Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

LAYHER prend l’hélicoptère pour un chantier exceptionnel

Le désamiantage et l’entretien d’une conduite d’eau forcée EDF en montagne a nécessité des moyens exceptionnels : échafaudage suspendu très technique, blocage de la rivière, héliportage, grande coordination des différents intervenants. En bref : une belle aventure pour un chantier effectué dans le respect de l’environnement.

A site exceptionnel…
La conduite d'eau forcée du Baous se situe au bout du Pont de l'Arn à côté de MAZAMET dans le Tarn (81). Elle prend naissance 130 m au dessus de l'usine E.D.F et descend sur une longueur de 160 m, franchit l'Arn, une rivière de 40 m de large, pour arriver dans l'usine, située sur l'autre rive. Là, sont donc collectées les eaux des niveaux supérieurs puis transformées en énergie.

Situé en plein cœur du parc naturel régional du Haut-Languedoc, le chantier était donc soumis à de grandes contraintes pour respecter cet environnement exceptionnel.

… Moyens exceptionnels !
Le travail de retrait de l'amiante sur la peinture existante constituait déjà un défi environnemental.
Pour assurer ces travaux, E.D.F. et l'entreprise DONELLI, en charge du désamiantage et de la peinture, ont confié à SERVICE ECHAFAUDAGE 31 la charge de réaliser un échafaudage permettant l'accès en tous points et le confinement total de la conduite.
Forte d'une expérience des chantiers difficiles, acquise depuis plusieurs années avec son fournisseur LAYHER Echafaudage Toulouse, SERVICE ECHAFAUDAGE 31 a donc mis en place un process précis de fonctionnement car cette mission a nécessité la conjugaison de plusieurs talents, pour l'aspect technique comme pour la coordination des différents corps d'état.

LAYHER a fourni l'étude, l'assistance technique et 120 tonnes de matériel d'échafaudage UNIVERSEL® choisi pour son adaptabilité, sa polyvalence et sa capacité à évoluer. Par ailleurs, ces éléments sont protégés par une galvanisation à chaud de 80 microns d'épaisseur, ce qui garanti leur fiabilité dans des conditions d’intempéries comme cela a été au démarrage du chantier.

Ces 120 tonnes ont été livrées colisées en fagot de 800 kg pour l’héliportage qui était la seule solution d’approvisionnement envisageable compte tenu de la difficulté d'accès à la conduite. C’est la société FAF situé à Argelès (66) qui s’est chargé de l'héliportage.

Pour organiser ces livraisons et réceptionner les camions grues de la société THURIES (Toulouse), SERVICE ECHAFAUDAGE 31 a aménagé un terrain à quelques kilomètres du chantier en faisant des travaux de terrassement et de clôture permettant de stocker le matériel en attendant leur enlèvement par hélicoptère.

Ce chantier débutât dans la neige et le froid avec pour mot d'ordre la sécurité, le respect de l'environnement et des délais.

Les intervenants
EDF : maître d’ouvrage
LAYHER : étude, livraison, suivi technique du chantier, coordination des intervenants
SE31 : loueur/monteur d’échafaudage
DONELLI : Désamiantage / peinture
FAF : Héliportage

Echafaudage technique et synchronisation
L’échafaudage installé sur la conduite supérieure située dans la montagne fut réceptionné en plusieurs phases de 50 m, avant de passer à la réalisation de celui du pont conduite de 40 m. Pour installer l’échafaudage suspendu, une implantation provisoire sur des massifs bétons positionnés dans la rivière a été nécessaire.

Cette structure très technique a nécessité une étude pointue du BE de LAYHER ainsi qu’un contrôle rigoureux de la conformité du montage aux plans et une synchronisation des interventions des différents acteurs.

En effet, il était indispensable que tout soit précisément orchestré, entre autres pour le montage de l’échaudage suspendu. Les calculs avaient été menés sur la base d’une conduite totalement vide pour pouvoir reprendre l'échafaudage en suspendu, il était donc impératif que l’équipe chargée de la purger soit synchrone le jour J.

La rivière, quant à elle, devait être au point bas en amont pour que l’échafaudage provisoire implanté dans le lit de la rivière ne soit pas emporté par celle-ci.
La coupure de l’eau sur le barrage devait donc elle aussi s’inscrire dans le bon timing.

Une fois l’échafaudage en place, SERVICE ECHAFAUDAGE 31 a retiré les structures d'implantation provisoires.

L’échafaudage suspendu ne pouvant s’amarrer de manière classique, il a été fixé par cravatage et butonage contre la paroi de la conduite protégée par des cales. Le tout étant ceinturé par des tubes et des colliers.

Cet échafaudage suspendu en place, l’entreprise DONELLI a donc pu terminer ses travaux et grâce au professionnalisme de toutes ces sociétés, la conduite a retrouvé son éclat des premiers jours et ce site exceptionnel a été préservé.

Implantée en France depuis 1980, la société LAYHER a révolutionné le monde de l’échafaudage par des solutions novatrices et sécuritaires.
Elle met à la disposition de ses clients un stock location de 35 000 tonnes de matériels reparti sur ses 10 dépôts mais aussi un bureau d’étude composé d’experts, consulté pour les chantiers les plus techniques (la Maison de la Radio, Total La Mède, la Tour Eiffel, le Grand Palais…)
www.layher.fr


--
Contact Presse:

Tara Communication
Aurélia Jourdain
01 49 30 10 70
http://www.tara-communication.com
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=49013



--

Communiqué envoyé le 09.11.2010 12:04:56 via le site Categorynet.com dans la rubrique Construction

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______