Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Une semaine haussière des marchés financiers incite la prise de risque des traders

C'était une meilleure semaine pour les marchés boursiers mondiaux avec la hausse des indices principaux par rapport à la chute du mois de janvier. Malgré la baissedes salaires aux États-Unis avec plus de 598.000, les marchés boursiers ont tradé dans un niveau supérieur. Il s'agit d'un très faible rapport sur l'emploi, 3,5 millions d'américains sont en chômage par rapport au mois de janvier de l'année précédente. Toutefois, les plus grandes économies du monde ne sont pas encore prêts à renoncer à leurs efforts. Le taux de déclin s'accélère , mais le chômage aux États-Unis est encore en dessous des chiffres des années 1980 et 1970. Les marchés boursiers déplacé plus haut dans l'espoir que les chiffres du vendredi sont un catalyseur pour le plan de stimulation massive d'Obama.
C'était une meilleure semaine pour les marchés boursiers mondiaux avec la hausse des indices principaux par rapport à la chute du mois de janvier.

Malgré la baissedes salaires aux États-Unis avec plus de 598.000, les marchés boursiers ont tradé dans un niveau supérieur. Il s'agit d'un très faible rapport sur l'emploi, 3,5 millions d'américains sont en chômage par rapport au mois de janvier de l'année précédente. Toutefois, les plus grandes économies du monde ne sont pas encore prêts à renoncer à leurs efforts. Le taux de déclin s'accélère , mais le chômage aux États-Unis est encore en dessous des chiffres des années 1980 et 1970. Les marchés boursiers déplacé plus haut dans l'espoir que les chiffres du vendredi sont un catalyseur pour le plan de stimulation massive d'Obama.

Les banques au Royaume-Uni ont tradé plus haut , car les spéculations indiquent que le mauvais plan des banques est de retour sur les cartes. Les rumeurs disent que RBS sera le premier test pour ce modèle. Les autres banques vont suivre en cas de réussite. En jugeant par le rallye financier de la semaine dernière, les traders tiennent à ce plan pour se concrétiser.

Les Producteurs ont haussé les épaules tandis que le prix du pétrol continue à chuter vers $40. Cependant, la baisse du prix de l'énergie ne peut être négligé par tous ceux qui ont un intérêt dans le produit. Le gouvernement russe a rétrogradé sa notation de crédit en raison de craintes sur l'impact de l'effondrement des prix du pétrole. Le rouble a poursuivi sa chute libre.

La semaine dernière, la Banque d'Angleterre a réduit les taux à 1%, en même temps la BCE a signalé laréduction probable des taux le mois de mars. Malgré la réduction, c'était une bonne semaine pour la livre sterling, en particulier contre l'euro, car les traders ont ajusté leurs positions à la lumière de la forte indication de baisse des taux d'intérêts de la part de Trichet. Il y a eu quelques nouvelles positives dans le rapport de Halifax immobilier qui montre que le prix de l'immobilier au Royaume-Uni a augmenté le mois dernier. Toutefois, il est difficile de trop d'analyser ces donneés à cause du conflit avec les données publiées précédemment dans le rapport de Nationwide. Les chiffres sont souvent soumis à des variations.

La semaine prochaine enchaîne avec un certain nombre de discours de la part des banquiers centraux proéminents, y compris le secrétaire général du Trésor Geithner, le président du FOMC et Ben Bernanke mardi. Le mercredi gouverneur King prend la parole lors de la publication du rapport sur l'inflation de la BOE. Le président de la BCE Trichet s'exprimera sur à ce sujet jeudi. En dehors de cela, nous avons aussi les chiffres des ventes au détail des États-Unis et les créances du chômage le jeudi.

Lorsque les marchés boursiers montent au dépend de mauvaises nouvelles comme elles l'ont fait la semaine dernière, il est souvent un bon signe que les investisseurs ont re-découvert leur appétit pour la prise de risque. Même BP et Shell ont été plus élevés en mouvement le vendredi en dépit des prix du pétrole au-dessous de 40 dollars le baril. Les baissiers ont transmis de nombreuses possibilités pour prendre contrôle, mais jusqu'à présent les haussiers ont gagné. Sans doute, c'est une indication très encourageante que 2009 ne va pas finir comme elle a commencé.


Un pronostic haussier sur Betonmarkets.com qui prévoit que le Dow Jones (Wall Street) sera supérieure à 8500 en 11 jours pourrait générer un bénéfice de135%.




Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
Boujmei Hanane

Reget Markets

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.betonmarkets.com


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence 0RNS6WPP