Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

 

La personnalité : le catalyseur négligé du succès dans le monde du travail

En général, quand les recettes sont en baisse et que la performance commerciale n’est pas optimale, les gérants cherchent toujours des coupables et des solutions dans les mêmes domaines : la comptabilité, l’économie locale et mondiale, les améliorations technologiques, la qualité du service de l’entreprise, la concurrence locale et mondiale, la satisfaction du client, la notoriété de la marque, etc. La personnalité des gérants et des salariés n’est que rarement prise en compte.

Il est probable que cette absence de considération est due à la fausse croyance que la psychologie n’est pas une science aux résultats quantifiables. Lorsque les directeurs veulent des données concrètes pour améliorer leur entreprise, ils se tournent vers l’économie, domaine considéré plus rigoureux que la psychologie. Toutefois, les psychologues modernes ont trouvé plus de données et de solutions pour favoriser le développement économique qu’on ne l’imagine, même parfois plus que les économistes.

Les études des psychologues Dr Robert et Joyce Hogan ont prouvé qu’au moins la moitié de tous les gérants se montrera considérablement sous performante ou se laissera détourner de son poste. De plus, 40 % des cadres échouent au cours des dix-huit premiers mois de leur entrée en fonction, causant plus de 2,2 millions d’euros de pertes pour leur organisation. Une mauvaise gestion peut également causer beaucoup de dégâts au sein de la main-d'œuvre, puisque la plupart des gens démissionnent à cause de leur supérieur. Pas moins de 35 % des variations dans l’implication d'une équipe relèvent du supérieur et près de 70 % des salariés accepteraient moins d’argent s'ils pouvaient licencier leur supérieur.

L’équipe d’Hogan Assessments a mené plus de mille études de recherche pour déterminer les principaux traits de personnalité qui peuvent affecter la performance commerciale. Leurs tests scientifiquement validés, passés par plusieurs millions de travailleurs adultes dans cinquante-six pays et dans quarante-sept langues différentes, parviennent à prédire précisément la performance, quelle que soit la profession ou l’industrie.

D’après les données collectées par ses trois principales études, Hogan a déterminé les traits de personnalité qui font le plus souvent entrave à la réussite d’entreprise et personnelle dans tous les pays, secteurs et emplois. Par exemple, les Français ont tendance à être sceptiques, précautionneux et malicieux en comparaison avec les Britanniques, plus réservés, nonchalants et dévoués. Pour les métiers de service et de soutien, les traits de personnalités tels que nonchalant, exigeant ou dévoué apparaissent clairement comme contre-productifs. C’est presque la même chose pour les métiers d’exploitation, où l’on remplace simplement le trait nonchalant par réservé. Les travailleurs dans la vente sont souvent malicieux, théâtraux et exigeants.

Une autre étude d’Hogan, qui inclut leur Inventaire des motifs, valeurs et préférences, a révélé des motifs et des valeurs différents parmi les gérants européens. Si les Britanniques ont le plus haut score pour l’altruisme, les Français sont en tête pour le pouvoir et l’esthétique. Cela étant, chacune des sept nationalités de l’étude a reçu une mauvaise évaluation en tradition et sécurité. Les chercheurs pensent que ces mauvaises notes communes sont dues aux préférences de gestion en Europe occidentale, qui tendent vers la flexibilité, la témérité, la prise de risque et l’expérimentation, qualités perçues comme essentielles pour l’avancement professionnel.

J’ai passé les tests de personnalité d’Hogan et après une séance complète de rétroaction avec [...], le distributeur britannique d’Hogan, j’ai découvert avec surprise que ma personnalité révélait des traits similaires à [...]
[...] est un trait commun dans le secteur du journalisme
[...] sont utiles pour [...]
[...] peuvent être améliorés grâce à [...]

Approfondir sur la personnalité et sur comment elle peut avoir un impact dans le milieu du travail donne un avantage aux entreprises et aux particuliers. Au-delà de la sélection de CV et de l’entretien d’embauche classique, les employeurs peuvent s’assurer qu’un candidat fera du bon travail et s’intégrera bien dans l’équipe et dans l’entreprise. Les tests peuvent également aider les salariés à améliorer leur rendement et être ainsi nommés pour une promotion. Évaluer ses compétiteurs peut également permettre de prendre l’avantage. Investir dans des tests de personnalité peut vraiment valoir la peine, aussi bien pour la satisfaction des salariés que pour le succès de l’organisation elle-même.

--
Contact Presse :

Mitte Communications
Deborah Szepessy
+4368181898392
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://mittecomm.com

--
Communiqué envoyé le 2018-12-10 11:04:47 via le site Categorynet.com dans la rubrique Emploi-RH

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______