Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

 

Le / La Manager de demain : Coach et interlocuteur de ses équipes

Le Village by CA Paris , écosystème unique où startups et grands groupes se rencontrent et coopèrent pour innover ensemble, aide les startups et les grands groupes à se développer, notamment grâce à des formations telles que The IO, en partenariat avec Startup Inside, qui ont pour but d’accompagner les grands groupes dans la formation des managers de demain. Mais qui est le manager de demain ? Quelles sont ses spécificités ?

Qui est le manager de demain ?
Lors du lancement de The IO, 25 DRH se sont réunis et ont réalisé le portrait type du « Manager de demain ».
Le manager de demain est une personne de confiance, optimiste et transparente qui a le goût des responsabilités et de l’équité. Il/ elle aspire à être le créateur de projets orientés sujet et apprentissage collectif. Le manager de demain apporte de la passion, une vision et de la sincérité à ses projets, favorise le bien-être et la collaboration en équipe tout en fixant des objectifs. Il est confronté à un business qui change vite et qui est parfois difficile à suivre.

Ce que les collaborateurs attendent du manager de demain :
- La connaissance de soi et le recul : Le manager de demain doit avant tout avoir une très bonne connaissance de soi et être en capacité de prendre du recul sur lui-même. Sans cette capacité, il n’est pas en mesure de faire prendre de la hauteur aux membres de son équipe.

- Le manager de demain, conseiller et interlocuteur : Les jeunes collaborateurs ont des attentes qui ne s’expriment pas forcément en termes d’expertise. Ils recherchent avant tout un interlocuteur capable de les conseiller sur la bonne posture à adopter dans différentes situations, de les rassurer et de créer de la confiance. Ils apprécient de savoir qu’en cas de difficulté, il y a quelqu’un sur lequel ils peuvent s’appuyer. Ils attendent également de l’empathie et des feed-back bienveillants.

- Rendre ses équipes autonomes : Les jeunes qui sortent de l’école ont une envie très forte d’être responsabilisés sur les missions qu’on leur confie. Le manager de demain sait être là quand il le faut mais aussi s’effacer quand c’est nécessaire. Il est un facilitateur en interne, il ouvre les bonnes portes, il crée des liens et accompagne les membres de son équipe dans la gestion de leur carrière.

Une vision et des objectifs communs :
Dans un contexte où de plus en plus de salariés sont impliqués dans une multitude de projets transverses, travaillant avec d’autres départements, le manager doit créer et garantir la pérennité d’une vision commune au sein de son entité.
Le manager doit parvenir à construire une vision partagée par l’ensemble de son équipe et faire en sorte que chacun s’engage à contribuer à la réalisation de ces objectifs communs.

On retrouve cet état d’esprit au sein des startups. C’est d’ailleurs ce qu’on appelle « l’esprit startup ». Lorsqu’une startup commence à recruter ses dix ou vingt premiers collaborateurs, la question fondamentale de l’engagement de ces nouvelles recrues se pose. Généralement, cette nouvelle équipe part deux jours en séminaire pour construire la vision de l’entreprise (à 6 mois, à 2 ans, à 5 ans), ses valeurs et sa raison d’être. Ensuite, chacun est sollicité pour savoir quel résultat il souhaite porter.
Ce type de méthode propre aux startups se développe de plus en plus dans les grandes entreprises.

Une posture entrepreneuriale et une dimension humaine plus forte :
Le manager de demain doit être le garant d’une vision commune et doit faire preuve de leadership pour que les collaborateurs s’engagent à une réussite collective. Pour cela il doit adopter une posture entrepreneuriale. Cette posture n’est pas celle d’un expert qui a réussi à monter dans la hiérarchie, c’est véritablement celle d’un entrepreneur.

Les grands groupes était jusqu’à présent très focalisé sur l’expertise « cœur de métier ». Aujourd’hui, les entreprises cherchent davantage des soft skills, une dimension leadership et une capacité à accompagner les salariés (à contrario du manager contrôlant).
La dimension humaine est plus forte qu’avant. Elle contribue à donner plus de sens au travail réalisé par les équipes. Plus il y a de sens, plus les équipes sont engagées à porter l'activité, plus les entreprises performent et innovent. C’est un cercle vertueux.

--
Contact Presse :

Earlycom
Lou Ducrotois
0685566097
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--
Communiqué envoyé le 2020-09-18 13:44:45 via le site Categorynet.com dans la rubrique Emploi-RH

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______