Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le gouvernement conforte le rôle des CGA

27es Journées Nationales des CGA et des petites entreprises

Renaud Dutreil, ministre des PME, du Commerce, de l'Artisanat et des Professions libérales, ainsi que Gérard Larcher, ministre délégué à l'Emploi et à l'Insertion professionnelle des jeunes ont souligné avec force la place stratégique des centres de gestion agréés (CGA) dans le dispositif global d'accompagnement des TPE et l'importance cruciale de leur engagement dans la bataille nationale pour l'emploi.

30 ans de réseau au service des TPE !
Les 27èmes Journées Nationales de la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA) se sont déroulées à Paris les 28 et 29 novembre 2005. Cette année, l'événement coïncidait avec la célébration du trentenaire des CGA. L'heure du bilan, mais aussi le temps des décisions qui engagent l'avenir. Quelque 500 congressistes, venus de toutes les régions de France métropolitaine et des DOM-TOM, ont participé à ces deux journées d'échanges intenses.

 Un rôle vital en matière de prévention
Au cours de la première table ronde qui s'est tenue dans la matinée du lundi 28 novembre, Renaud Dutreil a rappelé les différents effets positifs de sa loi pour l'initiative économique (1er août 2003) avant de commenter les principales dispositions de son nouveau texte en faveur des PME (2 août 2005) : statut de l'entrepreneur individuel et de son conjoint, assouplissement des conditions de transmission, financement, prévention...
Après avoir souligné toute l'importance des missions traditionnellement assurées par les centres de gestion agréés - prévention fiscale, formation, assistance collective à la gestion -, le ministre des PME a insisté sur leurs nouvelles missions (article 8 de la loi en faveur des PME). « Les CGA sont appelés à jouer un rôle majeur en matière de prévention et de détection des difficultés économiques et financières des petites entreprises adhérentes ».
En présence des nombreuses personnalités du monde économique qui participaient au débat, le ministre des PME a également annoncé qu'il proposerait bientôt de nouvelles mesures en faveur du financement des petites entreprises. Il souhaite notamment encourager le développement du micro-crédit afin de faciliter l'accompagnement financier des petits projets individuels.

 Au cœur de la bataille pour l'emploi
Gérard Larcher, dans le second débat de la matinée, est revenu sur la politique du gouvernement en faveur de la création d'emplois. Déblocage des freins à l'embauche dans les TPE (296 000 postes à saisir selon le réseau « Tous pour l'emploi » dont la FCGA est membre fondateur), promotion de l'apprentissage (pour atteindre 500 000 apprentis en 2009), développement du « contrat nouvelle embauche » (déjà 200 000 CNE conclus depuis août 2005), allégement du droit social : le ministre délégué à l'Emploi et à l'Insertion professionnelle des jeunes entend s'appuyer sur l'expertise technique des CGA pour atteindre ces objectifs. Gérard Larcher a d'ailleurs officiellement demandé au Président de la FCGA, de reprendre contact avec son cabinet afin de définir rapidement un programme de travail commun.

 Des relais de terrain efficaces
Sous-directeur des affaires juridiques et sociales à la Direction du commerce, de l'artisanat, des services et des professions libérales (DCASPL), Jean-Luc Aubineau représentait Jean-Christophe Martin, directeur de cette importante administration chargée de mettre en œuvre et d'évaluer les politiques de l'État dans le domaine du commerce, de l'artisanat, des services et des professions libérales. Et pour laquelle les CGA sont « des relais de terrain efficaces ».
De manière encore plus explicite, Jean-Luc Aubineau a déclaré que « globalement, les pouvoirs publics se félicitent de la qualité du travail des CGA. En trente ans, vous avez su créer une relation de confiance. Nous comptons sur vous dans la bataille pour l'emploi et la croissance de notre économie ».

 Élection du nouveau président
L'assemblée générale de la FCGA s'est tenue mardi 29 novembre 2005. Le mandat du président Georges Ryvol arrivant à son terme, il a été procédé à l'élection de son successeur.
C'est Philippe Paillet, expert-comptable à Poitiers, past-président du CGA Vienne - qui occupait déjà les fonctions de vice-président de la FCGA et de président de la Commission des études juridiques - qui a été élu à la présidence de la FCGA. Les dix membres du nouveau bureau ont également été désignés.

* À propos de la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA)

Créée en 1978, la Fédération des Centres de Gestion Agréés est une structure associative régie par la loi du 1er juillet 1901. Elle regroupe 114 centres de gestion agréés qui comportent :
- 400 000 entreprises
- 2 000 000 d'emplois salariés et non salariés
- 70 milliards d'euros de chiffre d'affaires
- 6 000 experts-comptables correspondants.
La FCGA forme ainsi le réseau d'information et d'assistance aux petites entreprises le plus dense du territoire national et capitalise une expertise économique et sociale unique de la TPE. Elle dispose d'outils d'observation et d'analyse particulièrement fiables qui alimentent régulièrement une base de données statistiques sans équivalent.

Contact journalistes : Guylaine Bourdouleix
Tél : 01.42.67.80.62 email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.