Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

 

Le photovoltaïque un secteur en plein essor avec France PAC Environnement

La technologie photovoltaïque a déjà connu plusieurs phases de développement directement en lien avec les évolutions de la technologie et les différentes mesures mises en place pour favoriser son développement. La première cellule photovoltaïque a était développé des 1954 par les laboratoires Bell. Cette première cellule est déjà capable d’alimenter les appareils électriques des foyers. Cette technologie est déjà reprise en 1958 pour des applications en aéronautique, et notamment pour que les satellites soit alimenté en électricité et autonomes. En deux ans, l’usage de la technologie photovoltaïque s’est généralisé pour les satellites. Ils sont embarqués directement à bord des lanceurs et déployés lorsque les satellites sont en orbite. Cet environnement extrême qui est l’espace permet aujourd’hui d’affirmer qui cette technologie est robuste et fiable.
Il faut ensuite attendre 10 ans pour que les applications se développent sur terres et dans les mers. Les panneaux photovoltaïques permettent la mise en place d’installation qui nécessite une autonomie car elles ne sont pas desservis en électricité : les balises de navigation en pleine mer ou par exemple les relais de télécoms dans des lieux isolés comme en plein désert. Les installations photovoltaïques sont donc utilisées très souvent dans des environnements hostiles : exposés à la corrosion en pleine mer et aux températures extrêmes avec de fortes variations dans le désert.
Il faut tout de même attendre 20 ans pour voir le premier bâtiment équipé de panneaux photovoltaïques au Mexique. Cette installation révolutionne d’ailleurs le secteur puisqu’elle permet de répondre à l’intégralité des besoins énergétique du bâtiment.
A partir de 2000, le secteur photovoltaïque connait un véritable essor, notamment grâce à l’effort mondial engagé depuis les accords de Kyoto de 1997. L’objectif de ses accords étant majoritairement de réduire la consommation des énergies fossiles et l’énergie photovoltaïque parait être la solution la plus prometteuse. Mais les états comme le Japon ou l’Allemagne sont contraint d’engager des mesures financières incitatives pour faciliter son développement car la technologie reste encore coûteuse.
L’usage durant cette période ne consistait pas à consommer l’électricité produite par les panneaux photovoltaïque mais à introduire dans le réseau électrique l’énergie produite pour être revendu à un tarif fixe. Ainsi, en France, en 2006, les tarifs d’achat sont revalorisés ce qui a permis un décollage du marché. Toutes les mesures incitatives mises en place dans le monde ont permis de multiplier par 2500 le nombre de panneaux. Cette croissance exponentielle a favorisé l’arrivé de nouveaux intervenants et fabricants et de nombreux investissements en recherche et développement. Ce cercle vertueux permet d’obtenir une technologie de plus en plus performante avec des rendements maximisé et des procédés de fabrication améliorés. Cette phase d’industrialisation et de démocratisation a permis de diviser par 8 le coût de production des panneaux en 12 ans. C’est durant cette période que France PAC Environnement a développé une expertise dans le domaine et l’aérothermie pour permettre de maximiser les performances énergétiques des bâtiments.
Les différentes évolutions techniques des installations et les baisses du tarif de rachat du surplus d’électricité produit ont induit le développement du principe d’autoconsommation. Ce principe consiste simplement a consommer directement l’énergie produite pour les besoins en énergie du foyer. Cependant, la technologie photovoltaïque souffre d’un problème de stabilité de production : en effet, la production est dépendante de l’alternance du jour et de la nuit. Cependant, France PAC Environnement apporte une réponse technique éprouvée pour résoudre cette problématique. Il s’agit des solutions domotiques qui couplées à l’installation photovoltaïque permet de lisser la consommation de l’énergie produite en automatisant la mise en route des appareils énergivores durant les périodes de forte production.
L’autre solution qui permet de limiter l’impact de la production en alternance d’énergie consiste simplement à stocker le surplus d’énergie produit non consommé dans des batteries qui restitueront cette énergie en fonction des besoins. Malheureusement, les batteries représentent aujourd’hui un coût trop important par rapport à la rentabilité apporté pour être pleinement utilisé dans le cadre d’une installation photovoltaïque.

N’hésitez plus, contactez France PAC Environnement :
Site internet : http://www.francepac-environnement.fr
14, rue de l’Atlas
75019 PARIS
Téléphone : 01 42 80 09 06
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Page Facebook : https://www.facebook.com/fpe75
Page Instagram : https://www.instagram.com/francepacenvironnement/?hl=fr
Page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/france-pac-environnement/
Page Viadeo : https://www.viadeo.com/fr/company/france-pac-environnement
Chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC5zybRJbh8FcvPgASt5_C7w
Chaîne Dailymotion : https://www.dailymotion.com/francepacenvironnement
Page Pinterest : https://www.pinterest.fr/francepacenvironnement

--
Contact Presse :

France PAC Environnement
Clovis CHARRIER
0142800906
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://france-pac.online/

--
Communiqué envoyé le 2020-05-18 13:14:26 via le site Categorynet.com dans la rubrique Energie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______