Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse
INA_CATEGORYNET_728x90 Appel aux témoins et aux victimes d'une bande d'escrocs dans le Limbourg

Appel aux témoins et aux victimes d'une bande d'escrocs dans le Limbourg

Date:  27/01/05
Numéro: 022/05


Appel aux témoins et aux victimes d'une bande d'escrocs dans le Limbourg

 

 

Des escrocs disparaissent avec

des voitures de luxe, du matériel

 

de construction et du champagne

 

 

 

TONGRES 26/01/05 - La section Ecofin du Service Judiciaire de la Police Fédérale de Tongres (SJA) a découvert récemment une vaste escroquerie. La section Ecofin enquête sur la criminalité économique et financière. Ce sont probablement des dizaines de fournisseurs qui ont été les victimes des escrocs qui se sont faits un butin de marchandises les plus diverses, allant du matériel de construction à des milliers de bouteilles de champagne.

 

 

Fin de l'année passée, le SJA de Tongres a constaté que la SPRL DECO avait été reprise par une personne de Beverst. Cette personne s'est avérée être un criminel en fuite contre lequel un mandat d'arrêt international était lancé.

 

Le personnage est connu dans toute la Belgique pour être impliqué dans plusieurs dossiers de carrousel à la TVA, d'escroquerie organisée et de blanchiment d'argent sale.

 

 

La bande, qui était bien structurée, et dont faisait partie l'homme de Beverst, louait un petit bureau à Genk. Elle disposait également d'un entrepôt à Houthalen-Helchteren, Berkenstraat, 93.

 

 

Délai de payement

 

La fraude consistait à faire des commandes de grands lots de marchandises les plus diverses, allant du matériel de construction, du matériel électro ménager jusqu'à des milliers de bouteilles de champagne.

 

Des fausses pièces de comptabilité étaient présentées aux fournisseurs sur base desquelles, les escrocs obtenaient un délai de payement allant jusqu'à six semaines.

 

Les marchandises étaient par après revendues en noir à des clients de Belgique, des Pays-Bas ou du Grand-Duché du Luxembourg.

 

Aucun livreurs n'a été payé. Les victimes se retrouvent donc avec une perte d'au moins 1.500.00 euro.

 

Le préjudice augmentera sans doute car toutes les victimes ne sont pas encore connues actuellement.

 

 

La bande achetait également des nouvelles voitures de luxe dans différents garage du pays. Des contrats de leasing ont été accordés pour ces achats et ce, également sur base des fausses pièces de comptabilité. Ces voitures ont disparu sous le soleil.

 

 

 

Le lundi 24 janvier 2005, deux Hollandais, qui venaient chercher dans un garage une nouvelle voiture au nom du chef d'entreprise de la SPRL DECO de Genk, ont pu être arrêtés.

 

 

Appel aux témoins

 

Nous demandons aux fournisseurs lésés par la SPRL DECO de se faire connaître auprès de la Police Fédérale/SJA de Tongres, Maastrichterstraat, 85 ou de téléphoner au 012/45.93.40.

 

Il est également demandé aux transporteurs qui auraient livré des marchandises dans l'entrepôt de la Berkenstraat à Houthalen-Helchteren de se faire connaître.

 

Toutes personnes pouvant donner des informations concernant cette affaire peuvent également prendre contact avec ce service.