Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Déstressez pour perdre vos kilos superflus

Selon une étude parue il y a quelques années déjà dans l’American Journal of Clinical Nutrition, 52 % des femmes contre 20 % des hommes mangent sur le coup d'une émotion négative. La relation entre alimentation et santé mentale serait d'ailleurs bidirectionelle, selon autre une étude parue deux ans plus tard, dans le Canadian journal of public health les auteurs affirmaient  que « l'humeur ou l'état psychologique peuvent influencer ce qu'on mange, de même que les quantités consommées, tandis que l'alimentation influence également l'humeur et le bien-être psychologique. » 

L’anxiété, le stress chronique  peuvent effectivement être  des facteurs générateurs de prise de poids ; Soit parce qu’inconsciemment, et l’inconscient est malheureusement plus fort que le conscient, on cherche une compensation à la période difficile traversée en augmentant ses rations alimentaires, soit parce que le corps interprète le stress à sa façon  et  se met à stocker les graisses quand  on ne ne mange pas plus gras et plus sucré pour apaiser ses sentiments négatifs.

 Qui dit stress dit production de cortisol ; et il pése lourd dans ce processus ! le corps se met alors en alerte ; l'hormone du stress modifie le stockage du sucre , de l'eau et des fluides de l'organisme; elle réduit aussi la masse musculaire.Elle est directement lié à la prise de masse grasse au niveau de l'abdomen surtout chez la femme .

Tout cela est directement lié à une petite glande , l'hypophyse, qui ,elle, ne pèse que quatre grammes (!) ; celle-ci  centralise les commandes aux autres glandes et gère ainsi  le sommeil,  l’appétit,  la faim et la satiété ;   les centres  de la haine et de la colère, de la peur et de  l’angoisse ainsi que de la sexualité sont très proches. Il est plus facile de comprendre dés lors que les pertubations émotionnelles transmises à notre corps déstabilise notre organisme par ce biais et que  les conséquences délèteres  se répercutent sur l'appétit et le sommeil. Tout ces déreglements entraînent celui des glandes endocriniennes, du métabolisme,, du systéme hormonal avec un impact d'autant plus grand si la personne est génètiquement prédisposée à la surcharge pondérale ou se trouve dans une période critique sur le plan émotionnel.

 En vous adossant à la sophrologie et à l'hypnose, vous augmentez  considérablement vos chances  de mincir durablement.La pratique quotidienne engendre un changement positif sur le plan neurophysiologique et psychique. Vous vous alimentez en toute conscience et faites taire vos compulsions.

 

---
Contact Presse:

Carol
FERON Sophrologue existentielle et Hypnothérapeute
0603448519
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.carol-feron.fr
ID diffuseur : 96481

 

--

Communiqué envoyé le 2018-06-02 16:57:32 via le site Categorynet.com dans la rubrique Féminin
Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

______