Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

8 MAISONS INDIVIDUELLES BIOCLIMATIQUES ET BASSE CONSOMMATION ONT CHOISI LES FENETRES ALUMINIUM

La maison du XXIème siècle est plus respectueuse de la nature, moins émettrice de CO2, plus économe en fluides vitaux. Elle produit son énergie grâce aux énergies renouvelables telles que la force du vent, les rayons du soleil, l’inertie thermique du sol …. N’oublions pas le poids du parc existant : 3 milliards de mètres carrés de surface chauffée à rénover …

L’enjeu est double : améliorer la performance énergétique des bâtiments tout en développant l’utilisation des énergies renouvelables.
Face à toutes ces exigences, l’aluminium est l’une des solutions pour faciliter la démarche bioclimatique et la production d’énergies renouvelables.


L’architecture bioclimatique d’aujourd’hui est la redécouverte des principes de construction qui permettaient aux bâtisseurs de composer avec le climat.
Elle utilise l’énergie solaire disponible sous forme de lumière ou de chaleur – les apports solaires- et la circulation naturelle de l’air, afin de consommer le moins d’énergie possible pour un confort équivalent. Elle s’appuie sur l’emplacement, l’orientation, l’isolation et l’aménagement intérieur des espaces.

Une maison bioclimatique se caractérise par :
- des fenêtres de grande dimension au sud
- très peu de fenêtres au nord
- des protections extérieures pour le confort d’été

Léger, solide, résistant, rigide et indéformable, l’aluminium permet de réaliser de très grandes baies vitrées. Les cadres étant plus fins, les surfaces vitrées sont donc plus grandes.
Des profilés à rupture de pont thermique (matériau isolant intégré aux profilés aluminium), associés à des doubles vitrages à isolation renforcée assurent ainsi une excellente isolation : baies coulissantes, façades, verrières et vérandas permettent de profiter au mieux des apports solaires -la lumière et la chaleur gratuites du soleil - notamment en hiver...

Quand plus de lumière et de chaleur entrent dans la maison, la consommation d’énergie diminue.
En hiver, une fenêtre bien orientée peut ainsi capter plus d’énergie qu’elle n’en perd et devenir positive, dans certaines
conditions. En été, des protections extérieures (volets et stores) ou des masques (brise soleil et végétation) permettent de limiter les apports de chaleur tout en conservant une bonne transmission lumineuse.
Dans ces conditions l’augmentation de la surface des fenêtres permet de contribuer à la fois à la baisse de la consommation, au confort et à l’esthétique.






Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
JOURDAN ANNE GAELLE
Attachée de presse
Self Image
0147041254
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.selfimage.fr


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence 3T4LDKG8