Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

L’enquête biennale d’Actimize, société du groupe NICE Systems, révèle une augmentation sérieuse des cas de fraude interne.

· Ce sont les employés permanents qui présentent le plus de risques
· Le ralentissement de l'économie a un effet avéré sur l'augmentation des fraudes internes
· 72% des sondés reconnaissent être inquiets du sabotage interne
· La fraude interne résulte notamment du désarroi financier des employés
· 84% des sondés indiquent que selon eux le marché enregistrera des pertes de plus de 100 millions de dollars en 2010 dues à la fraude interne

New York, Paris – le 23 novembre 2009 –Actimize, le plus important éditeur de solutions logicielles de gestion des risques transactionnels, société du groupe NICE Systems, annonce les résultats de son enquête biennale, effectuée dans le secteur bancaire et financier, portant sur la fraude interne dans les institutions financières. Le ralentissement de l'économie qui touche le monde depuis ces douze derniers mois a eu un impact important sur la menace de fraudes commises par les employés. Quatre-vingt deux pour cent des établissements financiers ayant participé à cette enquête, environ un quart de plus qu'en 2007, considèrent que la menace pour ce type de fraude est en augmentation et 78% considèrent que la fraude interne a un lien avec le ralentissement de l'économie.

Etonnamment, l'étude dévoile que plus de 69% des sondés considèrent les employés permanents comme le segment le plus risqué, de 7 à 14 fois plus risqués que les personnes en temps partiel, celles qui sont offshore, les sous-traitants ou les intérimaires. Actimize pense que la raison de ce résultat tient dans le constat que les personnes qui ne sont pas permanentes sont contrôlées plus étroitement et ont moins accès à certains systèmes critiques et aux informations sensibles. A l'inverse, ceux qui ont un accès complet aux systèmes et aux actifs de la société, sont presque toujours des permanents.


Une menace en augmentation

Les institutions financières sont de plus en plus préoccupées par le sabotage interne, 72% des répondants déclarant se sentir de moyennement à extrêmement inquiets que des employés mis à pied ou mécontents de leur sort implantent un logiciel malveillant destiné à détruire des données de l'entreprise. Allant de pair avec la menace de sabotage par des employés, 62% des sondés indiquent qu'ils ont constaté une augmentation des tradings pourries (rogue trading) à cause du ralentissement de l'économie et 84% disent que le secteur devra faire face à des pertes de plus de 100 millions de dollars dans les 12 prochains mois.


Les institutions financières se préparent mieux

L'enquête fait apparaître que plus des trois-quarts des répondants observent que la fraude interne devient plus sophistiquée, mais que moins de 30% d'entre eux utilisent des outils de dernière génération pour se protéger contre la fraude interne. Cela représente en fait une amélioration significative par rapport à l'année 2007, où seulement 8% employaient une technologie récente pour combattre ce type de fraude. En outre, 58% des répondants estiment la capacité de l'industrie financière à détecter la fraude interne comme faible ou juste acceptable, ce qui reste tout de même une amélioration.

« Comme le montrent les résultats de l'enquête, sans présager des orientations futures de l'économie, les institutions financières seront exposées de plus en plus à la fraude interne, » a commenté Paul Henninger, Chef de groupe produits de lutte contre le crime financier d'Actimize. « Heureusement, des signes évidents montrent que l'industrie investit dans sa capacité à enquêter et régler les problèmes de fraude interne. Même dans ces temps difficiles, les institutions financières doivent poursuivre leurs investissements dans les technologies pour se protéger et protéger les actifs de leurs clients. »

Ce que l'enquête a également révélé :

· 67% des participants à l'enquête pensent que la moitié ou une minorité des cas de fraude interne sont en réalité découverts
· Invités à classer les principaux moyens de découverte de fraudes internes, 34% des répondants ont déclaré « le hasard »
· Bien plus de la moitié des répondants placent le budget comme principal défi de l'entreprise pour la lutte contre la fraude interne

Toutes ces informations collectées proviennent d'une enquête financée par Actimize conduite par le cabinet indépendant Infosurv. L'étude a rassemblé plus de 70 réponses détaillées provenant d'institutions financières situées partout dans le monde, dont la moitié sont des banques de détail et plus de la moitié des sociétés gérant plus de 30 milliards de dollars d'actifs. Plus de 50% des personnes ayant répondu à l'enquête sont spécialisées dans la prévention de la fraude/la gestion des pertes et la sécurité informatique, les autres étant presque également réparties parmi les fonctions de management, d'audit interne, d'investigation, de sécurité générale, de conformité et de gestion du risque.

Pour avoir accès à l'étude complète : http://www.actimize.com/report_employeefraud2009.


A propos d'Actimize

Actimize, société du groupe NICE Systems, est le plus important éditeur de solutions logicielles dans le monde pour la gestion des risques transactionnels, la lutte contre la délinquance financière et la conformité. Son expertise est reconnue internationalement. Actimize permet à ses clients de prévenir les crimes financiers, de mitiger les risques, de réduire les coûts opérationnels, de minimiser leurs pertes et de renforcer la conformité. Actimize apporte des solutions multi-canal en temps réel pour la prévention de la fraude et l'anti-blanchiment d'argent, les investigations au niveau de l'entreprise, la gestion des risques et la surveillance des échanges ; ces solutions sont construites sur la plate-forme centrale Actimize qui a bénéficié des technologies et des capacités d'analyse des sociétés Syfact et Fortent (ex-Searchspace) récemment acquises. Avec des bureaux en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et au Moyen-Orient, Actimize est en relation
avec la plupart des grandes institutions financières dans le monde, parmi lesquelles les dix premières banques internationales. Visitez www.actimize.com.


À propos de NICE Systems

NICE Systems est le principal fournisseur de solutions et services à valeur ajoutée « Insight from Interactions™ » reposant sur l'analyse avancée du contenu multimédia non structuré et de données transactionnelles provenant des communications téléphoniques, de l'Internet, la radio et la vidéo. Les solutions de NICE, qui répondent aux exigences des entreprises et du marché de la sécurité, permettent aux entreprises de se montrer plus perspicaces et plus proactives dans leurs prises de décision visant à améliorer leurs performances commerciales et fonctionnelles sans jamais négliger la fiabilité et la sécurité. NICE compte plus de 24 000 clients répartis dans 100 pays, incluant plus de 85 des plus grandes sociétés répertoriées au classement de la liste « Fortune 100 ». Pour plus d'informations, consultez le site Internet de la société à l'adresse suivante : www.nice.com.

Contact Presse :

Florence Heynard
Actimize
+44(0)20 7929 8287
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--
Contact Presse:
Actual Public Relations
Sébastien Célimon
01 41 10 41 16
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.actual.fr

--

Communiqué envoyé le 23.11.2009 12:08:08 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

2784624620396527959-2778626580747326189?l=economie.annuairecommuniques L’enquête biennale d’Actimize, société du groupe NICE Systems, révèle une augmentation sérieuse des cas de fraude interne.


Posted: 2009-11-23 12:08:12

Lire article Source