Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse
INA_CATEGORYNET_728x90  CHECK POINT SOFTWARE : DES RÉSULTATS FINANCIERS RECORDS AU QUATRIÈME TRIMESTRE 2008

CHECK POINT SOFTWARE : DES RÉSULTATS FINANCIERS RECORDS AU QUATRIÈME TRIMESTRE 2008

Exercice 2008 : Chiffre d’affaires : 808,5 millions de dollars US, en hausse de 11 % par rapport à 2007 Exercice 2008 :
Chiffre d’affaires : 808,5 millions de dollars US, en hausse de 11 % par rapport à 2007
Résultat d’exploitation non-GAAP : 425,8 millions de dollars US, en hausse de 15 % par rapport à 2007
Bénéfice par action non-GAAP : 1,78 dollar US, en hausse de 12 % par rapport à 2007
Chiffre d’affaires reporté : 330,8 millions de dollars US, en hausse de 21 % par rapport à 2007
Excédent de trésorerie d’exploitation : 429,9 millions de dollars US, en hausse de 16 % par rapport à 2007

Paris le 29 janvier 2009 — Check Point® Software Technologies Ltd. (code NASDAQ : CHKP), le leader mondial de la sécurité sur Internet, présente aujourd’hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre de l’exercice 2008, clôturé le 31 décembre dernier.
« Nos derniers résultats financiers viennent souligner, une nouvelle fois, la réussite de notre stratégie de Sécurité Totale. CheckPoint enregistre ainsi des performances trimestrielles et annuelles records », déclare Gil Shwed, président-directeur général de Check Point. « Conséquence directe du leadership technologique de nos produits et grâce aux efforts déployés par nos équipes à travers le monde, notre chiffre d’affaires progresse de 11 % pour s’établir à 808 millions de dollars US et notre résultat d’exploitation non-GAAP ressort en hausse de 15 %, à 426 millions de dollars US. »

Faits marquants du quatrième trimestre 2008, clôturé au 31 décembre 2008 – indicateurs financiers :

• Chiffre d’affaires total : 217,6 millions de dollars US contre 206,7 millions de dollars US au quatrième trimestre 2007.
• Résultat d’exploitation : le résultat d’exploitation GAAP s’établit à 103,7 millions de dollars US, (48 % du chiffre d’affaires) contre 88,2 millions de dollars US (43 % du chiffre d’affaires) au quatrième trimestre 2007.
Le résultat d’exploitation non-GAAP ressort à 120,7 millions de dollars US (55 % du chiffre d’affaires) contre 107,4 millions de dollars US (52 % du chiffre d’affaires) au quatrième trimestre 2007.
• Résultat net : le résultat net GAAP s’établit à 86,5 millions de dollars US contre 87,9 millions de dollars US au quatrième trimestre 2007.
Le résultat net non-GAAP ressort à 105,6 millions de dollars US contre 102,5 millions de dollars US au quatrième trimestre 2007.
• Bénéfice par action (BPA) diluée : le bénéfice par action GAAP s’établit à 0,41 dollar contre 0,39 dollar au quatrième trimestre 2007.
Le BPA non-GAAP s’établit à 0,50 dollar contre 0,46 dollar au quatrième trimestre 2007.
• Chiffre d’affaires reporté : le chiffre d’affaires reporté progresse de 57,1 millions de dollars US pour s’établir à 330,8 millions de dollars US contre 273,7 millions de dollars US au 31 décembre 2007, soit une hausse de 21 %.
• Programme de rachat d’actions : au cours du quatrième trimestre 2008, Check Point a procédé au rachat d’environ 3,4 millions d’actions pour un coût total de 66,7 millions de dollars US.

« Tout au long de l’exercice 2008, nous n’avons cessé d’enregistrer de bonnes performances sur toutes les zones où nous sommes présents, y compris aux États-Unis et en Europe. Les investissements que nous avons réalisés sur les marchés émergents ont commencé à porter leurs fruits si l’on en juge par notre croissance de 20 % en Asie et en Europe de l’Est, et de plus de 40 % en Amérique du Sud et au Moyen-Orient », ajoute M. Shwed. « En outre, nous avons su maintenir une discipline opérationnelle et financière rigoureuse qui nous permet d’enregistrer en 2008 des niveaux records de marge opérationnelle (non-GAAP), à hauteur de 53 % du chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’exercice et de 55 % pour le quatrième trimestre. »

Faits marquants de l’exercice clôturé au 31 décembre 2008 – indicateurs financiers :

