Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

LE MONDE et FRANCE 24 invitent Franck Biancheri: Vers une aggravation de la crise économique?

LE MONDE et FRANCE 24 invitent Franck Biancheri: Vers une aggravation de la crise économique et financière globale? Oui si l'Europe ne bouge pas!

L'UE doit se préparer dès aujourd'hui à une explosion du chômage pour les 3 ans à venir -
L'argent des sauvetages bancaires est en train de passer à coté de ses objectifs -
Il est temps pour l'Europe de réagir !

Newropeans (www.newropeans.eu), le 1er mouvement citoyen à présenter des candidats dans 10 pays de l'UE aux élections européennes de juin 2009, et le seul mouvement politique en Europe qui s'est fait l'écho depuis 2006 des anticipations sur l'arrivée de la crise actuelle, a lancé en décembre 2008, sa 1ère Alerte Socio-Politique Européenne sur l'explosion du chômage en Europe, suivie en janvier 2009, de la 2ème Alerte sur la nécessité d'une reforme profonde des structures et du fonctionnement des marchés financiers.
Il y a encore quelques mois les Etats membres et de la Commission européenne niaient l'existence même de la crise. Actuellement on assiste à un spectacle des politiques pris de panique, qui essaient de noyer les problèmes sous un tsunami d'argent, sans idées réelles de solutions viables et sans égard pour l'argent des contribuables et des futures générations. Le risque est grand que tout cet argent ne serve qu'à indemniser les responsables de la crise aux dépens de tous les autres, et qu'une fois la crise surmontée, ils recommenceront à faire leurs immenses profits par les mêmes moyens en sachant que les Etats leur sauveront, si besoin est, la mise.

Franck Biancheri président de NEWROPEANS dans LE MONDE et FRANCE24: L'ANTICIPATION DE LA CRISE FINANCIERE ACTUELLE:
Le président de Newropeans, Franck Biancheri est directeur du groupe de réflexion LEAP/E2020 qui a su mettre en garde dès Février 2006, dans le détail, le développement actuel de la crise systémique globale.
Lire sa dernière interview dans Le Monde, titre: 'Après la crise financière, la guerre civile ?'

Voir le débat organisé sur France 24, titre: 'De la crise aux guerres civiles'


Lire son interview sur Neteco, titre: 'Franck Biancheri, LEAP/E2020 : « l'effondrement du Dollar est bien d'actualité »'


Newropeans renouvelle ses deux premières alertes devant le mutisme des autorités publiques et alors que le somment du G20 d'avril 2009 se profile.
Newropeans est convaincu par ailleurs que le sommet du G20 d'avril est la dernière occasion pour la communauté internationale d'agir de façon coordonnée et d'avoir une influence sur le déroulement de la crise systémique globale en cours.


ALERTE 1 - décembre 2008
Préparer en urgence les systèmes européens d'indemnisation à faire face à l'explosion du chômage - Eviter à tout prix la transformation de la crise économique en crise sociale majeure

Les différents plans de relance annoncés actuellement, qui continuent à ignorer la nature systémique de la crise, n'auront aucun impact significatif sur cette tendance.
Contrairement aux estimations conservatrices des Etats membres et de la Commission européenne, Newropeans est désormais convaincu que le chômage au sein de l'UE va bondir à des niveaux historiques au cours des années 2009 et 2010. Sur cette période, il faut s'attendre à un quasi-doublement du nombre des demandeurs d'emploi, à près de 30 millions de personnes (contre 17 millions aujourd'hui), sous l'effet conjugué des faillites, des licenciements et de l'arrêt des embauches.
Dans ces conditions, avant même la complexe mise en œuvre de processus de reconstruction de l'emploi, et du fait de la durée probable de la phase la plus sévère de la crise (entre deux et trois ans), Newropeans demande à tous les Etats-membres de préparer au plus vite, une réforme urgente de leurs systèmes d'indemnisation du chômage afin de faire face à une double augmentation :
celle du nombre de chômeurs
celle de la durée moyenne du chômage.
LIRE L'INTEGRALITE DE L'ALERTE 1 NEWROPEANS, titre:
Alerte Socio-Politique Européenne n°1 (11/12/2008)
L'UE doit se préparer dès aujourd'hui à une explosion du chômage pour les 3 ans à venir


ALERTE 2 – Janvier 2009
L'argent des sauvetages bancaires est en train de passer à coté de ses objectifs :  Newropeans exige un engagement financier public européen efficace pour tous  les citoyens!

Avec des sommes d'argent colossales, les Etats membres tentent de combattre la crise et la récession qui va inévitablement se produire. Mais tous ces sauvetages, tous ces plans de relance sont  entachés de 3 erreurs fondamentales:

1. Chaque état bricole ses plans de sauvetages dans son coin, sans concertation au niveau européen et surtout sans véritable volonté d'une réforme profonde des structures du système financier et des banques.

