Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Crocus défend vigoureusement son portefeuille de brevets - Une première décision de l’Office américain des Brevets en faveur de Crocus

Grenoble, France, le 16 Avril 2014 – Aujourd’hui, Crocus Technology S.A., fournisseur leader de la technologie de semi-conducteurs magnétiques destinée à la sécurité, aux microcontrôleurs intégrés, aux capteurs magnétiques et aux applications prévues pour des conditions extrêmes d’opération, annonce que le Board de l’Office américain des Brevets et des Marques a rendu une décision préliminaire favorable dans le cadre de la procédure d’Inter Partes Review engagée par Crocus en octobre 2013, contre le brevet américain 469. Ce brevet, « high speed low power magnetic devices based on current induced spin-momentum transfer », fait partie du portefeuille de Spin Transfer Technologies Inc. (STT). Crocus sollicitait l’annulation de tout ou partie dudit brevet.

Après avoir examiné de façon préliminaire la requête et la première réponse de STT, le Board de l’Office américain des Brevets et des Marques a considéré qu’il y avait une « probabilité raisonnable » pour que les griefs de Crocus à l’encontre du brevet 469 soient retenus et que la quasi-totalité des revendications de ce brevet soit annulée.

Crocus détient actuellement 154 brevets. Sa technologie est commercialisée sous licence à des fondeurs et à des concepteurs de circuits intégrés partout dans le monde. Crocus a notamment licencié sa technologie à la société TowerJazz, un fondeur mondial spécialisé, qui va permettre d’accélérer l’adoption des technologies de mémoire non-volatile (NVM) de Crocus. TowerJazz a également commencé la fabrication des capteurs magnétiques de Crocus.

Dans la requête déposée en octobre 2013, Crocus explique que le brevet litigieux est compris dans l’état de la technique, notamment dans les brevets du portefeuille de Crocus, lesquels incluent la technologie Spin Torque Transfer. Crocus a en effet breveté la technologie susmentionnée, laquelle améliore les performances des mémoires non-volatiles avancées.

La technologie de Crocus facilite la production de mémoires embarquées plus fiables et plus sécurisées. De plus, elle permet aux clients de Crocus de développer des capteurs magnétiques plus sensibles, dont les avantages très recherchés sont notamment une faible émission sonore et la capacité de fonctionner à des températures élevées. Crocus a investi des moyens très importants dans le développement de cette technologie. Les produits issus de cette technologie devraient avoir un impact majeur sur le marché.

« Nous sommes très satisfaits de cette décision préliminaire du Board de l’Office américain des Brevets et des Marques en faveur de nos demandes », indique Bertrand Cambou, Président et Directeur Général de Crocus Technology. « Crocus Technology a investi depuis de nombreuses années dans le développement d’un important portefeuille de brevets relatifs à des technologies permettant d’améliorer tant les performances que les coûts au bénéfice des applications grand public et industrielles. Notre portefeuille de brevets est solide et couvre la conception et la production de la technologie Magnetic Logic Unit™ (MLU), ainsi que des technologies génériques telles que la technologie STT (Spin Torque Transfer). Crocus Technology S.A. mettra tout en œuvre pour protéger sa propriété industrielle. »

A propos de Crocus Technology S.A.
Crocus Technology S.A. fournit une technologie de semi-conducteurs magnétiques destinée à la sécurité, aux microcontrôleurs intégrés, aux capteurs magnétiques et aux applications prévues pour des conditions extrêmes d'opération. La technologie de rupture Magnetic Logic Unit(TM), développée par Crocus, est robuste et basée sur le CMOS. Le MLU offre de nombreux avantages pour les produits embarqués et les blocs de mémoire non-volatile qui nécessitent vitesse, sécurité et performances robustes pour un coût faible. Crocus a licencié son architecture MLU à TowerJazz et à d'autres fondeurs pour qu'ils l'intègrent dans leurs processus de production. Crocus prévoit de mettre sur le marché des microcontrôleurs basés sur le MLU, résistants à la fraude, en partenariat avec IBM. Les produits MLU, qui lisent et écrivent vite, tout en occupant peu de place, améliorent la performance et la sécurité des puces destinées aux cartes, aux portables et aux serveurs de données. Crocus a commencé à commercialiser ses capteurs magnétiques qui offrent une haute sensibilité, un bruit faible, et opèrent à des températures élevées (250°C), le tout à coût réduit, pour des applications grand public et industrielles.

Créée en 2004, Crocus est dirigée par une équipe de managers dotés d'une grande expérience industrielle, ayant notamment travaillé chez Motorola, AMD, Intel, Texas Instruments et Gemalto. La société a des bureaux à Santa Clara, en Californie (Etats-Unis). Elle dispose également de bureaux en France, à Grenoble et Rousset. Elle est actionnaire avec Rusnano de Crocus Nano Electronics, une usine de production de semi-conducteurs magnétiques de pointe installée en Russie.
Pour plus d'information : http://www.crocus-technology.com

A propos de Soffer Avocats
Crocus est défendu dans ce dossier par l’avocat parisien Ron Soffer, avocat aux barreaux de Paris et de New York et le cabinet Steptoe and Johnson à Washington.


--
Contact Presse:

Enderby



Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=81483



--

Communiqué envoyé le 16/04/2014 11:14:03 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______