Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Mardi 8 septembre : MGEN présente son projet de reconstruction de l’Institut MGEN de La Verrière (78), mené par un groupement dont Spie SCGPM (groupe Spie batignolles) est mandataire.

Le 8 septembre 2015, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, a présenté le projet de reconstruction de l’Institut MGEN de La Verrière (Yvelines), accompagné de Jean-Ignace de Baillou, directeur de l’institut, et du docteur Fabien Juan, directeur médical, et en présence d’Abdel-Kader Guerza, sous-préfet de Rambouillet, Benoît Hamon, député des Yvelines, Alain Hajjaj, maire de La Verrière, et Monique Revelli, déléguée territoriale de l'agence régionale de santé des Yvelines.
Le futur établissement spécialisé en psychiatrie et en gériatrie ouvrira ses portes en 2019. Les travaux représenteront un investissement de plus de 100 millions d’euros.


L’Institut MGEN de La Verrière regroupe deux établissements, ouverts à tous les patients : l’institut Marcel Rivière, établissement de santé mentale fondé en 1959 emblématique de la psychiatrie française, et le centre gériatrique Denis Forestier, créé en 1974. Afin d’améliorer le confort et la qualité des prestations aux patients et résidents et de permettre aux équipes de gagner en efficacité, le groupe MGEN a décidé d’engager leur reconstruction intégrale.

Assisté techniquement par le cabinet A2MO, il a choisi le groupement « Spie SCGPM – AIA – Bérim – S.A.M.O.E – Orfea Acoustique »1 pour concevoir et réaliser le nouvel établissement. Les travaux devraient débuter courant 2016 et aboutir à une ouverture des portes en 2019.

Le futur établissement comptera alors 485 lits et 45 places, soit 76 lits de plus qu’actuellement. Sa vocation restera double, sanitaire et médico-sociale. Le projet médical prévoit une structuration en quatre pôles cliniques : « Psychiatrie adulte », « Psychiatrie et psychopathologie de l’adolescent et du jeune adulte », « Médecine/SSR » (gériatrie, soins palliatifs, addictologie), « Médico-social » (poly-dépendances, Alzheimer, géronto-psychiatrie). L’établissement sera ainsi en mesure de répondre aux besoins de la population et du territoire et assurera des prises en charge de qualité à tous les âges de la vie.

Les missions de service public seront confortées par le maintien du secteur de psychiatrie et par l’extension des capacités de l’Ehpad2, qui passera de 116 à 186 lits, dont 90 lits seront habilités à l’aide sociale (contre 20 aujourd’hui). Ce choix concrétise l’ambition de la MGEN d’assurer à tous l’accessibilité financière de son offre médico-sociale.

Cette reconstruction constitue le plus important investissement de l’histoire du groupe MGEN dans le domaine sanitaire et social, le montant total du projet dépassant les 100 millions d’euros (incluant une subvention de 10 millions d’euros du Fonds National de Solidarité et d’Action Mutualistes). Elle s’intègre dans la stratégie globale d’investissements du groupe qui s’est notamment traduite ces dernières années par la restructuration de l’établissement SSR3 de Maisons-Laffitte, la construction de l’établissement SSR d’Évian et le déménagement complet du centre de santé de Nice.

Le projet architectural retenu s’inscrit dans la droite ligne de l’ambition novatrice du psychiatre Paul Sivadon, concepteur et premier directeur de l’Institut Marcel Rivière, qui voyait dans l’architecture un instrument thérapeutique décisif. Il préserve l’esprit originel du site et se veut ainsi au service du projet médical et du projet de vie des résidents, tout en permettant d’améliorer les conditions de travail des personnels.

Le futur bâtiment répondra également aux exigences de performance environnementale, un sujet auquel le groupe MGEN, signataire de la « charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés », est particulièrement attentif. Enfin, en matière d’emploi, le groupement sélectionné s’est engagé à respecter des clauses d’insertion portant sur le recrutement local de personnes éloignées de l’emploi.



Thierry Beaudet, président du groupe MGEN :
« Nous remercions le groupement d’entreprises pour la qualité du projet qu’ils nous ont soumis et qui sortira de terre dans les mois et les années à venir. L’Institut MGEN de La Verrière est, par sa capacité d’accueil, le premier de nos établissements. Il est en fait bien plus que cela. Il a marqué l’histoire de la MGEN et celle de la psychiatrie en France. Son architecture révolutionnaire pour l’époque était le fruit d’une réflexion sur une pratique médicale humaniste et ouverte. Nous sommes toujours, à la MGEN, fondamentalement attachés à cette vision du soin. Redonner vie à l’institut sous une forme plus actuelle, mieux adaptée à la médecine du 21e siècle, constitue une lettre de mission ambitieuse, exigeante et, à l’évidence, enthousiasmante ».

Patrick Zulian, président de Spie SCGPM :
« Concevoir et réaliser pour la MGEN un projet aussi emblématique est un grand plaisir et une grande fierté pour les équipes de Spie SCGPM et de nos partenaires. L’enjeu est de reconstruire un pôle santé de nouvelle génération, tout en préservant la qualité du cadre de vie et le bon fonctionnement du site. Nous aurons à coeur d’être attentifs en permanence à la satisfaction et au bien-être de tous, patients, résidents, personnel soignant et acteurs associés. C’est enthousiasmant de participer à un projet qui pour beaucoup rendra la vie meilleure ».


--
Contact Presse:

FP&A
Audrey SEGURA
0130096704
www.fpa.fr
Identifiant Diffuseur : 73923
--

Communiqué envoyé le 08/09/2015 17:23:08 via le site Categorynet.com dans la rubrique Construction

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______