Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La France progresse de sept places dans le numérique mais conserve un retard en matière de...

Vision terrain de ChamberSign France

Paris, le 22 juillet 2009 – ChamberSign France, autorité de certification des Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI), souligne l'intérêt notable des certificats de signature électronique face à l'usage du login-mot de passe habituel pour sécuriser les échanges sur le net.

Tout juste publié, le classement « e-readiness », réalisé chaque année par IBM et The Economist pour évaluer la capacité de 70 pays à utiliser les technologies de l'information afin de développer l'économie en place, révèle une nette progression de la France. Ainsi, elle passe de la 22ème à la 15ème place sur les questions « d'e-administration et de développement numérique ».

Néanmoins, en dépit des bons efforts fournis, la France doit encore effectuer des progrès sur les questions de sécurité, notamment sur les problèmes d'authentification de signature électronique ou encore sur les transactions en ligne. Il ne faut pas oublier que les informations échangées deviennent de plus en plus sensibles (fiche de paie, factures, etc.), aussi, est-il nécessaire de continuer à améliorer la sécurité des accès Internet.

« Nous progressons et nous allons encore progresser probablement. Néanmoins, le développement à tout va des applications sur Internet et des services en ligne doit forcément être couplé avec une sensibilisation sur la sécurité des échanges et l'authentification dans les échanges pour apporter la confiance, sinon on va continuellement se retrouver avec des problèmes comme chez Twitter(1) mi juillet, » commente Olivier Demilly, délégué général adjoint de ChamberSign France.

ChamberSign France, observateur privilégié en matière de sécurité, fort de 10 ans d'expérience dans ce domaine, constate que les éditeurs d'applications sont encore malheureusement peu nombreux à proposer une authentification basée sur l'usage du certificat de signature électronique, en lieu et place du classique login-mot de passe. Et l'attitude de l'état vis à vis de cette pratique destinée à améliorer la sécurité des échanges électroniques et attester de l'identité des internautes n'en est pas moins surprenante.

En effet, cette année il a été étonnant de constater que la déclaration des impôts en ligne était possible non seulement grâce au certificat, mais également sous forme d'inscription avec accès par login-mot de passe, alors que l'Etat prônait jusqu'ici l'usage du certificat obligatoire pour la déclaration des impôts en ligne ! Il serait donc légitime de se demander si les services des impôts ont volontairement choisi de sacrifier la sécurité au profit du nombre d'inscriptions, de télé-déclarants…

« Il y a une faible prise en compte de la part des éditeurs d'applications aujourd'hui dans la mise en œuvre de sécurité forte sur les portails ; et les messages donnés par l'Etat sont flous et contradictoires, » insiste Olivier Demilly.

Pourtant, le certificat présente bons nombre d'avantages et notamment : confidentialité, authentification, intégrité et enfin non répudiation, à opposer à un accès sécurisé par un login-mot de passe dont la simplicité d'usurpation n'est plus à démontrer (en témoigne la récente affaire de Twitter qui a vu un pirate accéder à des centaines de dossiers confidentiels de la direction de cette société).

(1) Voir l'alerte du 17 juillet 2009 au sujet de Twitter http://www.actual.fr/view_comp.php?id_clt=7&id_comp=1682

À propos de ChamberSign France

Association créée en 2000, ChamberSign France est l'autorité de certification des Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI). Avec plus de 27 000 clients à ce jour et un taux de satisfaction de 96 % (source : enquête ChamberSign de juin 2009), ChamberSign est la première autorité de certification de proximité en France métropolitaine et outre-mer. Sa mission est de délivrer des certificats électroniques aux entreprises et collectivités qui souhaitent échanger sur Internet en toute sécurité. Le certificat est un véritable passeport électronique contenant différentes séries d'informations répondant à un triple objectif : authentifier une personne ou une organisation, garantir l'intégrité des données, et apporter une valeur juridique aux échanges en ligne. ChamberSign France est constitué de 120 CCI soit plus de 350 personnes pour accompagner entreprises et collectivités sur le terrain. www.chambersign.fr

Contacts Presse :

ChamberSign France
Olivier Demilly, Délégué Général Adjoint
Tél : 04.72.40.81.75
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.chambersign.fr

--
Contact Presse:
Actual Public Relations
Delphine Boutrin
01 41 10 41 19
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.actual.fr

--

Communiqué envoyé le 23.07.2009 09:53:53 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Vision terrain de ChamberSign France

Paris, le 22 juillet 2009 – ChamberSign France, autorité de certification des Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI), souligne l'intérêt notable des certificats de signature électronique face à l'usage du login-mot de passe habituel pour sécuriser les échanges sur le net.

