Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 21 AO Û T 2006

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

    POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 21 AO Û T 2006

    (La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

    Ci-dessous les principaux points développés par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan:

    Mission du Conseiller spécial et du Représentant spécial au Liban

    La délégation que le Secrétaire général a envoyée au Moyen-Orient afin de veiller à la mise en œuvre de la résolution 1701 du Conseil de sécurité se trouve en Israël aujourd’hui, où elle a rencontré le Ministre des affaires étrangères, Tzipi Livni.

    À l’issue de cette réunion, l’un des membres principaux de la délégation, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’application de la résolution 1559, Terje Roed-Larsen, a déclaré que la délégation avait passé en revue toutes les questions relatives à la mise en œuvre de l’ensemble des dispositions de la résolution 1701.  Parmi les points soulevés, a-t-il indiqué, figuraient les questions concernant la libération des prisonniers, la nécessité de répondre à l’appel du Conseil de sécurité à un embargo sur les armes et la levée du blocus au Liban.

    La délégation a également rencontré le Chef de cabinet du Premier Ministre israélien, Yoram Turbowicz.  Elle s’est ensuite entretenue avec le Ministre de la défense, Amir Peretz et probablement, le Vice-Premier Ministre, Shimon Peres.

    Pendant le week-end, la délégation avait rencontré le Premier Ministre libanais, Fouad Siniora, et d’autres hauts responsables libanais. (Voir communiqué de presse SG/2115)

    Avant son départ de Beyrouth, le Représentant spécial du Secrétaire général a dit que la délégation a bien fait comprendre à l’ensemble de ses interlocuteurs que la mise en œuvre de la résolution 1701 doit être le fruit d’un consensus fondé sur l’Accord de Taef et un accord national.

    Le Conseiller spécial du Secrétaire général, Vijay Nambiar, a indiqué que les discussions avec les responsables libanais ont porté principalement sur la question des pertes civiles et des destructions importantes et sur les efforts humanitaires des institutions des Nations Unies, y compris ceux liés à la reconstruction.


    Liban

    FINUL

    Le Secrétaire général s’est déclaré profondément préoccupé par une violation par la partie israélienne de la cessation des hostilités. (Voir communiqué de presse SG/SM/10602)

    La FINUL a indiqué que le retrait de l’armée israélienne et le déploiement de l’armée libanaise se poursuivent conformément à un plan et à un calendrier qui avaient été convenus au cours d’une rencontre trilatérale que le commandant de la FINUL, le Général Alain Pellegrini, a eue hier avec de hauts responsables des armées libanaise et israélienne.

    La FINUL s’est installée dans les zones dont se sont retirées les Forces de défense israéliennes (FDI) hier après-midi.  L’armée libanaise contrôlera ces zones à partir d’aujourd’hui.

    La FINUL a également distribué 35 000 litres d’eau potable dans plusieurs villages.

    Front humanitaire

    Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que trois convois étaient partis de Beyrouth, ce qui porte à 52 le nombre total des convois envoyés depuis le 26 juillet.  Depuis le début de la crise actuelle, le Programme alimentaire mondial (PAM) a apporté de la nourriture à plus de 460 000 personnes et l’UNICEF a fourni des médicaments essentiels à 70 000 personnes et a vacciné 13 000 enfants contre la rougeole et 9 000 contre la polio.  L’UNICEF a aussi fourni de l’eau à 135 000 personnes, ainsi que des gourdes à 80 000 personnes à travers le pays.

    OCHA indique également que l’ensemble de la région de Sidon, à l’exception de Marjayoun, est truffé d’engins non explosés; le déminage dans la seule région de Nabatiye devant durer environ six mois.  Les institutions des Nations Unies ont travaillé avec le Gouvernement libanais à une campagne de sensibilisation au danger que représentent les mines.  Des spots télé et radio ont déjà été diffusés, et quelque 100 000 prospectus et 10 000 affiches ont été distribués.

    Par ailleurs, les Nations Unies ont facilité l’acheminement, entre le 2 et le 17 août, de 135 000 tonnes de carburant destinés au Gouvernement et aux institutions d’aide au Liban.

    Conseil de sécurité

    Le Conseil de sécurité a tenu ce matin des consultations sur le Liban et sur des questions diverses.

    Le Sous-Scrétaire général du Département des opérations de maintien de la paix, Hedi Annabi, a, avant d’évoquer les élections en République démocratique du Congo (RDC), présenté le rapport du Secrétaire général sur la mise en œuvre de la résolution 1701.  Les États membres en sont saisis depuis vendredi dernier.

    Le rapport a été publié sur le Web.  Le Secrétaire général y parle de la cessation des hostilités et des moyens de renforcer la FINUL.

    Il se dit encouragé par les mesures qui ont suivi l’entrée en vigueur de la cessation des hostilités tout en prévenant que la situation demeure très fragile. Il appelle toutes les parties à faire tout leur possible pour assurer le maintien de la cessation des hostilités et la transformer en un cessez-le-feu durable.

