Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Café des gens de mer – Douarnenez 2006 : un certain supplément d'âme…

communiqué du 01/08/2006

 
Café des gens de mer – Douarnenez 2006 : un certain supplément d'âme…

 
        

 

 
    

Une intuition. Juste une idée. Voilà à partir de quoi est né le Café des Gens de mer. D'une animation qui, au départ pouvait sembler quelque peu anecdotique au milieu de la multitude d'événements proposés par les Fêtes maritimes, ce lieu d'échange et de partage a connu un succès grandissant. Fidèle à l'esprit de la manifestation douarneniste, il a été le cadre de rencontres qui resteront à jamais gravées dans la mémoire de ceux qui y ont assisté.

 

En effet, c'est au cours d'une conversation anodine, que Jean-Michel Le Boulanger, Président des Fêtes maritimes, et Maëtte Chantrel, animatrice du Café littéraire d' « Etonnants Voyageurs » envisageaient la création de tables rondes à Douarnenez. Ils n'imaginaient pas, deux ans plus tard, que cette pensée serait à la source de quelques-unes des plus belles histoire de cette 20e édition.

Très Loin du « Café du commerce »

« À jamais gravées dans la mémoire »… La formule peut sembler un peu excessive. Mais on ne peut que la trouver juste quant, on se remémore quelques-uns de ces instants, où, le temps paraissait suspendre son vol offrant aux spectateurs « privilégiés » un véritable moment de grâce. « Apprendre la mer avant de la prendre » telle était la « mission » que s'était fixé Jean-Michel Le Boulanger. Sur ce point, le Café des gens de mer a parfaitement tenu son rôle en abordant des thèmes aussi diversifiés que l'apprentissage de la mer, mer et montagne : le risque calculé, la sauvegarde du patrimoine maritime, les différentes chaînes de sauvetage, la SNSM, l'électronique embarquée… L'assistance a, de plus, eu la possibilité d'échanger avec de véritables spécialistes des sujets traités. C'est ainsi que Patrons de Pêche, sauveteurs professionnels et bénévoles, scientifiques, officiels, enseignants, journalistes et autres se sont succédé sur le plateau. Évitant l'écueil du « Café du commerce », les débats ont toujours été à la hauteur de l'événement. Des conversations menées de main de maître par Maëtte Chantrel, toujours soucieuse d'en extraire l'essentiel, y ajoutant la petite dose d'humour qui suscita l'adhésion d'un public connaisseur.

Bien plus que des mots…

Mais, si effectivement, on a beaucoup ri cette année, le Café des gens de mer a aussi était le lieu de toutes les émotions. Des larmes y ont été versées, des regards ont été échangés, des silences ont été respectés. Interrogée à ce propos, Maëtte Chantrel soulignait justement qu'elle ne pouvait conserver une seule image de ces rencontres tant il y a eu pléthore de moments forts. Pour n'en citer que quelques-uns, on peut se remémorer la soirée « Sauveteurs Mer et Montagne ». En présence de personnalités telles que Patrick Poivre d'Arvor, Jacqueline Tabarly, Erik Orsenna, sauveteurs marins et montagnards ont partagé leurs expériences. Soirée marquée par la présence de l'équipage du canot SNSM de l'Aber Wrac'h, qui, encouragé par le témoignage de leurs homologues suisses sur l'accident de Zinal, est, pour la première fois,revenu sur le drame qui a ému toute la communauté des gens de mer. Et quant on sait que ces solides « gaillards » ne sont pas hommes à se livrer, on comprend mieux l'ovation qui leur a été réservée. On peut évoquer également la formidable rencontre sur le patrimoine maritime, qui, par l'intervention d'un charpentier basque, a presque permis à l'assistance de tutoyer les anges. Celui-ci, ayant, en effet, conclu les débats en interprétant un chant tiré d'une poésie du XVIe siècle, relatant les voyages dans les Terre-Neuvas. Mais le Café des gens de mer a été aussi la tribune de toutes les mobilisations. On en veut pour preuve la journée consacrée & agrave; la SNSM où plusieurs spectateurs ont spontanément quitté leur siège pour se rendre au petit stand de l'association pour y remplir un bulletin d'adhésion.
Jean-Michel Le Boulanger a, ainsi, toutes les raisons de penser qu'en imaginant ces tables rondes, il était dans le vrai. Il lui semble également évident que le Café des gens de mer doit être au centre de la prochaine édition des Fêtes maritimes. Ainsi, la magie sera de nouveau au rendez-vous de 2008 !

 

 

Relations presse :
Régis LERAT (RivaCom)
T : +33 (0)2 98 43 21 50
M : +33 (0)6 80 65 80 05
    

Relations presse :
Michèle MARCHAIS (Pour les Fêtes maritimes)
M: 06 07 05 24 94