Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Sécurité des jouets : l'avis d'un expert de la qualité en Chine à l'approche de Noël

Sécurité des jouets : l'avis d'un expert de la qualité en Chine à l'approche de Noël


D'après une étude de l'ONG américaine Ecology Center, qui a testé 1500 jouets sur le marché Américain, un jouet sur trois contient un niveau significatif de substances chimiques dangereuses. Sebastien Breteau, PDG d'AsiaInspection qui a contrôlé cette année plus de 5000 productions de jouets en Chine pour le compte d'importateurs européens ou américains, confirme la nécessité d'une vigilance accrue de la part des importateurs, des pouvoirs publics, et des consommateurs.

Des chiffres qui parlent sur la sécurité des jouets
L'action menée par Ecology Center (http://www.healthytoys.org) sur le marché américain fait ressortir que près d'un tiers des jouets en circulation contient un niveau élevé de substances chimiques potentiellement nocives (du plomb dans 20% des jouets testés, du brome dans 3%, du cadmium dans 2%, etc). Ces résultats doivent être nuancés au regard des standards de sécurité (par exemple, si 20% des jouets contiennent du plomb, seulement 3,5% en contiennent à des niveaux supérieurs aux standards américains), mais ils confirment la nécessité d'une vigilance accrue sur la chaîne de fabrication et de distribution des jouets.

Sebastien Breteau, PDG d'AsiaInspection qui contrôle chaque année plus de 30 000 productions en Chine et en Asie pour le compte de 4 000 importateurs du monde entier, corrobore ces résultats au vu de l'expérience de sa société.

"Nous avons effectué cette année 5 000 contrôles de jouets et produits pour enfants, en Chine et ailleurs en Asie. Lorsqu'on se penche sur les résultats de ces contrôles, on remarque que 38% ont été rejetés, avec des problèmes liés à la sécurité dans 12% des cas (les autres raisons de rejet ayant trait à l'esthétique, l'emballage, etc). Ces problèmes de sécurité sont directement liés à un non respect des standards (la norme EN 71 en Europe) : les 3 défauts les plus fréquents sont alors la présence d'éléments trop petits, mal fixés ou de mauvaise qualité (risque d'étouffement de l'enfant), la présence d'éléments métalliques et / ou tranchants, et un niveau trop élevé de substances chimiques dangereuses dans la composition du jouet."

Faut-il avoir peur ?
Ecology Center le fait remarquer : la grande majorité des jouets testés sont sans danger, certains ne contenant même aucune substance chimique. Même son de cloche du coté d'AsiaInspection : on s'accorde pour dire que, suite notamment au scandale Mattel, l'attention de tous (gouvernements Chinois et occidentaux, fabriquants asiatiques, importateurs) a été renforcée. Cependant on est encore assez loin d'une chaîne de production et d'approvisionnement sans risques, comme le fait remarquer Sébastien Breteau : "Il est critique que les gouvernements occidentaux lancent des mesures concrètes pour inciter distributeurs et importateurs à contrôler systématiquement leurs fournisseurs asiatiques: seuls 20% des conteneurs qui partent de Chine ont été inspectés... L'impulsion pour une meilleure qualité doit venir de l'occident." D'ici là, il conseille aux consommateurs Français de "bien vérifier avant l'achat sur l'emballage des jouets la présence d'un marquage CE (conformité européenne), l'origine du produit, et la mention du nom de l'importateur."

------------------------------------------------------------------------------------------

AsiaInspection est une société de Contrôle Qualité (Inspections et Tests Produits & Audits d’Usines) en Asie, opérant pour plus de 4000 clients dans le monde. Grâce à la combinaison d’un outil technologique unique (www.asiainspection.com) et d’une identité multiculturelle forte, AsiaInspection a multiplié par 10 son activité depuis le lancement de sa plateforme en 2003, et a su convaincre des clients tels que Carrefour, Somerfield ou Philips.



Press Contact : Florence Anna – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.