Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La chute infernale de la Livre Sterling

Vu la performance fainéante du secteur financier, les marchés boursiers pourraient avoir baissé beaucoup plus pendant la semaine dernière. Toutefois, il est difficile de trouver une solution au déclin rapide des prix d'actions, il y a deux ans le prix d'action de RBS a atteint £ 7.24, mais la dernière semaine le prix a chuté vers 10p seulement ce qui met en évidence la préoccupation que le cancer des marchés financiers n'a pas été complètement enlevé. L'annonce de la deuxième partie du plan de sauvetage la dernière semaine semble avoir peu d'impact. Il faut dire que cette annonce à générer un effet inverse. Vu la performance fainéante du secteur financier, les marchés boursiers pourraient avoir baissé beaucoup plus pendant la semaine dernière. Toutefois, il est difficile de trouver une solution au déclin rapide des prix d'actions, il y a deux ans le prix d'action de RBS a atteint £ 7.24, mais la dernière semaine le prix a chuté vers 10p seulement ce qui met en évidence la préoccupation que le cancer des marchés financiers n'a pas été complètement enlevé. L'annonce de la deuxième partie du plan de sauvetage la dernière semaine semble avoir peu d'impact. Il faut dire que cette annonce à générer un effet inverse.

Le spectre de la nationalisation complète menace les grandes institutions financières comme RBS et Lloyds ce qui a un impact négatif sur le Sterling déjà assiégé puisque les traders spéculent l'éventuelle annonce de responsabilité des gouvernements vers les banques.

La responsabilité de l'effondrement actuel des actions des banques a fait montrer les doigts vers les vendeurs à découvert. John McFall, président de la commission du Trésor, a écrit au chef de la FSA en leur demandant d'enquêter sur des preuves anecdotiques que certains fonds spéculatifs ou 'hedge funds' sont impliqués dans la vente à découverte.

Il est presque inévitable que les vendeurs à découvert se rejettent la responsabilité, ils sont après tout un objectif commode. Toutefois, il faut reconnaître que la vente en masse des titres des investisseurs traditionnels peut avoir un effet plus important sur les prix des actions. Après la nationalisation de Northern Rock et de Railtrack, les investisseurs pourraient être pardonnés de prendre leur argent pour éviter l'impact négatif de la nationalisation de Barclays, RBS et Lloyds. Alors que les vendeurs à découverte peuvent jouer un rôle éminent, ce sont les rumeurs actuels et les risques non quantifiable qui expédie le plus la chute des prix des actions.

Barry Ritholtz de www.ritholtz.com a carrément initié l'idée de Go suédois. Essuyez les actionnaires, les détenteurs d'obligations et toutes les mauvaises créances et les papiers ordure que ses entreprises détiennent et initier un plan de financement hors bilan. Le Trésor a effectivement admis qu'il n'a aucune idée sur le coût de cette reforme pour les contributions de taxe britanniques. Il y a aussi une rumeur que la baisse de la cote de crédit souverain du gouvernement de le Royaume-Uni a poussé la livre sterling au-dessous de 1,3700 contre le niveau de dollar. Le dernier clou dans le cercueil de la livre sterling s'est produit lorsque les chiffres publiés du PIB du Royaume-Uni sont bien en dessous des estimations avec une chute de -1,5% pour le dernier trimestre.

Le gros billet des semaines à venir est la prochaine décision du FOMC sur les taux d'intérêt. Il y a peu de marge de manoeuvre avec le niveau actuel de 0,25%. Les spéculateurs suivrons l'annonce de près pour voir si la Réserve fédérale va suivre la décision du Japan pendant les années 1980 en réduisant les taux d'intérêts à zéro. Presque aussi importante que la décision sur les taux, il y aura des annonces sur d'autres mesures que la banque centrale doit prendre pour mettre les marchés du crédit à fonctionner de nouveau.

La volatilité est susceptible de continuer la semaine prochaine sur le marché des devises avec la continuation éventuelle de la chute de la livre sterling. Contre le dollar, la livre Sterling a touché des niveaux jamais vu depuis des années, mais par rapport à l'euro la livre Sterling va chuter encore plus qu'en 2008. L'euro est également faible par rapport au dollar, car les pays SPIG (Espagne, Portugal, Italie, Irlande et la Grèce) pèsent contre la force relative des pays de l'Europe du Nord. Le Sterling pourrait encore chuter et l'euro n'est pas aussi fort comme autrefois perçu.

Un pronostic Double Touché sur betonmarkets.com qui prévoit que le taux de change de l'EUR/GBP devrait atteindre 0,9280 et 0,95, pourrait générer un bénéfice de 119% les 7 prochains jours.




Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
Boujemi Hanane

Regent Markets

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.betonmarkets.com


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence WCR8IZE6