• Chiffre d’affaires : 808,5 millions de dollars US contre 730,9 millions de dollars US en 2007, soit une hausse de 11 %.
• Résultat d’exploitation : le résultat d’exploitation GAAP s’établit à 356,5 millions de dollars US (44 % du chiffre d’affaires) contre 279,6 millions de dollars US en 2007 (38 % du chiffre d’affaires).
Le résultat d’exploitation non-GAAP progresse de 15 % pour s’établir à 425,8 millions de dollars US (53 % du chiffre d’affaires) contre 370,6 millions de dollars US en 2007 (51 % du chiffre d’affaires).
• Résultat net : le résultat net GAAP s’établit à 324,0 millions de dollars US contre 281,1 millions de dollars US en 2007, soit une hausse de 15 %.
Le résultat net non-GAAP ressort à 386,0 millions de dollars US contre 358,7 millions de dollars US en 2007, soit une hausse de 8 %.
• Bénéfice par action (BPA) diluée : le bénéfice par action GAAP s’établit à 1,50 dollar US contre 1,25 dollar US en 2007, soit une hausse de 20 %.
Le bénéfice par action non-GAAP s’établit à 1,78 dollar US contre 1,59 dollar US en 2007, soit une hausse de 12 %.
• Excédent de trésorerie d’exploitation : 429,9 millions de dollars US contre 371,6 millions de dollars US en 2007, soit une hausse de 16 %.
• Solde de trésorerie et des investissements : 1.444 milliard de dollars US au 31 décembre 2008 contre 1.242 milliard de dollars US en 2007.
• Programme de rachat d’actions : au cours de l’exercice 2008, Check Point a procédé au rachat d’environ 10,9 millions d’actions pour un coût total d’environ 239,5 millions de dollars US, dans le cadre des programmes de rachat d’actions 2008 et 2007 validé par le Conseil d’Administration. La société dispose encore de 233,7 millions de dollars US sur les 400 millions de dollars US autorisés par le Conseil d’Administration dans le cadre du programme de rachat d’actions 2008.

Pour plus d’informations sur l’utilisation par Check Point dans le présent communiqué des règles non-GAAP, reportez-vous aux paragraphes « Utilisation des informations financières en base ‘non GAAP’ » et « Rapprochement des informations financières en base GAAP et ‘non GAAP’ »

Sécurité totale Check Point
En 2008, nous avons lancé la mise en œuvre d’une stratégie de sécurité totale réunissant différents dispositifs de protection au niveau du réseau, des données et des postes clients, selon une architecture unifiée permettant d’assurer un niveau de sécurité sans compromis. Gamme unifiée de passerelles, agent unique de sécurité des postes clients, console unique de gestion… tous ces composants ont été pensés pour fournir une infrastructure à la fois homogène et efficace, à même de renforcer la sécurité, de réduire la complexité et in fine d’abaisser le coût total de possession.

Élargissement de la gamme d’appliances de sécurité
En outre, nous avons étoffé notre portefeuille d’appliances de sécurité réseau avec le lancement de cinq nouveaux modèles au sein de notre gamme UTM-1. Nous avons également lancé Power-1, une nouvelle gamme d’appliances de sécurité haut de gamme. Affichant un coût inférieur à 4 dollars US par Mbps, les modèles de la gamme Power-1 permettent à Check Point d’établir un nouveau standard en matière de rapport prix/performance.

Innovation pour une sécurité renforcée des postes clients
Enfin, nous avons lancé et commercialisé le premier agent unique pour PC du marché à combiner un pare-feu personnel, un VPN d’accès distant, un antivirus, un anti-spyware, la protection des supports, des ports et des données grâce à notre technologie avancée de chiffrement intégral des disques. Résolument évolutive, notre architecture de sécurité peut être dimensionnée pour répondre aux besoins des entreprises de toute taille. Elle peut être administrée avec le SmartCenter de Check Point, une solution de gestion figurant parmi les meilleures du marché.

Projet d’acquisition de la division « appliances de sécurité » de Nokia
Nous avons annoncé au cours du quatrième trimestre notre projet visant à renforcer notre stratégie en matière de passerelles de sécurité réseau, en proposant l’acquisition de la division « appliances de sécurité ». Au cours des dix dernières années, Check Point et Nokia ont fourni à leurs clients tout un éventail de solutions de sécurité de pointe et reconnues pour leur efficacité dans les environnements critiques, exigeant des niveaux élevés de performance. La division « appliances de sécurité » de Nokia fournit des plates-formes de sécurité sur mesure et optimisées pour fonctionner de concert avec les solutions matérielles et logicielles CheckPoint de pare-feu, de réseau privé virtuel (VPN) et de gestion unifiée des menaces (UTM). Environ 85 % des sociétés figurant au classement Fortune 500 ont fait l’acquisition de plates-formes de sécurité Nokia. À ce jour, plus de 220 000 appliances Nokia ont été déployées pour plus de 23 000 clients à travers le monde.

