Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Salon de l'habitat - Saumur

La 12ème édition du salon de l’Habitat de Saumur aura lieu du 25 au 28 Mars 2011 au manège des Ecuyers. Cet évènement incontournable regroupera 90 exposants du secteur de l’habitat à l’écoute de tous les projets.

LES NOUVEAUX ENJEUX DE L’HABITAT
Le salon de l’Habitat de Saumur permet de rassembler en un lieu unique, du 25 au 28 mars, l’intégralité des intervenants professionnels de la Maison.

Ce salon met en avant les nombreux artisans et professionnels. Il est en adéquation avec les préoccupations actuelles de la société, aménagements plaisirs, aménagements utiles, développement durable et économies d’énergie. Tous les nouveaux enjeux liés au développement de l’habitat sont présentés ici.

LE MARCHE ANGEVIN EN PLEIN ESSOR
L’accession à l’éco-habitat prend une place de plus en plus prépondérante. Le Maine et Loire se place comme un des départements français moteur en terme de rénovation énergétique de l’habitat.

Le marché de l’amélioration du cadre de vie et du bricolage, qui regroupe les activités liées aux aménagements intérieurs, extérieurs et à la décoration, est un secteur en plein essor connaissant un développement constant de l’ordre de 3 à 4% par an. De récentes études estiment que ce marché génère en France un chiffre d’affaires global annuel de l’ordre de 28 à 30 milliards d’euros.

LE SALON DE TOUTES LES ENVIES
Le salon de l’Habitat de Saumur, avec ses 90 exposants, est l’occasion de venir découvrir en un même lieu, les tendances du moment, trouver des idées et concrétiser tous les projets Maison. Il est aussi un moment unique pour se laisser emporter par sa créativité et modeler son intérieur à son image, de la cave au grenier, du jardin au balcon.

Les entreprises artisanales et locales sont mises en avant pour permettre aux visiteurs qui détiennent un vrai projet, de bénéficier de conseils personnalisés pour répondre aux besoins actuels en matière de confort, d’originalité et d’environnement.

INFOS PRATIQUES
- vendredi de 14h à 19h
- samedi et dimanche de 10h à 19h
- lundi de 10h à 17h

Entrée 4€ - gratuit pour les moins de 12 ans
Bar sur place

www.salonhabitat.net

Organisation : L.E.O
Contact presse : Audrey Moreau – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – Tél. 02 41 38 60 00


--
Contact Presse:

Agence Sensori'elle
Anaelle Tessier
02 41 52 65 44
www.agencesensorielle.com
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=55223



--

Communiqué envoyé le 04.03.2011 11:49:22 via le site Categorynet.com dans la rubrique Décoration / Maison

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______


Vers un 15e mois sans Hervé et Stéphane.

Trois otages détenus par l’Aqmi viennent d’être libérés.

Qui ne s’en réjouirait pas ?



Pour autant à l’aube du 15e mois de la détention de nos deux confrères
de  France 3 Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière et leurs trois
accompagnateurs Reza, Ghullam et Satar, c’est le silence total.

Rien du côté des pouvoirs publics ni de l’Elysée, sinon des
déclarations banales.

Celles d'Alain Juppé il y a quatre jours pour dire que la libération
des otages "est complexe".... Sans commentaire. Cela dit, pas un mot
sur les cinq hommes.



Pourtant tous les cinq croupissent dans la vallée de la Kapisa en
Afghanistan depuis bientôt 15 mois, otages de groupes talibans
afghans, loin de leur famille, détenus dans des conditions difficiles,
isolés de tous depuis trop longtemps.

Combien de fois en haut lieu, une libération proche était promise?

Ce après des propos indignes du chef de l’Etat et de ses porte-parole
pour stigmatiser les deux journalistes au début de la prise d’otages.

Le SNJ-CGT une nouvelle fois s’indigne de la façon dont le président
de la République et son gouvernement traitent ces cinq otages. Par un
silence méprisant pour eux, les familles, la profession, alors que
tous les médias affichent leur solidarité !

Le SNJ-CGT appelle tous ceux qui luttent pour la libération des otages
à redoubler d’efforts pour la mobilisation afin de faire libérer au
plus vite les otages en Afghanistan.

Les autorités françaises, européennes, afghanes, l’ONU doivent être
plus que jamais sollicitées pour que les otages ne soient pas oubliés.

Un mois de plus en détention c’est un mois de trop.

Le SNJ-CGT avec la FIJ appellera à des initiatives pour faire libérer
nos confrères.

-     Hervé, Stéphane, Reza, Ghullam et Satar, nous ne vous oublions
pas et nous exigeons aujourd’hui que le Président de la République
donne enfin un signe de sa volonté réelle de vous voir revenir au plus
vite.

(communiqué SNJ CGT)
Vers un 15e mois sans Hervé et Stéphane.doc