    Le Secrétaire général indique qu’une FINUL renforcée ne mènerait la guerre à aucun acteur du conflit et ne se substituerait pas au processus politique.  Mais ce processus politique aura besoin de l’aide, de l’assistance et de la confiance que seule une présence robuste de maintien de la paix peut assurer, souligne Kofi Annan.

    Environnement/Culture

    Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a annoncé aujourd’hui que des survols aériens de la côte libanaise seront bientôt organisés, compte tenu des assurances qui lui ont été données par les autorités israéliennes.

    Ces survols évalueront les quantités d’essence dans la mer, ce qui permettra de déterminer avec précision les étapes des opérations de nettoyage.

    Entre-temps, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a envoyé une équipe d’experts au Liban pour rencontrer le Premier Ministre Fouad Siniora et les membres de son gouvernement en vue de déterminer de quelle manière l’UNESCO peut contribuer aux premiers efforts de reconstruction, dans le domaine du patrimoine culturel et de l’éducation.  

    Déclaration du Secrétaire général sur l’Iran

    J’ai appris avec plaisir que la République islamique d’Iran répondra, le mardi 22 août 2006, à la proposition des Six (UE 3: France, Allemagne et Royaume-Uni; plus 3: Chine, Fédération de Russie et États-Unis) relative à un règlement global de la question du nucléaire iranien, déclare le Secrétaire général dans une déclaration. (Voir communiqué de presse SG/SM/10604)

    République démocratique du Congo

    La Mission de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) a pris note des résultats du scrutin présidentiel et salué la participation massive du peuple congolais. Toutefois, la MONUC a constaté que la situation dans la capitale, Kinshasa, demeure volatile et tendue après les affrontements survenus hier entre des gardes armés des deux candidats principaux, à savoir, le Président Joseph Kabila et le Vice-Président Jean-Pierre Bemba, admis au second tour du scrutin qui a été fixé au 29 octobre.

    Le Représentant spécial du Secrétaire général, William Lacy Swing, négocie les modalités d’un dialogue entre le Président Kabila et Jean-Pierre Bemba.

    Entre-temps, le Secrétaire général a demandé instamment à toutes les parties congolaises et aux candidats de respecter la loi électorale dans le règlement de tout contentieux lié au processus électoral. (Voir communiqué de presse SG/SM/10603)

    Déclaration du Secrétaire général sur le Togo

    Le Secrétaire général s’est félicité de la signature, hier, d’un accord par les partis politiques togolais, le Gouvernement et la société civile, qui vise à promouvoir des réformes politiques durables dans le pays. (Voir communiqué de presse SG/SM/10605).

    Soudan

    La Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS) a, dans une déclaration publiée durant le week-end, fermement condamné l’attaque perpétrée contre la Mission de l’Union africaine au Soudan (MUAS) et le meurtre, intervenu samedi, de deux de ses soldats par un groupe d’hommes armés non identifiés.  Cette attaque a eu lieu dans la région de Kuma, dans le nord du Darfour.

    La MINUS a exhorté toutes les parties au conflit du Darfour à respecter la neutralité et l’impartialité de la MUAS et a rappelé que toute attaque contre le personnel de l’Union africaine déployé au Darfour constitue une violation grave du droit international.

    La MINUS a appuyé la décision de la MUAS de lancer une enquête approfondie pour identifier les auteurs de l’attaque et a exhorté toutes les parties à coopérer pleinement pour que les personnes responsables de cette attaque soient tenues responsables et traduites en justice.

    Prévention des conflits

    Le rapport du Secrétaire général sur la prévention des conflits a été publié aujourd’hui.  Le Secrétaire général y indique que la prévention des conflits peut être réalisée par des efforts renforcés dans trois domaines: identification et suppression des sources de tensions au sein des sociétés et entre elles, dans les États et dans les régions; renforcement des normes et des institutions de la paix; et enfin, consolidation des mécanismes de règlement des différends entre États.

    Au nombre des recommandations du Secrétaire général, il faut retenir l’appel lancé aux États pour qu’ils réservent un taux appréciable de leur contribution aux opérations de maintien de la paix à la prévention des conflits; renforcent le Département des affaires politiques ainsi que ses capacités d’analyse, d’alerte rapide et de médiation des conflits; s’impliquent davantage dans l’assistance au développement par le biais du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

    Le Secrétaire général présentera officiellement son rapport à l’Assemblée générale, le 7 septembre prochain.

    Grippe aviaire

    L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a indiqué aujourd’hui que le virus de la grippe aviaire continue de menacer 55 pays en Afrique, en Asie et en Europe.  Parmi eux, le Caucase et les Balkans du sud sont considérés comme des zones à haut risque.

    Pour contenir efficacement la propagation du virus, il faut combler les lacunes des services vétérinaires et assurer une contribution financière à long terme, a déclaré la FAO.

    *   ***   *
    À l’intention des organes d’information • Document non officiel