Nokia a pris la décision de se retirer de ce segment de marché et nous nous réjouissons d’avoir l’opportunité de faire l’acquisition des activités « appliances de sécurité » du groupe finlandais. Avec cette nouvelle acquisition, Check Point entend offrir à ses clients la gamme d’appliances de sécurité la plus complète du marché – conforme aux standards élevés de développement, de fabrication et d’assistance qui font la réputation de Check Point. L’acquisition devrait être clôturée au cours du premier trimestre 2009.

« Pour l’année 2009, nous avons l’intention d’étoffer encore davantage notre portefeuille de solutions de sécurité et de poursuivre le développement de produits reposant sur notre architecture de sécurité unifiée. Notre démarche continue d’innovation et de lancement de nouveaux produits reste guidée par un seul et même objectif : répondre aux besoins de nos clients en matière de sécurité, partout dans le monde et pour les entreprises de toutes tailles », conclut M. Shwed.
###
©2003–2009 Check Point Software Technologies Ltd. Tous droits réservés.

Utilisation des informations financières en base « non GAAP »
En plus de présenter ses résultats financiers, conformément aux principes comptables généralement admis aux États-Unis, également désignés sous l’acronyme GAAP, Check Point utilise des indicateurs dits « non GAAP » pour présenter son résultat net, son résultat d’exploitation et son bénéfice par action – ces données étant obtenues à partir des résultats GAAP après déduction des charges de personnel en actions (conformément à la norme comptable SFAS 123R), des dépenses de recherche et développement en cours relatives à l’acquisition de la société Protect Data, des dotations aux amortissements des actifs incorporels relatifs à l’acquisition des sociétés Zone Labs, NFR et Protect Data, autres que les charges imputables à la dépréciation temporaire de valeurs mobilières de placement conformément à la norme SFAS 115, et de l’incidence fiscale associée. La direction de Check Point pense que les informations financières en base « non GAAP » fournies dans le présent communiqué sont utiles aux investisseurs pour comprendre et évaluer les activités actuelles de Check Point ainsi que ses perspectives d’avenir. La présentation des informations financières en base « non GAAP » ne doit pas être considérée comme venant se substituer aux résultats préparés selon les normes GAAP. Historiquement, Check Point a communiqué ses indicateurs financiers en base « non GAAP » – en complément des indicateurs financiers en base GAAP – pour permettre à la communauté financière d’avoir une vision de l’entreprise fidèle à celle des dirigeants de Check Point, et ainsi de mieux appréhender les performances opérationnelles de l’entreprise. Les informations financières présentées en base « non GAAP » ne doivent pas être considérées comme des données indépendantes des ou se substituant aux résultats calculés en base GAAP. Le rapprochement des indicateurs financiers en base « non GAAP » évoqués dans le présent communiqué avec les indicateurs financiers en base GAAP les plus directement comparables figure dans les états financiers contenus dans le présent communiqué. La direction de Check Point utilise les informations en bases GAAP et non GAAP pour évaluer et conduire les activités de l’entreprise en interne et, de ce fait, considère qu’il est important de fournir ces informations aux investisseurs.

