Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Start-Ups technologiques - Trouvez une maison dans la prairie

 

Comme Ben Milne cherchait de l'argent pour la société de paiement-mobile, il a commencé à développer il ya trois ans. Les investisseurs par dizaine ont répondu par la négative. Finalement, il a cajolé 1 million de dollars d'une paire d'investisseurs locaux. Son application, Dwolla, a depuis attiré plus de 100.000 utilisateurs, et a maintenant atteint 50 millions de dollars de transactions par mois.

Alors, quand il a décidé de solliciter un second financement l'année dernière, M. Milne, un frais diplômé de 29-ans, a eu plus de facilité à la vente. Ce temps là, les investisseurs le courtisaient. Cette année, il a annoncé que Dwolla avait attiré plus de 5 millions de dollars dans le capital des investisseurs sur les deux côtes, y compris Ashton Kutcher et un cabinet avec Twitter et Foursquare dans son portefeuille.

De Des Moines à Omaha pour Kansas City, une région plus connue pour ses granges que sa bande passante, une start-up technologique est en plein essor. Des dizaines de nouvelles entreprises prennent racines chaque année. Les investisseurs leur déboursent des centaines de millions de dollars, et les gouvernements des États se sont associés avec des organismes privés afin de promouvoir la communauté technologique croissante. Ils l'appellent  « La Prairie Silicon ».

Bien qu'étant une part relativement faible des traites "Angel investment» des Etats-Unis, 5,7 % se font dans les grandes plaines, la région était l'un des deux (l'autre est le Sud-ouest), qui a augmenté sa part d'entre eux à partir de la première moitié de l'année 2011 au premier semestre de cette année, selon un rapport commandé par l'Institut des ressources Angel, Silicon Valley Bank et CB Insights.

Quinze à 20 start-ups, dont la plupart sont dans la technologie, sont maintenant établis chaque année dans l'est du Nebraska, soit plus de trois fois plus qu'il ya cinq ans, selon la Chambre de Commerce d'Omaha. Aujourd'hui, il ya plus de 300 millions de dollars en capital de risque disponible organisée en l'état, ainsi que les crédits d'impôt pour les investisseurs; il ya six ans il n'y avait pratiquement aucun, selon la chambre de commerce.

Source : http://www.brokers-forex.net/actualites/



 

--

Contact Presse:

Spiritko


http://www.brokers-forex.net
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=71611

 

--

Communiqué envoyé le 13.01.2013 05:25:31 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie
Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

______