Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Michael Bittel, Inventeur horloger. Première mondiale, Eclypse à double diaphragme

Le créateur horloger Michael Bittel lance sous sa marque éponyme, une nouveauté inspirée d'un véritable et antique appareil photo: Eclipse, un garde-temps disposant de deux ou trois cadrans, amovibles et personnalisables, grâce à un simple ou double diaphragme. Visible en janvier 2010, au Salon Gilbert Albertà Genève.

Il lui aura fallu toute la force de sa conviction pour obtenir de son ami imprimeur, passionné de vieux appareils photographiques, le sacrifice d'une pièce de sa collection. Trituré, démonté plusieurs fois, dépecé et décortiqué, le vieil objectif photo livre ses secrets inspirants. Naît ainsi Eclypse et Double-Eclypse, un garde-temps
unique, disposant de deux à trois cadrans, selon qu'un ou deux diaphragmes obturateurs soient en position fermée ou ouverte. Le champ des personnalisations est infini, avec, en dernier ressort, l'accès visuel aux beautés horlogères du mouvement.

Comme un cœur battant si précieux qu'il mériterait une double protection d'accès, le mouvement apparaît, soit squelette soit dédié à une complication –chronographe ou tourbillon par exemple, au terme de quelques manipulations de l'ordre du rituel. Michael Bittel protège son invention et s'achemine vers une production limitée, enrichie des mille et une variations de décorations et de personnalisations ouvertes par son mécanisme novateur.

Cette nouvelle série Eclypse s'ajoute aux Grands Carrousels présentés en 2009: des garde-temps qui réussissent l'exploit d'abriter un mécanisme jamais réalisé à ce jour, construit à partir de lamelles amovibles, disposant de deux à trois faces. Leur adaptation dans une forme ronde ou ovale fait figure de première mondiale.

Comm/@TRP – 1'789 signes.

Dès l'enfance, Michael Bittel parcourt les marchés de Suisse et d'ailleurs, au gré des mouvements nomades de sa communauté. Du plus loin qu'il se souvienne, son grand-père n'a de cesse de réparer des montres et des horloges, dans sa roulotte, au fil des escales. En raison de ce parcours de vie peu ordinaire, Michaël Bittel dont le père est un médiatique pasteur en charge à Bruxelles des intérêts humanitaires de la cause des gens du voyage au niveau européen, demeure le plus atypique des acteurs de la haute horlogerie. Après des études de théologie qui l'amènent encore à professer sur quelque chaire amie, il s'aventure en horlogerie où il acquiert la sympathie admirative des techniciens et de tout ce que la branche compte de fascinés par la magie des micro-mécanismes enchanteurs.

Michael Bittel, créateur en horlogerie fine.
Exposition du 16 au 22 janvier 2010, Galerie Gilbert Albert www.michaelbittel.ch
Renseignements: +41 78 826 07 70 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


--
Contact Presse:
@TRP, Textes & Relations, Productions
Be@ TheRightPlace
+41763280379
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://therightplace.canalblog.com/

--

Communiqué envoyé le 11.12.2009 19:13:46 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

2784624620396527959-7753698731390260339?l=economie.annuairecommuniques Michael Bittel, Inventeur horloger. Première mondiale, Eclypse à double diaphragme


Posted: 2009-12-11 19:13:49

Lire article Source