2. Lors des sauvetages des banques, les Etats membres (à l'exception du Royaume-Uni) ont offert de l'argent et des garanties en négligeant d'exiger des contreparties suffisantes. Comme tout créditeur, comme tout actionnaire, les gouvernements étaient en droit d'exiger, en échange de fonds:
des garanties et un pouvoir d'influence de la politique commerciale des banques. Envers leurs contribuables,
ils avaient l'obligation de prendre, dans les banques, une position d'influence suffisante pour garantir que les fautes commises, dont la crise est issue, ne se reproduisent plus.

3. Les plans de relance sont trop concentrés sur l'incitation à la consommation. Leur financement se fait par le biais d'un endettement supplémentaire. Or, la cause de la crise actuelle étant une bulle historique de crédit, c'est à dire un surendettement des entreprises, des états et des ménages privés, davantage de la cause (du crédit) ne peut être la solution. Ainsi, toute initiative publique en vue de doper l'activité économique doit impérativement avoir comme objectif  non la promotion de la consommation, mais l'investissement 
dans l'infrastructure, notamment dans l'infrastructure transeuropéenne  et les services publics transeuropéens
dans l'éducation et la recherche 
dans l'environnement et les énergies renouvelables.
Il est hors de question que ces investissements servent à financer des infrastructures qui ont vocation à être privatisées. La crise financière doit mettre un terme aux vagues de privatisation des services et réseaux publics, notamment dans les domaines où ces services ne sont ou ne pourront pas être remplacés par une offre véritablement concurrentielle entre plusieurs acteurs privés.

Newropeans se battra pour la mise en place d'une alternative européenne aux privatisations destinées à faciliter le fonctionnement du Marché unique : « nous conduirons le Parlement européen à adopter un statut des « réseaux européens de service public », permettant de conjuguer efficacement dimension européenne et service public.
L'Europe, par le biais de l'Union européenne dans le cadre de ses compétences ou par une action concerté de tous les Etats membres, doit légiférer pour donner à ses banques, institutions financières et marchés financiers un cadre de régulation qui évite qu'une telle crise ne se reproduise.
LIRE L'INTEGRALITE DE L'ALERTE 2, titre:
Alerte Socio-Politique Européenne n°2 - (15/01/2009)
L'argent des sauvetages bancaires est en train de passer à coté de ses objectifs : Newropeans exige un engagement financier public européen efficace pour tous les citoyens !


Plus d'informations et contact Newropeans en France:
www.newropeans.eu
Tel: +33 (0)6 34 99 39 13
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--
Contact Presse:
Newropeans

+33 (0)6 34 99 39 13
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.newropeans.eu

--

Communiqué envoyé le 03/12/2009 01:32:27 PM via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

LE MONDE et FRANCE 24 invitent Franck Biancheri: Vers une aggravation de la crise économique et financière globale? Oui si l'Europe ne bouge pas!

L'UE doit se préparer dès aujourd'hui à une explosion du chômage pour les 3 ans à venir -
L'argent des sauvetages bancaires est en train de passer à coté de ses objectifs -
Il est temps pour l'Europe de réagir !

Newropeans (www.newropeans.eu), le 1er mouvement citoyen à présenter des candidats dans 10 pays de l'UE aux élections européennes de juin 2009, et le seul mouvement politique en Europe qui s'est fait l'écho depuis 2006 des anticipations sur l'arrivée de la crise actuelle, a lancé en décembre 2008, sa 1ère Alerte Socio-Politique Européenne sur l'explosion du chômage en Europe, suivie en janvier 2009, de la 2ème Alerte sur la nécessité d'une reforme profonde des structures et du fonctionnement des marchés financiers.
Il y a encore quelques mois les Etats membres et de la Commission européenne niaient l'existence même de la crise. Actuellement on assiste à un spectacle des politiques pris de panique, qui essaient de noyer les problèmes sous un tsunami d'argent, sans idées réelles de solutions viables et sans égard pour l'argent des contribuables et des futures générations. Le risque est grand que tout cet argent ne serve qu'à indemniser les responsables de la crise aux dépens de tous les autres, et qu'une fois la crise surmontée, ils recommenceront à faire leurs immenses profits par les mêmes moyens en sachant que les Etats leur sauveront, si besoin est, la mise.

Franck Biancheri président de NEWROPEANS dans LE MONDE et FRANCE24: L'ANTICIPATION DE LA CRISE FINANCIERE ACTUELLE:
Le président de Newropeans, Franck Biancheri est directeur du groupe de réflexion LEAP/E2020 qui a su mettre en garde dès Février 2006, dans le détail, le développement actuel de la crise systémique globale.
Lire sa dernière interview dans Le Monde, titre: 'Après la crise financière, la guerre civile ?'

Voir le débat organisé sur France 24, titre: 'De la crise aux guerres civiles'


Lire son interview sur Neteco, titre: 'Franck Biancheri, LEAP/E2020 : « l'effondrement du Dollar est bien d'actualité »'


Newropeans renouvelle ses deux premières alertes devant le mutisme des autorités publiques et alors que le somment du G20 d'avril 2009 se profile.
Newropeans est convaincu par ailleurs que le sommet du G20 d'avril est la dernière occasion pour la communauté internationale d'agir de façon coordonnée et d'avoir une influence sur le déroulement de la crise systémique globale en cours.


