Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le poste Eurostar de la Police des Chemins de Fer fait son bilan 2004

Ce communiqué vous est envoyé par le Service Presse de la police fédérale.


---
Titre: Quinze personnes suspectées de traite des êtres humains
Date: 10 février 2005
Numéro:29/05


Le poste Eurostar de la Police des Chemins de Fer fait son bilan 2004

Quinze personnes suspectées de traite des êtres humains




BRUXELLES 10/02/04 – En 2004, le poste Eurostar de la Police des Chemins de Fer a intercepté 669 illégaux à bord des trains Eurostar en direction du Royaume-Uni. Cela représente une diminution de 20 % en comparaison avec 2003. En effet, en 2003, ce sont 835 illégaux voyageant vers l’Angleterre qui avaient été interceptés. Les contrôles de police réguliers à bord des trains Eurostar n’ont donc pas manqué d’effet.
A la Gare de Bruxelles Midi, le nombre d’illégaux interceptés par le poste Eurostar a, en revanche, plus que doublé. En 2004, 302 illégaux ont été arrêtés contre 136 en 2003.

« Look-alikes »
En 2004 par rapport à 2003, lors des contrôles frontaliers à bord des trains Eurostar, il y a eu moins de « look-alikes » découverts (- 14%) ainsi que moins de découvertes de papiers d’identité faux et falsifiés (- 25%).
Les « look-alikes », comme on les appelle, sont des illégaux qui utilisent de vrais documents d’identité appartenant à un parent ou à une connaissance afin de pouvoir passer les contrôles frontaliers. En effet, ils possèdent de grandes ressemblances avec la photo de la carte d’identité et espèrent, de cette manière, tromper la vigilance des agents ou des douaniers. En 2004, le poste Eurostar a découvert 343 de ces « look-alikes » par rapport à 399 en 2003.

Le poste Eurostar
Le poste Eurostar de la Police des Chemins de Fer existe depuis 1994 et veille à la sécurité sur le trafic ferroviaire international. Ce poste est composé de 32 membres.
Ils exécutent des contrôles frontaliers lors du départ des trains Eurostar de Bruxelles Midi et contrôlent les transports ferroviaires internationaux. Leur attention est surtout focalisée sur les phénomènes de drogues, les vols, et les illégaux/trafic des êtres humains.

« Equipes Star »
En 2004, le poste Eurostar a pris de nouvelles initiatives afin de garantir la sécurité à bord des trains internationaux. Ces nouvelles initiatives sont possibles parce que les contrôles frontaliers lors de l’arrivée des Eurostar à Bruxelles Midi ont été supprimés.
Pour l’instant, les passagers ne sont plus contrôlés que lors de leur départ en Angleterre vers Bruxelles ainsi que lors de leur départ de Bruxelles vers l’Angleterre.

La suppression de ces contrôles à l’arrivée a permis de libérer de la capacité pour deux nouveaux projets :
• En avril 2004, début des « Equipes Star ». Quotidiennement, 4 agents du poste Eurostar patrouillent dans la Gare de Bruxelles Midi. Ils contrôlent les passagers lors des départs et des retours de différents trains internationaux. Par ces contrôles journaliers, le nombre d’arrestations d’illégaux à la Gare de Bruxelles Midi a plus que doublé en 2004 par rapport à 2003. Quinze de ces illégaux sont suspectés de traite des êtres humains et ont été mis à la disposition du Parquet.
• En juin 2004, le poste Eurostar a commencé des patrouilles mixtes exécutées en collaboration avec des collègues Français de la Police aux frontières et ce à bord des trains au départ de et vers Lille.

Pickpockets attrapés
La croissance du nombre de contrôles a également pour conséquence l’augmentation du nombre de procès-verbaux. En 2004, les agents du poste Eurostar ont dressé 1704 procès-verbaux pour différentes infractions. Cela signifie une augmentation de 22% par rapport à 2003.
Les infractions les plus souvent constatées en 2004 sont, comme les années précédentes, les infractions à la législation en matière des étrangers. Celles ci représentent 58% des procès-verbaux dressés.

D’autres infractions souvent constatées en 2004 sont, la détention de drogues et le vol à la tire. En 2004, les « équipes star » du poste Eurostar ont dressé 91 procès-verbaux pour possession de drogues et ont interceptés 11 pickpockets.

Grâce à ces contrôles supplémentaires, la sécurité des voyageurs des trains internationaux est plus que jamais garantie. De plus, les contrôles augmentent le sentiment de sécurité chez tous les voyageurs de la Gare de Bruxelles Midi.









Els Cleemput
Porte-parole de la Police Fédérale