Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Lancement du chantier « Olatu Leku », un immeuble de bureaux dédié au secteur de la glisse à Anglet (64)

Lancement du chantier « Olatu Leku ». Un immeuble de bureaux dédié au secteur de la glisse à Anglet (64. Une construction respectueuse de la démarche HQE et BBC. Une réalisation de l’atelier d’architectes Gauche’s Muru avec un groupe d’entrepreneurs du Sud-Ouest sous la maîtrise d’ouvrage de la CCI de Bayonne Pays Basque.

Anglet, le 26 septembre 2011

« Olatu Leku », un immeuble de bureaux dédié au secteur de la glisse à Anglet

Olatu Leku, le lieu de la vague, s’inscrit dans la zone d’activité Baia Park à Anglet (64), zone totalement dédiée à l’industrie de la glisse qui compte déjà une centaine d’emplois avec l’implantation de la société californienne Volcom.
Olatu Leku est un immeuble de bureaux de 3344 m² constitué d’un incubateur, d’une pépinière d’entreprises, d’un hôtel d’entreprises et de divers services communs dont : un espace d’exposition polyvalent pour l’organisation d’évènements, des salles de réunions, un espace showroom, un service de restauration, un service de crèche collective, une zone de stockage de matériel (planches de surf)…
Cette zone pourra accueillir une vingtaine d’entreprises de la filière « sports de glisse ». Les entreprises accueillies au sein d’Olatu Leku seront spécialisées dans la fabrication de matériel, d’articles de mode et d’accessoires, ainsi que dans des activités de presse et de communication et autres services spécifiques à cette industrie. L’objectif est que le site soit une représentation de l’ensemble de la filière glisse.
La spécificité de l’immeuble de bureaux Olatu Leku est la prise en compte des aspects environnementaux. Le bâtiment s’inscrit dans la démarche Haute Qualité Environnementale et répond aux exigences du label Bâtiment Basse Consommation (BBC) selon Effinergie.
Olatu Leku est un projet porté par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bayonne Pays Basque. Le plan de financement prévisionnel s’élève à 6,5 millions d’euros financé par la CCI de Bayonne Pays Basque, l’Union européenne, l’Etat, le Conseil régional d’Aquitaine et le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques.
En tant que maître d’œuvre, l’atelier d’architectes Gauche’s Muru coordonne la construction réalisée en collaboration avec le bureau d’études HQE Inddigo, le bureau d’études fluides Gleize Energie, le BET Structure Iparla ainsi qu’un groupe d’entrepreneurs du Sud-Ouest, tous impliqués dans une démarche de développement durable. La fin des travaux est prévue en juillet 2012.

Les points forts de la construction.

Un bâtiment aux normes HQE et conforme aux exigences du label BBC.

Olatu Leku respectera les normes de la Haute Qualité Environnementale. L’équipe du BET HQE s’appuie sur les référentiels élaborés par l’association HQE et le CSTP (version 2008) et les exigences émanent du label BBC Effinergie.
Le niveau « très performant » sera atteint sur les trois cibles suivantes : gestion de l’énergie, maintenance et pérennité des performances environnementales, et qualité de l’air.
Les choix architecturaux, constructifs et énergétiques permettent d’atteindre les critères de performances énergétiques recherchés pour un bâtiment basse consommation. En effet, le bâtiment présente une réduction de 52% de la consommation énergétique conventionnelle par rapport à un projet traité de manière traditionnelle.

Une architecture bioclimatique.

Pour atteindre un objectif de bâtiment basse consommation, une démarche qualitative a été conduite au préalable sur l’enveloppe et la réduction des besoins énergétiques. Pour cela, le projet a fait l’objet d’une attention particulière relative au traitement bioclimatique de la construction. L’architecture bioclimatique tire le meilleur parti du rayonnement solaire et de la circulation de l’air pour réduire les besoins énergétiques, maintenir des températures agréables, contrôler l’humidité et favoriser l’éclairage naturel.

L’approche bioclimatique a conduit au choix d’une implantation nord-est/sud-ouest du bâtiment. L’objectif recherché a été de positionner au mieux les ouvrants de façon à bénéficier des apports calorifiques du soleil sur les façades orientées au sud et de limiter les déperditions thermiques par une proportion de vitrage moindre en façade exposée nord.

La pompe à chaleur air-eau pour la production de chauffage.

Les performances thermiques de l’enveloppe ayant été traitées de manière optimale, les besoins en chauffage seront limités. Dans un objectif d’investissement raisonné en coût global, l’équipe du BET HQE a retenu comme matériel de production d’énergie la technologie des pompes à chaleur aérothermiques. Celle-ci présente des variations de charge rapide pour s’adapter rapidement aux évolutions fréquentes des besoins dans ce type d’établissement.

