Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Soldes d’été 2012 : satisfaction apparente mais morosité persistante

Alors que 77 %(1) de Français avaient l’intention d’aller faire les soldes, la météo, la crise économique et les élections ont fortement freiné ces déclarations optimistes. En Essonne, si une timide majorité de commerçants(2) s’estime plutôt satisfaite, le chiffre d’affaires généré par les soldes reste en net recul.

Un taux de satisfaction en progression… Mais des chiffres d’affaires en recul
Alors que de nombreux commerçants avaient prévu des soldes 2012 particulièrement difficiles, ils sont finalement soulagés d’enregistrer un chiffre d’affaires assez stable. Toutefois, ce taux de satisfaction reste bien en deçà de ceux de 2010 et 2009. Pour 1/3 des interrogés, la météo maussade de ce début d’été n’a pas encouragé les clients à consommer, tout comme la crise économique. Enfin, la reprise de la consommation espérée à l’occasion des soldes après l’attentisme des élections présidentielles, n’a pas eu lieu.

Les centres-commerciaux tirent leur épingle du jeu et les enseignes sont satisfaites
Les centres commerciaux enregistrent une évolution stable du CA, alors que les centres-villes notent une baisse de 3 %. Une commerçante d’Evry 2 explique : "le temps maussade nous a plutôt servi. Ne pouvant pas profiter des activités en extérieur, les clients sont venus dans le centre commercial".
Alors que les indépendants se déclarent très partagés sur ces soldes d’été, 60 % des enseignes sont plutôt satisfaites, et ce pour plusieurs raisons : souvent implantées dans les centres commerciaux, elles bénéficient de leur dynamique ; leur politique commerciale nationale leur permet de réaliser de très fortes démarques dès le début ; enfin, leur notoriété est un facteur important d’attractivité.

Des soldes massifs pour maintenir l’attractivité des soldes annuels
Afin de contrer l’effet "soldes permanents", les commerçants sont nombreux à pratiquer des soldes attractifs. En plus d’un volume important d’articles soldés, les démarques appliquées sont, elles aussi, conséquentes. Ainsi, plus de la moitié des commerçants interrogés a appliqué des démarques de 50 % dès le 1er jour! Les fortes démarques induisent une baisse du panier moyen, ce qui explique que le CA généré par les soldes ne soit pas en évolution positive, malgré un nombre de ventes plutôt satisfaisant.

Les ventes privées : des soldes avant les soldes
50 % des enseignes ont pratiqué des ventes privées quelques jours avant le début des soldes. De manière générale, ces ventes permettent de limiter l’effet report ressenti une semaine avant le premier jour des soldes.

Le e-commerce plébiscité une nouvelle fois
Comme en 2011, le commerce sur internet ne connait pas la crise : certains sites ont connu une hausse de leurs ventes de près de 50 % dès la 1ère journée des soldes. Interrogé, Christophe Nepveux, directeur général de Fia-Net(3), explique : "Pour la première fois, les soldes d’été atteignent une activité comparable à celle des soldes d’hiver !"

Tous les résultats de l’enquête disponibles très prochainement sur www.essonne.cci.fr

1 Selon un sondage Ipsos – Logica Business Consulting réalisé mi-juin
2 L’échantillon a été déterminé à partir de 3 critères : la localisation, l’activité et le type de commerce. Les questionnaires ont
été administrés auprès de 145 commerçants les 12 et 13 juillet, soit 15 jours après le début des soldes d’été 2012
3 Société spécialisée dans les solutions de confiance pour le e-commerce et de lutte contre la fraude à la carte bancaire

--
Contact Presse:

CCI Essonne
Elise THIREAU
01 60 79 90 05
www.essonne.cci.fr
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=55643



--

Communiqué envoyé le 23.07.2012 10:37:51 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______