Tout juste publié, le classement « e-readiness », réalisé chaque année par IBM et The Economist pour évaluer la capacité de 70 pays à utiliser les technologies de l'information afin de développer l'économie en place, révèle une nette progression de la France. Ainsi, elle passe de la 22ème à la 15ème place sur les questions « d'e-administration et de développement numérique ».

Néanmoins, en dépit des bons efforts fournis, la France doit encore effectuer des progrès sur les questions de sécurité, notamment sur les problèmes d'authentification de signature électronique ou encore sur les transactions en ligne. Il ne faut pas oublier que les informations échangées deviennent de plus en plus sensibles (fiche de paie, factures, etc.), aussi, est-il nécessaire de continuer à améliorer la sécurité des accès Internet.

« Nous progressons et nous allons encore progresser probablement. Néanmoins, le développement à tout va des applications sur Internet et des services en ligne doit forcément être couplé avec une sensibilisation sur la sécurité des échanges et l'authentification dans les échanges pour apporter la confiance, sinon on va continuellement se retrouver avec des problèmes comme chez Twitter(1) mi juillet, » commente Olivier Demilly, délégué général adjoint de ChamberSign France.

ChamberSign France, observateur privilégié en matière de sécurité, fort de 10 ans d'expérience dans ce domaine, constate que les éditeurs d'applications sont encore malheureusement peu nombreux à proposer une authentification basée sur l'usage du certificat de signature électronique, en lieu et place du classique login-mot de passe. Et l'attitude de l'état vis à vis de cette pratique destinée à améliorer la sécurité des échanges électroniques et attester de l'identité des internautes n'en est pas moins surprenante.

En effet, cette année il a été étonnant de constater que la déclaration des impôts en ligne était possible non seulement grâce au certificat, mais également sous forme d'inscription avec accès par login-mot de passe, alors que l'Etat prônait jusqu'ici l'usage du certificat obligatoire pour la déclaration des impôts en ligne ! Il serait donc légitime de se demander si les services des impôts ont volontairement choisi de sacrifier la sécurité au profit du nombre d'inscriptions, de télé-déclarants…

« Il y a une faible prise en compte de la part des éditeurs d'applications aujourd'hui dans la mise en œuvre de sécurité forte sur les portails ; et les messages donnés par l'Etat sont flous et contradictoires, » insiste Olivier Demilly.

Pourtant, le certificat présente bons nombre d'avantages et notamment : confidentialité, authentification, intégrité et enfin non répudiation, à opposer à un accès sécurisé par un login-mot de passe dont la simplicité d'usurpation n'est plus à démontrer (en témoigne la récente affaire de Twitter qui a vu un pirate accéder à des centaines de dossiers confidentiels de la direction de cette société).

(1) Voir l'alerte du 17 juillet 2009 au sujet de Twitter http://www.actual.fr/view_comp.php?id_clt=7&id_comp=1682

À propos de ChamberSign France

Association créée en 2000, ChamberSign France est l'autorité de certification des Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI). Avec plus de 27 000 clients à ce jour et un taux de satisfaction de 96 % (source : enquête ChamberSign de juin 2009), ChamberSign est la première autorité de certification de proximité en France métropolitaine et outre-mer. Sa mission est de délivrer des certificats électroniques aux entreprises et collectivités qui souhaitent échanger sur Internet en toute sécurité. Le certificat est un véritable passeport électronique contenant différentes séries d'informations répondant à un triple objectif : authentifier une personne ou une organisation, garantir l'intégrité des données, et apporter une valeur juridique aux échanges en ligne. ChamberSign France est constitué de 120 CCI soit plus de 350 personnes pour accompagner entreprises et collectivités sur le terrain. www.chambersign.fr

Contacts Presse :

ChamberSign France
Olivier Demilly, Délégué Général Adjoint
Tél : 04.72.40.81.75
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.chambersign.fr

--
Contact Presse:
Actual Public Relations
Delphine Boutrin
01 41 10 41 19
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.actual.fr

--

Communiqué envoyé le 23.07.2009 09:53:53 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Lire plus sur: http://economie.annuairecommuniques.com/2009/07/la-france-progresse-de-sept-places-dans.html