Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse
INA_CATEGORYNET_728x90 Confirmation de la progression de l’économie parisienne en 2006 !

Confirmation de la progression de l’économie parisienne en 2006 !

Le bilan à fin novembre 2006 confirme la bonne santé des entreprises actives à Paris



Avec une augmentation nette de 9 112 créations d’entreprises depuis le début de l’année, la capitale compte 319 412 entreprises actives à fin novembre, soit une hausse de 2,94% par rapport à la même période en 2005.

Tous les indicateurs sont favorables : la progression de 6,44% des immatriculations au Registre du commerce de Paris, toute forme juridique confondue depuis le début de l’année 2006, la hausse de 2,22% du nombre des prêts bancaires accordés aux entrepreneurs et la baisse importante du montant de l’endettement fiscal et social des entreprises.

Il faut également noter que le nombre d’entreprises en difficulté est en forte baisse depuis plusieurs mois (-27,16% à fin novembre 2006 par rapport à 2005).





Les indicateurs positifs :

·Hausse du nombre de financements accordés aux entreprises et déclarés au Greffe, soit +2,22% par rapport à 2005.

·Baisse de l’endettement fiscal et social des entreprises, -27,75% par rapport à 2005.

·Baisse des entreprises en difficultés en 2006 soit -25,60% par rapport à 2005.



Les indicateurs négatifs :

·En novembre, 2 581 emplois sont touchés par les défaillances d’entreprises dont 87,56% dans les services aux entreprises.



Le focus du mois « Femmes dirigeantes » :

·Les femmes dirigeantes représentent 23,39% des nouveaux entrepreneurs en 2006.

·Les 36/45 ans sont les plus nombreuses et totalisent 31,68% soit +16,78% par rapport à 2005





Retrouvez le baromètre dans son intégralité sur :

www.greffe-tc-paris.fr, rubrique « communication »



NOUVEAUTE !



Retrouvez le témoignage d’un nouveau dirigeant d’entreprise. Ce mois ci nous vous présentons Karine Sautel.



ELLIPSE FORMATION, pour se former aux nouveaux logiciels



En 1998, Karine Sautel créait Quick Intérim, une agence spécialisée dans la communication écrite, le multimédia, le Web, la vidéo et la photo. Cette expérience est un succès : l’entreprise se développe rapidement et 300 clients lui renouvellent leur confiance chaque année. « J’ai acquis une connaissance précise des besoins en arts graphiques et en communication multi supports que j’ai eu envie de mettre au service de la formation professionnelle ». A la suite d’un licenciement économique, Karine Sautel décide de se lancer et monte Ellipse formation « Les outils logiciels ne cessent d’évoluer et il est impératif pour les professionnels d’en garder la maîtrise. Nous proposons une offre de stages repensés chaque année sur les nouveaux logiciels qui comptent dans la profession. Grâce à des licences constamment renouvelées sur le site des stages, les sessions d’Ellipse formation s’effectuent sur les dernières versions des logiciels ». Karine Sautel travaille avec une équipe de formateurs « free-lance » ou des vacataires, qui dispensent les formations sur-mesure en entreprise ou dans une salle équipée qu’elle loue en fonction des besoins « Pour fonctionner de façon souple et éviter d’acquérir des logiciels multi-licences, très coûteux ».

Karine Sautel a monté son SARL seule. Un associé, son frère, dispose d’une part sociale symbolique. Cette dynamique créatrice a fait appel à un expert-comptable pour établir son budget prévisionnel et rédiger ses statuts. Sa demande d’ACCRE a été acceptée, ce qui l’exonère de charges sociales pendant un an. Elle n’a pas encore utilisé les chèques conseil. « Je n’ai rencontré aucun obstacle dans la création de mon entreprise ».

Karine Sautel a trouvé le petit-déjeuner d’information du greffe « Très intéressant, clair et convivial. C’est une initiative originale. J’ai recueilli de nombreuses informations utiles, et j’ai aussi apprécié de m’entretenir directement avec un juriste pour avoir une réponse immédiate à mes questions ».

Karine a financé son entreprise avec sa prime de licenciement. Elle n’a pas effectué d’emprunt bancaire « La création et le mode de fonctionnement de mon entreprise au démarrage n’ont pas nécessité un apport de fonds très important ».

Quant on lui demande ce qu’elle a trouvé difficile, notre créatrice estime ne pas avoir de mauvais souvenir ! « Mes meilleurs souvenirs ? Le moment où j’ai trouvé le nom de la société, et le jour où j’ai reçu l’extrait Kbis ! ».

Et si c'était à refaire ? Elle le referait sans hésiter de la même façon.

A un potentiel entrepreneur Karine conseille : « Au moment de la création, on se pose toujours des questions concernant les impôts, les caisses de retraite, les formalités légales. Je conseille aux créateurs de ne pas hésiter à se déplacer et à aller rencontrer son interlocuteur. Contrairement aux idées reçues, le dialogue avec les administrations est possible, et l’on est bien reçu. D’ailleurs, c’est ce que recommande aussi le juriste du greffe que j’ai rencontré. »

Ellipse formation

75 boulevard Pereire 75017 Paris



A propos du greffe du Tribunal de commerce de Paris

Le greffe est une société civile professionnelle de 249 salariés dirigée par quatre greffiers associés officiers publics et ministériels nommés par le Garde des Sceaux. Il assure une double mission juridique et judiciaire. Structure responsable de l’assistance du Président et des Juges du Tribunal de commerce, le greffe gère l’ensemble des registres des entreprises, notamment le Registre du Commerce des sociétés qui contient à Paris intra-muros 316 000 entreprises en activité en septembre 2006. Tous dossiers confondus, le greffe de Paris a traité en 2005, 130 077 formalités légales et 92 281 décisions de justice, et a enregistré 74 500 inscriptions de privilèges. Il a aussi traité des dossiers de prévention en difficulté de 2 563 entreprises. Depuis juillet 2000, le greffe propose aux entrepreneurs parisiens l’attribution gratuite de certificats électroniques permettant d’effectuer leurs déclarations administratives en ligne. Le greffe est certifié ISO depuis juillet 2004, cette certification s’est vue renouvelée en mai 2006.