Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Tribune. PME -Trouvons les leviers à utiliser pour innover et être plus compétitifs

Construire la compétitivité d’une PME française

Les récents débats sur la nécessité de disposer d'une industrie forte dans le contexte de mondialisation nous invitent à nous interroger sur les opportunités pour les entreprises françaises à développer une stratégie industrielle compétitive et pérenne.
L'Industrie est intimement liée à l'Innovation; l'innovation s'est toujours développée là où se situaient les plus forts moyens de production. Outre la préservation des emplois et l'amélioration des résultats de notre commerce extérieur (7 milliards d'euros de déficit en avril 2011), nous devons maintenir une politique industrielle forte pour garder nos capacités d'innovation en France.
Les clés d'une forte politique résident dans l'amélioration de notre marketing industriel: mieux segmenter nos marchés, distinguer les marchés à valeur ajoutée, créer de l'industrie de petits volumes, identifier les bons partenaires.
Dans ce domaine, les PME-PMI françaises ont un rôle déterminant à jouer. L’innovation française existe, les talents et les savoir-faire sont nombreux dans notre pays, nos formations sont souvent parmi les meilleures.
Or, les PME françaises sont souvent entre le marteau et l’enclume : se trouvent les grandes marques d’un côté, qui ont la visibilité, la notoriété, les moyens humains et financiers, mais peu de réactivité sur un nouveau marché. De l'autre, les marques asiatiques, jouent sur le prix et les volumes mais offrent peu d'innovation.

Une certaine résignation s'est installée devant cette situation: difficile de baisser les prix, d’investir en R&D, ou de prospecter de nouveaux marchés avec des coûts fixes et des marges assis sur des volumes de ventes qui sont ceux d’une PME.
Mais il n'existe pas de fatalités. Même s'il n'y a pas de solutions universelles magiques, de nombreux leviers sont possibles pour rester compétitif dans cet environnement concurrentiel, à condition d'être volontaire et pragmatique: mettre en place de nouvelles solutions industrielles, y compris la relocalisation, dynamiser l’innovation notamment au moyen du Crédit Impôt Recherche (CIR), s’ouvrir de nouveaux marchés à l'Export en utilisant les structures existantes apportant leur soutien dans ce domaine, telle qu'Ubifrance.
Produire en France
La France dispose d'un vrai savoir-faire industriel. Outre le patriotisme économique, qui ne saurait être la seule raison de produire en France, il existe de réels avantages à créer, maintenir ou relocaliser une activité industrielle dans l’Hexagone : être plus près des clients, raccourcir ses circuits de distribution, réduire ses coûts de revient, notamment les coûts d’acheminement et de transport.
Aston a fait ce choix. En 2010, nous avons installé une partie de notre production en Alsace dans le cadre d’un partenariat industriel avec Asteel Flash. Cette stratégie a été mise en place car elle permettait d'allier les objectifs et les contraintes que nous nous étions imposés: limiter les risques de fuites technologiques, être proche géographiquement de l'outil de production pour favoriser l'interactivité des équipes, éviter les barrières de la langue.
Les bénéfices ont été immédiats : baisse de 7% du prix de revient, baisse de 15% des prix publics, meilleure réponse à la demande du marché français, avec à la clé une vingtaine d’emplois induits. Notre exemple montre que produire en France des produits high-tech peut être économiquement profitable.

Le Crédit Impôt Recherche, contesté mais efficace
L’État français a mis en place des dispositifs qui ont pour objectif de promouvoir l’innovation, et donc la compétitivité, des PME; le Crédit Impôt Recherche en est le principal.
Devenu la première dépense fiscale de l’Etat, ce dispositif a dernièrement été remis en cause de manière virulente. Noyées dans les contestations des grands groupes publics ou privés et des pouvoirs publics sur le sujet, les PME n’ont pas été suffisamment entendues dans le débat, notamment sur les critères d’éligibilité et sur les enjeux du Crédit Impôt Recherche en termes d’investissement et d’emploi.
Or, ce dispositif a une vraie utilité pour les PME aujourd'hui. Pour des sociétés comme Aston, il fait même partie intégrante de la stratégie de développement pour les nouveaux produits: 30% des dépenses R&D d’Aston sont remboursées ou déduites de ses impôts grâce au CIR; nous travaillons depuis plusieurs mois sur les nouveaux standards de la télévision numérique : 3D, TV Connectée, HbbTV, Push VOD,… C’est le CIR qui nous a permis d’investir en R&D sur toutes ces technologies simultanément.
Etre accompagné pour mieux exporter
La prospection à l’export est coûteuse et nécessite de bien connaître les réglementations locales. Pour maximiser le retour sur investissement, il est indispensable de trouver les bons partenaires, permettant à la fois de développer un réseau à l'étranger ainsi qu'une connaissance solide des marchés à l'Export, préalablement à toute démarche commerciale. Pour sa part, une fois le passage à la télévision numérique achevé en France, Aston devra envisager de nouveaux marchés.
Avec Ubifrance , Aston bénéficie de prestations décisives pour son développement international : appui financier, identification des bons partenaires, participation à des événements porteurs d’opportunités commerciales, missions de prospection ciblées dans certains pays émergents, organisation de rendez-vous à haut niveau…
Innovation, prise de risque, réglementation adaptée, partenariats stratégiques : en articulant tous ces leviers, les PME françaises, y compris dans le secteur des nouvelles technologies, peuvent être compétitives et même imposer leurs solutions à l’international. Il est urgent d’être optimiste !

A propos d'ASTON - www.aston-france.com
Fondée en 1988, Aston, PME française, se positionne comme un véritable industriel dans le monde de la télévision numérique. L’entreprise conçoit, développe et commercialise des récepteurs numériques satellites HD ainsi qu’une large gamme de modules, compatible à la plupart des contrôles d’accès du marché. L’innovation et la technologie ont toujours été au centre de la stratégie de l’entreprise.
D’ici fin 2011, Aston lancera sa nouvelle génération de modules reconnus mondialement, en version professionnelle et grand public, et basée sur la technologie CI+. Aston travaille également avec des partenaires-clés pour proposer dans les prochains mois des plateformes offrant des fonctionnalités de VOD, Télévision de rattrapage, Télévision Connectée ou encore des applications HbbTV.


Stéphane Nitenberg, Directeur Général d’Aston

UBIFRANCE, l'Agence française pour le développement international des entreprises, est un établissement public industriel et commercial placé sous la tutelle du ministre de l'Economie, de l'Industrie, de l'Emploi, du Secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur et de la Direction Générale du Trésor. UBIFRANCE est dotée de son propre réseau de collaborateurs, en France et dans le monde : 22 directions interrégionales UBIFRANCE, implantées en France, partenaires localement des Chambres de Commerce et d'Industrie, contribuent à mobiliser les entreprises à potentiel export. 65 Missions économiques intégrées, présentes dans 46 pays, accompagnent les entreprises sur place.



--
Contact Presse:

Open2Europe



Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=68923



--

Communiqué envoyé le 22.09.2011 16:32:07 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______