Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Menace sur l'emploi, les CSP pleuvent !

La SEITA à Carquefou et ses 327 emplois menacés ; Le groupe papetier SEQUANA à St Omer et la suppression de 185 emplois. Les annonces de plans sociaux ont connu une accélération de leur nombre à l'automne dernier et occupent les premiers rangs de l'actualité.

Chez Icademie, l'un des pionniers du eLearning, les demandes de renseignement de formation sous le dispositif "Contrats de Sécurisation Professionnelle" sont en hausse et traduisent l'augmentation du nombre de plans sociaux. "Aujourd'hui, il ne se passe pas une semaine sans qu'il y ait un ou 2 appels", constate Caroline ORIOL, conseillère en formation chez Icademie.
Un timing très serré : le contrat de sécurisation professionnelle n'excède pas 12 mois.

Nathalie FOURNIER était salariée à la Maison de l'enfance et de la famille à Château-Thierry, avant d'être licenciée économiquement. Nathalie a accepté un CSP : "la formation doit être terminée dans le délai du CSP. La conseillère a tout de suite compris l'enjeu du montage financier et le caractère urgent du dossier. Elle a fait preuve d'une grande disponibilité. C'est la grande qualité d'Icademie, en plus des très bons conseils sur la formation. J'ai été rassurée sur mes compétences que j'ai pu acquérir au cours de mon expérience. J'ai donc débuté en octobre un cycle Mastère en Management et Organisation des Ressources Humaines et des Relations Sociales."

La formation à distance : réponse la plus adéquate aux exigences du CSP.

Le contrat de sécurisation professionnelle nécessite un démarrage de la formation à tout moment de l'année. En cela, la flexibilité et la souplesse de la formation à distance sont des avantages indéniables. Fanny MELGAZZA , conseillère en formation chez Icademie, reconnait que "les gens sont souvent éloignés des centres de formation et ne se sentent pas de retourner en cours." Le eLearning est donc un choix plus confortable pour suivre une formation, sans avoir à retourner sur les bancs d'école.

Rebondir avec un CSP.

Se réorienter après un licenciement économique est une opportunité qui se présente et qui est souvent saisie. Pour Jean-Philippe RAMEAU, 59 ans, ancien directeur de cinéma, c'était l'occasion de valider les missions accomplies dans le cadre de son travail : "J'ai donc opté pour un Bachelor Gestion administrative et Ressources Humaines. Aujourd'hui, je cherche un poste de consultant." De nouvelles perspectives professionnelles qui pour autant ne suivent pas de règle établie dans le choix des domaines, constate-t-on chez Icademie.




--
Contact Presse:

Icademie
Elodie Cartier
04 84 86 83 13
www.icademie.com
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=79501



--

Communiqué envoyé le 12/05/2014 12:45:00 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______