Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

 

Séduire durablement les millenials : un enjeu de performance pour les recruteurs

 

Les ruptures technologiques bousculent la donne en matière de recrutement. Elles font apparaître des tendances contradictoires qui ont un impact sur les performances des entreprises pour l’intégration et le suivi de carrière des millenials. Hyperconnectées, les générations Y et bientôt Z revendiquent des attentes particulières : quête de sens, conciliation vie professionnelle et vie privée, digitalisation des activités... Comment les séduire ?

 

 

Avec un taux de chômage descendu à 3,5%, le marché de l’emploi des cadres s’est complexifié. Les profils les plus recherchés sont les jeunes cadres ayant un à dix ans d’expérience. Pour attirer les meilleurs talents, généralement déjà en poste, les entreprises se doivent d’innover.

 

Un mode de recrutement agile

 

Les réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Twitter…) sont le mode de recrutement privilégié pour toucher les millenials, férus de nouvelles technologies. Nombre d’entretiens réduit, échanges plus courts privilégiant le téléphone ou Skype au détriment du face-à-face répondent non seulement aux impératifs de maîtrise des coûts et de compression des délais des recruteurs mais aussi à l’impatience des candidats, par ailleurs souvent sollicités en parallèle.

 

Le Candidate Care, clé de succès pour le recrutement des millenials

 

Avènement d’un nouveau phénomène dans le processus de recrutement, le Candidate Care ou l’attention bienveillante portée aux candidats, induit transparence et devoir d’information sur la procédure et sur la situation du postulant aux différentes étapes. Le parcours de recrutement se doit ainsi d’être fluide, lisible et agréable. Les recrutés ne se considèrent plus, en effet, comme des candidats mais comme des partenaires potentiels ; d’où l’émergence d’une relation personnalisée et respectueuse qui favorise écoute et confiance.

 

Les valeurs de l’entreprise, un gage d’adhésion

 

Les millenials considèrent avec attention non seulement le poste qu’on leur propose mais aussi et surtout les valeurs de l’entreprise. Les nouvelles recrues doivent se sentir en adéquation avec l’image  communiquée par leur futur employeur pour que l’intégration se passe bien et se conjugue dans la durée. L’organisation, l’ambiance, les avantages proposés sont des éléments déterminants dans leur choix. C’est pourquoi les entreprises travaillent aujourd’hui leur attractivité et portent une attention particulière à leur Marque Employeur.

 

La personnalité et les softskills plus que les diplômes

 

Le CV n’est pas encore complètement obsolète mais c’est pour bientôt ! Si le diplôme occupe encore en France une place importante, au-delà de ce dernier et de l’expérience acquise, la personnalité et le style du candidat deviennent aujourd’hui des critères prépondérants. Ce qui est corroboré par l’usage des réseaux sociaux qui privilégient l’individu plus que son parcours professionnel. Aux compétences, s’ajoutent les softskills, les traits de caractère et capacités relationnelles, éléments-clés de la bonne intégration d’un nouvel élément dans une équipe. La non considération par les employeurs de ces aspects touchant à la personnalité de leurs candidats ou de leurs salariés est souvent à l’origine des échecs de recrutement ou de management.

 

L’écoute pour une collaboration durable

 

Aujourd’hui les bons candidats sont recherchés et ils n’hésitent pas à faire leur marché en étudiant de façon détaillée les pratiques de l’entreprise, sa réputation, sa capacité d’écoute et de suivi de ses collaborateurs. Les talents aiment, en effet, qu’on leur propose des opportunités. Ils sont plus impatients que les anciennes générations, à l’affût d’environnements dans lesquels ils peuvent prendre des initiatives et déployer leur avenir. Il est donc important, pour éviter des taux de turnover trop élevés, de continuer de prendre en compte les motivations, les aspirations et les projets des équipes internes.

 

 

En résumé, pendant un recrutement et encore plus par la suite, les jeunes cadres attentent de l’entreprise qu’elle les séduise et qu’elle mette en valeur leur potentiel, voire qu’elle les aide à construire leur carrière de façon stratégique. La prise en compte de leur personnalité et de leurs aspirations doit être un élément prépondérant. C’est pourquoi les process de recrutement évoluent. Au-delà du Big Data et des outils digitaux de « matching » utilisés pour le sourcing de candidats, l’on constate l’émergence de nouvelles pratiques tels les outils de profiling. Ces derniers permettent en effet d’enrichir les entretiens et, pour les candidats ou les salariés en poste, de découvrir de nouvelles dimensions dans leur profil les conduisant à faire des choix éclairés et autonomes. Un apport non négligeable qui renforcera leur loyauté.

 

 

Armelle Riou

 

PDG de Mental’O

 

www.mental-o.fr

 

 

---
Contact Presse:

VERA VERBA
VERONIQUE BONNET
06 08 62 33 59
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.vera-verba.com
ID diffuseur : 79600

 

--

Communiqué envoyé le 2019-09-04 09:50:12 via le site Categorynet.com dans la rubrique Emploi - RH
Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

______