Mise en garde relative aux déclarations prospectives
Le présent communiqué contient des déclarations prospectives au sens de l’article 27A de la loi américaine Securities Act de 1933 et de l’article 21E de la loi Securities Exchange Act de 1934, incluant, sans toutefois s’y limiter : les déclarations relatives à nos projets visant à consolider notre portefeuille de solutions de sécurité et à poursuivre le développement de produits reposant sur notre architecture de sécurité unifiée ; les déclarations relatives à notre intention de poursuivre notre démarche d’innovation et de lancement de nouveaux produits afin de satisfaire aux exigences de nos clients, partout dans le monde et quelle que soit la taille de l’entreprise ; ainsi que les déclarations relatives à nos attentes concernant l’acquisition proposée des activités « appliances de sécurité » de la société Nokia, et notamment à nos attentes concernant la clôture de l’acquisition et le niveau d’activité, une fois que l’acquisition sera finalisée. Parce que ces déclarations portent sur des événements à venir, elles impliquent des risques et des incertitudes susceptibles d’entraîner une différence notable entre les résultats réels et les attentes ou opinions telles que Check Point les formule dans lesdites déclarations. Parmi les facteurs susceptibles de causer ou de contribuer à de telles différences, on peut notamment mentionner, sans toutefois s’y limiter : le développement et la commercialisation par Check Point de ses produits ; l’environnement global du marché dans le secteur d’activité où évolue Check Point ; les incertitudes d’ordre économique et politique ; l’impact des changements et des faiblesses d’ordre politique dans certaines régions du monde, et notamment les conflits ou actes de terrorisme en Israël où se trouve le siège social international de Check Point ; l’intégration de la fonctionnalité de sécurité réseau à des équipements ou des logiciels-systèmes développés par des tiers ; toute difficulté concernant les produits de Check Point d’ordre technologique ou relative à leur développement, que ces difficultés soient anticipées ou non ; l’évolution de l’environnement concurrentiel, et notamment l’arrivée de nouveaux concurrents ou l’impact d’une concurrence accrue sur les variables prix ou produit ; la rapidité du progrès technologiques et l’apparition chez les clients de nouveaux besoins que Check Point ne parviendrait pas à satisfaire suffisamment vite, voire du tout ; un retournement de la demande en produits du type de ceux proposés par Check Point ; les facteurs de risque touchant les tiers avec lesquels Check Point a conclu des alliances ou des partenariats ; la mise à disposition en temps opportun et l’adoption par les clients des produits nouveaux et existants de Check Point ; en rapport avec l’acquisition proposée des activités « appliances de sécurité » de Nokia, l’incapacité d’obtenir l’aval des autorités réglementaires ou d’obtenir leur aval dans des conditions acceptables, ou encore l’incapacité des parties de satisfaire aux conditions de clôture de la transaction ; l’incapacité d’intégrer avec succès les activités « appliances de sécurité » de Nokia au sein de Check Point ou l’incapacité de réaliser les synergies attendues d’une telle intégration ; les coûts induits par l’acquisition des activités « appliances de sécurité » de Nokia ; ainsi que l’environnement économique des secteurs d’activité où opèrent Check Point et la division « appliances de sécurité » de Nokia. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué sont soumises à d’autres facteurs et risques, notamment ceux présentés dans le rapport annuel de Check Point sur le formulaire 20-F pour l’exercice clôturé au 31 décembre 2007, lequel est enregistré auprès de la SEC, l’autorité américaine des marchés financiers. Check Point se décharge de toute obligation quant à l’actualisation desdites déclarations prospectives.

A propos de Check Point Software
Check Point Software Technologies Ltd. (www.checkpoint.com) est le leader de la sécurité Internet. Check Point propose des solutions de sécurité totale comprenant des passerelles unifiées, des agents uniques de sécurité du poste de travail et une architecture d’administration centralisée, le tout personnalisé afin de répondre aux besoins dynamiques des utilisateurs. Cette offre unique est le résultat de notre expertise et de nos innovations dans le domaine des pare-feux d’entreprise, des pare-feux personnels et sur les marchés de la sécurité des données et des VPN.
Check Point a fait des solutions de sécurité du système d’information son unique focus.
Au travers de sa plate-forme NGX, Check Point propose une architecture unifiée de sécurité afin de protéger les communications, les ressources et les applications des entreprises, les collaborateurs distants ainsi que les extranets des filiales et des partenaires.
La société propose également des solutions de sécurité des données et de sécurisation des postes de travail par le biais de sa gamme de produits Check Point Endpoint Security, qui protège et chiffre les informations sensibles des entreprises stockées sur les PC et autre appareil mobile.
Les solutions ZoneAlarm protègent les PC de millions de particuliers contre les pirates, les logiciels espions et les vols de données.
Les solutions Check Point sont commercialisées, intégrées et maintenues par un réseau de plusieurs milliers de partenaires dans le monde entier. Check Point compte parmi ses clients les 100 sociétés figurant au classement des Fortune 100 ainsi que plusieurs dizaines de milliers d’entreprises et d’organisations de toute taille.

©2003-2008 Check Point Software Technologies Ltd. Tous droits réservés. Tous les noms de produits mentionnés dans ce document sont des marques commerciales ou des marques déposées appartenant à leurs propriétaires respectifs.



KALIMA
Tygénia Saustier
+33 1 44 90 02 36/+33 6 19 91 40 03
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

CHECK POINT SOFTWARE FRANCE
Danièle Jouin
+33 1 55 49 12 03
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.









Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
Castrec Tifenn



Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.checkpoint.com


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence 4GP2AVQ4