Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les études en Australie et ses débouchés


Aujourd’hui près de la moitié des étudiants français est amenée à étudier à un moment ou un autre de leur cursus à l’étranger, que ce soit pour un semestre ou une année. Outre l’Europe, les destinations les plus lointaines telles l’Asie-Pacifique sont de plus en plus courtisées.

L’année passée plus de 5000 étudiants français (sur 600 000 au total - Source : Australian Government) ont optés pour l’Australie, pays au climat agréable, multiculturel et l’un des plus sécurisés au monde. L’agence gouvernementale australienne, Austrade, basée à Paris, s’occupe de la promotion de l’éducation pour les étudiants internationaux. Son directeur Europe, Dr Nicholas Baker, insiste sur le fait que les universités australiennes apprécient le profile des étudiants français de par leurs connaissances et la diversité qu’ils apportent dans les cours. Les étudiants «frenchies» se réjouissent des infrastructures universitaires et de la possibilité de travailler sur place pour financer leurs études.

Sa forte économie et son faible taux de chômage de 4.9% (taux le plus bas depuis déc. 2008) fait qu’il y a une demande de main d’œuvre certaine comblée en partie grâce au très populaire WHV (Working Holiday Visa). L’année dernière encore, 15000 français y ont opté suivi par l’Angleterre et l’Allemagne. Selon Austrade, le WHV sera accordé également d’ici à la fin de l’année à la Suisse, l’Espagne et le Portugal.

Sa qualité d’enseignement et la reconnaissance des diplômes à l’international créé un réel engouement auprès des étudiants internationaux. Une fois les études terminées, CV atypique et une maitrise de l’anglais en poche, certains tenteront leur chance sur place pendant que d’autres cibleront l’Asie ou les pays du Commonwealth. Les opportunités de travail sont florissantes dans ces pays: au Vietnam dans les domaines de l’ingénierie et informatique; l’Inde qui sollicite des cadres techniques hautement qualifiés mais également dans l’enseignement des langues. L’accord signé entre la France et l’Afrique du sud facilite le travail sur place (minerais, marketing, finance). Certains pays permettent également une première expérience via le visa vacances travail à Singapour pour 6 mois (http://www.contactsingapore.sg), le Canada (http://www.international.gc.ca) et le dernier en date, la Corée du Sud (http://fra.mofat.go.kr).
Plusieurs universités australiennes ont implanté leur propre campus en Asie (Malaisie, Vietnam) et Moyen-Orient offrant ainsi aux étudiants l’opportunité de décrocher un diplôme australien (reconnu à l’international) dans un contexte culturel asiatique. La population asiatique se chiffrant à plus de 4 milliards dans le monde (source : Population World Bureau) et les prévisions de voir la Chine détrôner les Etats-Unis d’ici à 2025 de leur rang de 1ère puissance mondiale font qu’aujourd’hui les étudiants français hautement qualifiés s’ouvrent de plus en plus vers l’Asie.

On estime à 2.5 millions le nombre d’expatriés français avec une forte croissance vers les pays de l’Asie et du Moyen Orient, de l’ordre de 5% par an ces 10 dernières années (Source : http://www.expatries.senat.fr)


Plus d’informations : www.francaustralia.com

Contact presse: Anne-Sophie Morvan 01.43.38.86.95 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


--
Contact Presse:

Francaustralia Education



Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=52129



--

Communiqué envoyé le 17.06.2011 16:31:25 via le site Categorynet.com dans la rubrique Education

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______