ALERTE 1 - décembre 2008
Préparer en urgence les systèmes européens d'indemnisation à faire face à l'explosion du chômage - Eviter à tout prix la transformation de la crise économique en crise sociale majeure

Les différents plans de relance annoncés actuellement, qui continuent à ignorer la nature systémique de la crise, n'auront aucun impact significatif sur cette tendance.
Contrairement aux estimations conservatrices des Etats membres et de la Commission européenne, Newropeans est désormais convaincu que le chômage au sein de l'UE va bondir à des niveaux historiques au cours des années 2009 et 2010. Sur cette période, il faut s'attendre à un quasi-doublement du nombre des demandeurs d'emploi, à près de 30 millions de personnes (contre 17 millions aujourd'hui), sous l'effet conjugué des faillites, des licenciements et de l'arrêt des embauches.
Dans ces conditions, avant même la complexe mise en œuvre de processus de reconstruction de l'emploi, et du fait de la durée probable de la phase la plus sévère de la crise (entre deux et trois ans), Newropeans demande à tous les Etats-membres de préparer au plus vite, une réforme urgente de leurs systèmes d'indemnisation du chômage afin de faire face à une double augmentation :
celle du nombre de chômeurs
celle de la durée moyenne du chômage.
LIRE L'INTEGRALITE DE L'ALERTE 1 NEWROPEANS, titre:
Alerte Socio-Politique Européenne n°1 (11/12/2008)
L'UE doit se préparer dès aujourd'hui à une explosion du chômage pour les 3 ans à venir


ALERTE 2 – Janvier 2009
L'argent des sauvetages bancaires est en train de passer à coté de ses objectifs :  Newropeans exige un engagement financier public européen efficace pour tous  les citoyens!

Avec des sommes d'argent colossales, les Etats membres tentent de combattre la crise et la récession qui va inévitablement se produire. Mais tous ces sauvetages, tous ces plans de relance sont  entachés de 3 erreurs fondamentales:

1. Chaque état bricole ses plans de sauvetages dans son coin, sans concertation au niveau européen et surtout sans véritable volonté d'une réforme profonde des structures du système financier et des banques.

2. Lors des sauvetages des banques, les Etats membres (à l'exception du Royaume-Uni) ont offert de l'argent et des garanties en négligeant d'exiger des contreparties suffisantes. Comme tout créditeur, comme tout actionnaire, les gouvernements étaient en droit d'exiger, en échange de fonds:
des garanties et un pouvoir d'influence de la politique commerciale des banques. Envers leurs contribuables,
ils avaient l'obligation de prendre, dans les banques, une position d'influence suffisante pour garantir que les fautes commises, dont la crise est issue, ne se reproduisent plus.

3. Les plans de relance sont trop concentrés sur l'incitation à la consommation. Leur financement se fait par le biais d'un endettement supplémentaire. Or, la cause de la crise actuelle étant une bulle historique de crédit, c'est à dire un surendettement des entreprises, des états et des ménages privés, davantage de la cause (du crédit) ne peut être la solution. Ainsi, toute initiative publique en vue de doper l'activité économique doit impérativement avoir comme objectif  non la promotion de la consommation, mais l'investissement 
dans l'infrastructure, notamment dans l'infrastructure transeuropéenne  et les services publics transeuropéens
dans l'éducation et la recherche 
dans l'environnement et les énergies renouvelables.
Il est hors de question que ces investissements servent à financer des infrastructures qui ont vocation à être privatisées. La crise financière doit mettre un terme aux vagues de privatisation des services et réseaux publics, notamment dans les domaines où ces services ne sont ou ne pourront pas être remplacés par une offre véritablement concurrentielle entre plusieurs acteurs privés.

Newropeans se battra pour la mise en place d'une alternative européenne aux privatisations destinées à faciliter le fonctionnement du Marché unique : « nous conduirons le Parlement européen à adopter un statut des « réseaux européens de service public », permettant de conjuguer efficacement dimension européenne et service public.
L'Europe, par le biais de l'Union européenne dans le cadre de ses compétences ou par une action concerté de tous les Etats membres, doit légiférer pour donner à ses banques, institutions financières et marchés financiers un cadre de régulation qui évite qu'une telle crise ne se reproduise.
LIRE L'INTEGRALITE DE L'ALERTE 2, titre:
Alerte Socio-Politique Européenne n°2 - (15/01/2009)
L'argent des sauvetages bancaires est en train de passer à coté de ses objectifs : Newropeans exige un engagement financier public européen efficace pour tous les citoyens !


Plus d'informations et contact Newropeans en France:
www.newropeans.eu
Tel: +33 (0)6 34 99 39 13
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--
Contact Presse:
Newropeans

+33 (0)6 34 99 39 13
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.newropeans.eu

--

Communiqué envoyé le 03/12/2009 01:32:27 PM via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Lire plus sur: http://categorynet-economie.blogspot.com/2009/03/le-monde-et-france-24-invitent-franck.html