Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

L’inégalité des sexes au cœur de la violence conjugale en Inde.

A l'approche de la Journée Internationale de la Femme, célébrée le 8 mars prochain, Intervida rappelle que la violence conjugale est un phénomène répandu, accru dans les pays où l'inégalité des sexes reste un motif culturel d'abus. Dans le cadre de ses programmes en faveur des femmes défavorisées, Intervida soutient psychologiquement les femmes indiennes sans ressources pour qu'elles abandonnent leur rôle de citoyennes de second rang.

Selon les statistiques avancées par l'ONU, 25% à 35% de femmes dans le monde sont victimes d'agression de la part de leur conjoint.

Avec environ 500 millions de femmes qui souffrent de discriminations dans de nombreux domaines, la situation de la femme en Inde est catastrophique. L'Inde est le pays qui compte le plus grand nombre de femmes soumises à un statut très inégalitaire par rapport aux hommes.

En Inde, la femme est le pilier de l'économie familiale et gardienne des valeurs et des traditions. Cependant, sa place n'est pas reconnue dans un pays où les filles sont considérées comme une charge familiale. Par exemple, la dot que les familles doivent payer pour marier leurs filles les obligent souvent à s'endetter. Il faut savoir que les jeunes filles une fois mariées subissent des menaces et sont victimes du chantage de la belle famille qui souhaite recevoir plus d'argent, une situation accentuée dans les communautés rurales. Sous prétexte que la dot n'est pas suffisante, les assassinats de femmes ne cesse d'augmenter depuis les années 1980. On estime que le nombre de femmes assassinées s'élève à 6 000 par an alors que la dot a été abrogée en 1955 ! C'est la raison pour laquelle le parlement indien a promulgué en août 2005 la Loi de Protection de la Femme contre la Violence Domestique qui protège non seulement la femme de la violence de son mari ou de ses fils, mais également de la belle famille avec laquelle elle cohabite.

La constitution indienne a beau défendre l'égalité des sexes, les difficultés d'accès aux droits de base tel que le travail, l'éducation, la santé et la nutrition, condamnent la femme à tenir un rôle secondaire. Une enfance conditionnée à être dévalorisée n'est que le début d'un procédé de domination de la femme par le biais de la soumission et de la docilité et conduit à des dommages psychologiques profonds.

Selon les données du gouvernement indien, 56,2% des femmes qui n'ont jamais été mariées pensent que le mari a des raisons suffisantes de maltraiter son épouse. 40% d'entre-elles pensent qu'il est justifié qu'elles soient maltraitées si elles négligent leur travail de mère, et de femme au foyer. Pour 36,5% d'entre-elles, sortir de la maison sans en avertir leur époux est également une raison justifiée de violence conjugale. 33,8% des femmes interrogées évoquent l'irrespect envers la belle famille, 33,7 % un cas de suspicion d'infidélité, 24,6 le fait de ne pas savoir cuisiner et 6,8% une dot insuffisante.

Pour répondre à cette réalité alarmante, Intervida a créé en 2000, un groupe d'entraide et de soutien, dans la ville de Pune. Il s'agit d'un projet de soutien psychologique destiné aux femmes sans ressources. On y éduque les participantes sur les conséquences de la violence familiale et en cas de mauvais traitements, les agresseurs subissent une certaine pression.

Le centre aide des groupes de femmes de différents slums (quartiers marginalisés) à s'organiser et à puiser la force nécessaire dans l'appartenance au groupe. On y valorise l'entraide, on y promeut l'association économique et les forums de discutions. L'objectif est de renforcer la confiance et l'estime de soi des femmes, inciter les participantes à se soutenir entre elles dans tout aspect de la vie quotidienne mais aussi de leur apprendre à économiser afin de pouvoir disposer de fonds en cas d'imprévu et de ne pas dépendre des prêteurs locaux.
Contact INTERVIDA :
Vanessa VOLEAU
Tel. 01 58 51 10 10
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.associationintervida.org
47/49 avenue du Docteur Arnold Netter - 75592 PARIS CEDEX 12

À PROPOS D'INTERVIDA

L'ASSOCIATION INTERVIDA est une association Loi 1901, apolitique, non confessionnelle et indépendante. Son objectif est d'améliorer les conditions de vie de milliers d'enfants et de leurs familles dans les zones les plus défavorisées de la planète. Elle intervient au Pérou, en Bolivie, au Guatemala, au Salvador, en Inde, au Bangladesh et au Mali. Actuellement, plus de 400 000 familles en Europe soutiennent plus de 3 millions de personnes dans ces pays, en parrainant des enfants.
PARRAINER UN ENFANT
08.1000.2000