Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Solution de détection de départ de feux par analyse vidéo

EVITECH présente ce mois ci une nouvelle fonction de détection d'échauffement et de départ de feu basée sur l'analyse vidéo. L'objectif de cette fonction est d'effectuer un contrôle de température, et de détecter le franchissement d'un seuil de température absolu, comme par exemple celui réellement associé à un départ de feu, avant même qu'il n'émerge et ne soit visible à l'oeil nu (flammes/fumées).

En effet, avec la plupart des caméras thermiques, l'appréciation de l'échauffement n'est que relative: dans une image thermique dont tous les éléments sont à 20°C, un élément un peu plus chaud, par exemple à 25°C apparaîtra comme blanc: impossible alors de juger, sans un point de référence chaud connu, de la probabilité d'un départ de feu. En pratique, on ne peut utiliser cette fonction qu'en intérieur, dans les bâtiments, où la température est homogène et varie lentement. Avec une caméra visible, il faut attendre les manifestations observables du feu (flammes, fumées) avant de pouvoir effectuer une détection : il est souvent trop tard lorsque les secours arrivent.

Dans de nombreuses situations, il est normal qu'il y ait un échauffement, jusqu'à par exemple 50°C à 70°C, sans que pour autant il s'agisse d'un départ de feu: le processus de décomposition organique d'un site de type déchetterie ou de traitement de l'eau, par exemple, ou sur un moteur de camion ou de bus. L'échauffement produit par le soleil lorsqu'il atteint des petites herbes ou des papiers légers, peut également être observé comme un échauffement rapide, même si en hiver la température de ces herbes n'est que de quelques degrés supérieure à celle du sol gelé.

En combinant la solution d'analyse vidéo JAGUAR avec la caméra thermique spécifique proposée par EVITECH, il est possible, à un coût raisonnable, de ne déclencher d'alarme de détection du départ de feu que lorsque la caméra observe une zone réellement chaude, à partir du franchissement d'un seuil précis, comme par exemple 38°C, 150°C, 200°C ou 400°C...

Ce mode de détection permet de lever une alarme en cas de présence d'une cible «échauffement» d'une taille donnée dans une zone donnée ou sur une cible donnée. Toute la puissance de l'outil Jaguar est utilisable en combinaison avec cette technologie, ce qui permet de protéger les forêts, de gérer des situations de contrôle en temps réel: contrôle de véhicules ou de wagons. On peut aussi superviser des situations industrielles pour lesquelles il est normal que dans certaines zones de l'image, la température seuil soit dépassée, et de transmettre des alarmes précises et circonstanciées à l'aide de tous les outils de gestion d'alarmes disponibles sous Jaguar (message, contacteur sec, mail, enregistrement, pointage de dôme etc…). A contrario, il est également possible de détecter l'abaissement de la température d'un process industriel sous le seuil attendu.

A propos d'EVITECH :

Créée en 2005, EVITECH est une JEI, membre du Pôle SYSTEM@TIC depuis 2006, et a reçu le soutien de la DGA, d'OSEO et de diverses autorités de sécurité françaises. EVITECH est également membre des incubateurs Optics Valley et Incuballiance. Elle a été lauréate du prix Finance & Technologie en 2005 comme start-up la plus prometteuse. EVITECH commercialise des solutions d'analyse d'images dans le domaine de la vidéosurveillance, et des produits OEM de vision artificielle pour diverses applications de vidéoprotection en sûreté civile et militaire.

--
Contact Presse:
EVITECH
Laurent ASSOULY
0820200839
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.evitech.com

--

Communiqué envoyé le 12.11.2009 10:59:05 via le site Categorynet.com dans la rubrique Défense / Sécurité

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

2575274074706727190-2540448247038534769?l=defense.annuairecommuniques Solution de détection de départ de feux par analyse vidéo


Posted: 2009-11-12 10:59:08

Lire article Source