spécial avec rencontre des Chefs entre 17 et 18 heures (sur réservation préalable) puis la fête continuera jusqu'au bout de la nuit ou vous êtes bien évidemment invités à rester si vous le souhaitez sous un ciel propice aux étoiles….


Restaurant les Bacchanales
247 Avenue de Provence
06140 Vence
Réservation : 04 93 24 19 19
Site Internet http://lesbacchanales.com/



Martine DELOUPY
Attachée de presse et de communication - Evénementiel
Assistante Isabelle Battarel
419 avenue Jean Leonardi - 06480 La Colle Sur Loup
Tél. + 33 (0) 4 93 82 43 02 - Fax + 33 (0) 4 93 82 45 29
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--
Contact Presse:
Press' Papiers
Martine Deloupy
04 93 82 43 02
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.press-papiers.com

--

communiqué envoyé le 29.06.2009 16:50:16 via le site Categorynet.com dans la rubrique Gastronomie / Restaurants

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Lire plus sur: http://gastronomie.annuairecommuniques.com/2009/06/save-date-garden-party-le-19-juillet.html