Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La politique gouvernementale Argentine ne fait pas l’unanimité parmi la masse.


Les rues des grandes villes de l'Argentine ont été noires de monde. Des milliers, voire des centaines de milliers d'argentins ont pris part à une manifestation ce jeudi pour dire non à la politique gouvernementale de la présidente Cristina Fernandez. Cette dernière a été réélue sans trop de peine il y a un an et est à la tête de la deuxième économie de l'Amérique du sud.

Cependant, une inflation estimée à 25% par an, un ralentissement économique et un taux de criminalité alarmante la mettent un peu en difficulté.
"Nous sommes descendus dans les rues car nous en avons assez du crime, assez de nous faire vider les poches. L'inflation est en train de nous tuer, nos pensions ne suivent pas", clame, un enseignant retraité de 70 ans, et manifestant dans les rues de Buenos Aires. Les options binaires avec ikkotrader

Pas moins de 700.000 manifestants se sont rassemblés dans la capitale argentine selon les chiffres du département de la Justice et de la Sécurité de la ville. Les villes de Rosario, Cordoba et Salta ont aussi été confronté à ces rassemblements. Pour l'heure, ces manifestants ne sont qu'issue des appels dans les réseaux sociaux et non guidé par des meneurs politiques. Cependant, l'administration actuelle dénonce que c'est le fait de l'extrême droite. "Nous manifestons contre le gouvernement de Cristina pour qu'elle nous écoute. Elle n'est pas infaillible, contrairement à ce qu'elle prétend être. 

Avec une telle arrogance, nous n'irons nulle part, nous sommes déjà isolés dans le monde par le fait de sa politique", dénonce Pedro Dominguez, un médecin de 56 ans.
Le gouvernement argentin a tourné le dos aux partenaires économiques en effaçant l'importation. La prise de force de la compagnie YPF aux dépens du groupe espagnole Repsol a envenimé les relations de l'Argentine avec l'Espagne.
Le démantèlement de du groupe médiatique Clarin a aussi été pointé du doigt par les opposant qui n'y voient qu'une atteinte à la liberté d'expression.



--

Contact Presse:



http://www.ikko-trader.fr/
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=71611

 

--

Communiqué envoyé le 14.11.2012 01:57:00 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie
Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

_____