Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Reprendre une entreprise en difficulté, éléments à prendre en compte

Un candidat à la reprise peut être tenté d’acquérir une entreprise en difficulté. Dans ce cas, il devra être vigilant, s’armer de patience et d’énergie pour contourner tous les obstacles inhérents à une décision qui, à première vue, peut paraître plus économique.

Chaque année, environ 50 000 dirigeants sont amenés à déposer le bilan en France. Cette manne d’entreprises accessibles à des prix défiant toute concurrence semble être une solution pour de nombreux candidats à la reprise. Cependant avant de se lancer dans l’aventure, certains facteurs sont à prendre en compte. Il est indispensable de toujours garder à l’esprit que l’offre de reprise doit répondre aux trois objectifs fixés par la loi de faillite du 25 janvier 1985 : « le maintien de tout ou partie des activités de l’entreprise » ; « le maintien de tout ou partie des emplois qui y sont attachés » ; « la clarification du passif ».

Dans ces conditions, si la mise initiale est effectivement moins forte que pour la reprise d’une entreprise en pleine santé, d’autres investissements plus lourds peuvent s’avérer très vite nécessaires pour remettre la société « sur de bons rails ». Et l’investissement financier ne sera pas l’unique élément à prendre en compte. Il faudra également bien souvent avoir une énergie à toute épreuve. En effet, pour redémarrer une activité en berne, le nouveau dirigeant devra insuffler une dynamique nouvelle et regagner la confiance de ses clients et de ses fournisseurs. Il ne devra pas perdre de vue le fait d’apprendre à connaître et motiver les employés de sa nouvelle affaire, le facteur humain est bien souvent aussi déterminant que le financier.

Enfin, il est toujours utile de rappeler que pour reprendre une entreprise, il faut bien entendu que vous connaissiez bien le secteur, l’environnement concurrentiel et en maîtrisiez les techniques spécifiques. Votre expérience doit vous permettre de faire mieux que le dirigeant précédent. Vous pouvez dans ce cas mettre toutes les chances de votre côté en ayant dans votre escarcelle un portefeuille de clients qui permette la relance dès que le cédant vous aura transmis son entreprise.
Retrouvez d’autres dossiers et conseils pratiques sur www.reprise-entreprise.fr la le portail dédié à la reprise d’entreprise.


Contact Presse : Monsieur Tamrane
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.reprise.entreprise.fr