Le choix de la poutre froide.

L’émission de chaleur sera réalisée par un système de « poutres froides » qui présente l’avantage d’être dépourvues d’équipements motorisés et n’induisent donc pas de consommations électriques supplémentaires. Autre avantage : la poutre froide n’induit aucune nuisance sur le plan acoustique et contribue ainsi aux performances de la cible « confort acoustique ».

Un éclairage basse consommation.

Tous les luminaires seront de préférence économes en énergie. Les lampes basse consommation type T5 et les lampes néon à ballast électronique seront privilégiées. Les circulations seront équipées de luminaires à LED en raison de leurs performances énergétiques. Des détecteurs de présence seront mis en place dans les circulations et les espaces communs, les locaux de service et les locaux techniques.

La centrale de traitement d’air double flux.

Le renouvellement hygiénique sera assuré par deux centrales de traitement d’air de type double flux. La récupération d’énergie sur air vicié présentera au minimum un rendement de 85%.

La toiture terrasse végétalisée.

Pour faire face au problème de ruissellement pluvial, le bâtiment intègre des espaces végétalisés au niveau des patios, et un traitement de couverture en toiture terrasse végétalisée pour augmenter l’infiltration des eaux. De plus, les surfaces de toitures végétalisées participent à l’amélioration de la biodiversité en proposant un autre type de biotope.

L’isolation par l’extérieur.

De façon à limiter les besoins en chauffage pour le bâtiment, un effort a été entrepris sur la nature des parois (sol, mur, toiture) de l’enveloppe. La composition d’une structure poteau, poutre béton à l’intérieur, voile béton avec des dalles béton couplée avec une isolation extérieure en laine de roche et traitement spécifique des ponts thermiques a été retenue dans le but d’apporter une forte inertie au bâtiment.

A propos de l’atelier d’architectes Gauche’s Muru.

L’atelier d’architectes Gauche’s Muru est la suite d’un cabinet créé au 19ème siècle et repris par Xavier Gauche en 1984 (architectes successifs : Jean Carresse, Albert Carresse, Xavier Gauche, Jean-Claude Moulia, Juan Muru, Elisabeth Gauche Dupacq). Il s’est depuis développé en recrutant précisément les compétences de ses collaborateurs et en se dotant d’un matériel performant.
L’atelier est composé d’une équipe permanente de quatre architectes, dont une personne certifiée niveau 3 HQE, trois collaborateurs d’architectes, un économiste de la construction, un stagiaire architecte, une assistante de gestion, une assistante d’architecte et une secrétaire, soit 11 personnes. L’équipe est renforcée, selon les problématiques et les phases des projets, par les expertises d’intervenants extérieurs : bureaux d’étude, paysagistes, sociologues…

L’architecture des hôtels d’entreprises : un savant cocktail d’expérience et de créativité.

Dans la conception d’hôtels d’entreprises ou d’immeubles de bureaux, l’atelier Gauche’s Muru bénéficie d’une solide expérience dont témoignent les projets réalisés, par exemple, à Orthez comme la Maison de la Solidarité ou GFI informatique construit en à peine 6 mois. Or s’il s’agit, pour chaque projet de bureaux, de proposer des espaces modulables et évolutifs dans le temps, le point de départ reste, pour Xavier Gauche, architecte associé, la capacité à synthétiser et prioriser les besoins et les contraintes (des usagers, du terrain, de l’environnement, et d’image).
L’expérience permet alors de gagner du temps dans l’élaboration du scénario général, mais la créativité et l’ouverture d’esprit sont indispensables pour sortir des habitudes et trouver des solutions aux idées apparemment impossibles à réaliser : « Les gens réagissent souvent par habitude et de cette habitude ils érigent une règle. Or même si l’habitude veut qu’un immeuble de bureaux soit linéaire, il faut dépasser cette idée reçue et réfléchir à la vraie problématique du projet. ». Au final, c’est ce cocktail entre l’expérience de l’architecte et sa sensibilité qui fera la différence et l’originalité de la réponse : « Dans le cas précis d’Olatu Leku, le fait de caler le dessin comme sur une trame quadrillée pour permettre la modularité des espaces de chaque bureau ne nous a pas empêché de concevoir un projet tout en courbes et transparence ».

Pour toute information sur l’atelier et ses réalisations, consultez le site : www.architectes-gauchemuru.fr

--
Contact Presse:

Vista Point
Emmanuelle Pangaud
0559319703
www.architectes-gauchemuru.fr
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=6295



--

Communiqué envoyé le 26.09.2011 16:45:26 via le site Categorynet.com dans la rubrique Construction

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______