Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La Sardaigne, un marché difficile à pénétrer, des perspectives de développement impressionnantes

La deuxième plus grande île italienne, très méconnue, offre de grandes opportunités touristiques et hôtelières. Entre une nature encore très sauvage dans les terres et une côte très organisée et urbanisée, Porto Cervo fait figure d’îlot protégé où le marché hôtelier, en raison de restrictions urbanistiques, est aujourd’hui très difficile à pénétrer.



La zone touristique incontestée de l’île est Porto Cervo, sur la Costa Smeralda, destination jet set depuis toujours, caractérisée par son Yatch Club, ses boutiques de luxe, mais aussi ses plages bordées de granit et ses paysages de rocaille et de maquis méditerranéens encore préservés. La fréquentation touristique est en constante évolution sur la région permettant une forte occupation des hôtels de luxe existants (18 établissements de 4* ou plus, représentant au total 1 333 chambres). Les lignes aériennes se sont également multipliées et l’Aeroporto Olbia Costa Smeralda Geasar, situé à moins de 35 km de Porto Cervo, relie la région à 50 destinations européennes.



Au cœur de cette région en plein développement, obéissant à des règles d’urbanisme très strictes, se trouve l’hôtel Luci di la Muntagna****, 65 chambres. Emblématique de la zone, l’établissement fut un des premiers hôtels à être construit à Porto Cervo.



L’établissement, actuellement détenu par des particuliers est aujourd’hui en vente par le biais du bureau Christie + Co de Paris. Avec une architecture typiquement sarde et une superbe façade blanche dominant les yachts clubs, la capacité de l’hôtel peut être fortement augmentée.







Pour plus d’information sur ce communiqué de presse, vous pouvez contacter notre responsable presse :

Sabrina Leroy

Christie + Co

01 53 96 72 72