Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les grandes enseignes multinationales recherchent la croissance sur les marchés émergents

Dubaï dispute à Londres son titre de capitale du shopping


Londres, le 11 avril 2011 : Les marchés émergents bénéficient de l'instabilité économique mondiale. Dans ce contexte, les grandes enseignes multinationales ciblent les économies qui offrent les meilleures perspectives de croissance et sont le moins susceptibles d'être affectées par des mesures d'austérité. C'est ce que montre l'édition 2011 de l'enquête How Global is the Business of Retail ? réalisée par le N°1 du conseil en immobilier d’entreprise, CB Richard Ellis.

Dans sa quatrième édition, cette enquête annuelle cartographie l'empreinte mondiale des 323 plus grandes enseignes dans plus de 200 villes, afin d'identifier les tendances de leur expansion, tant au niveau national que régional. Ce rapport montre que les pays émergents attirent un nombre croissant de détaillants et font concurrence aux centres mondiaux établis. Dubaï progresse dans le classement établi par CB Richard Ellis et partage la première position avec Londres, en tant que destination la plus recherchée. Moscou, Pékin, Shanghai, Koweït City, Istanbul et Riyad se maintiennent en bonne place, dans les 20 premières positions, devant certaines destinations bien établies.

Dubaï, qui attire 56 % de toutes les enseignes internationales faisant l'objet de l'enquête, rivalise avec Londres pour le titre de capitale mondiale du shopping. Avec 1,2 million de mètres carrés d'espace commercial mis sur le marché depuis 2006, une clientèle fortunée et une très faible concurrence des enseignes locales, Dubaï a accédé de manière fulgurante au statut de destination clé des enseignes internationales. Cette tendance s'est accompagnée de l'arrivée importante d'enseignes américaines au cours des 18 derniers mois. Traditionnellement, les commerçants américains rechignent à adopter le modèle de franchise courant au Moyen-Orient. Toutefois, les perspectives de croissance étant limitées sur leur marché, ils sont de plus en plus nombreux à faire le pas et à progresser dans la région, utilisant généralement Dubaï comme un tremplin vers les autres marchés de la région.

Dubaï et Londres sont suivies par les villes bien établies que sont New York (44,3 % des enseignes internationales), Paris (43,6 %) et Hong Kong (40,6 %), qui continuent à exercer une attraction indéniable. Le reste des vingt premières villes est plus mélangé, avec des villes traditionnelles et des marchés émergents, ce qui indique à quel point ce secteur s'est mondialisé.

Peter Gold, responsable Cross Border Retail EMEA chez CB Richard Ellis, estime que "les enseignes s'intéressent de plus en plus aux pays dont le PIB se maintient relativement et où la consommation des ménages ne devrait pas être affectée par les mesures d'austérité qui ont surtout concerné l'Europe occidentale et l'Amérique du Nord. Les enseignes des marchés plus matures se tournent vers ces pays émergents en quête de croissance, de perspectives d'expansion et de forts rendements, alors que leurs marchés domestiques se rétractent".

Si l'on observe les ouvertures de nouveaux magasins l'an passé, on constate que les villes espagnoles ont été les plus attractives pour les enseignes souhaitant s'implanter sur ce marché, en dépit de ses difficultés économiques récentes. Barcelone, Malaga, Valence et Saragosse se placent toutes dans les 10 premières positions, les enseignes étant attirées par des espaces de premier choix relativement bon marché, des loyers nettement plus bas et un niveau de pas-de-porte réduit. Parmi les changements significatifs dans ce classement, on note la progression de Barcelone, qui passe de la 20e à la 9e position. Mais les progressions les plus importantes sont celles de Malaga, qui saute de la 96e à la 75e position, et de Saragosse, qui gagne 17 places en se hissant au 86e rang. Les enseignes démontrent donc clairement leur confiance dans les grandes villes espagnoles.

Peter Gold a ajouté : "Le nombre de villes espagnoles en tête du classement peut paraître surprenant, compte tenu des difficultés récentes du pays, mais l'année 2010 était le meilleur moment pour pénétrer sur ce marché. Les pas-de-porte et les droits d'entrée ont fortement chuté, et les loyers ont baissé de 20 à 30 % sur certains marchés, tant dans les rues commerçantes que dans les centres commerciaux. Des espaces de premier choix, rarement disponibles, se sont aussi libérés du fait de l'insolvabilité des acteurs les plus faibles, et les propriétaires ont souhaité modifier le mix de leur portefeuille, ce qui a permis aux grandes enseignes internationales de s'implanter dans les principales villes d'Espagne.


Agence de communication Wellcom

--
Contact Presse:

CB Richard Ellis



Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=51266



--

Communiqué envoyé le 05.05.2011 14:14:46 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______