Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Pour rester bien au frais chez soi, rien ne vaut un bon manteau !

Le paradoxe n’est qu’apparent : au sein du périmètre habitable, les effets de la canicule se font d’autant moins sentir que l’isolation est efficace, surtout si elle se fait par l’extérieur. C’est le principe même du Mur Manteau, qui recouvre l’ensemble des solutions d’isolation thermique par l’extérieur (ITE pour les spécialistes) : il crée une barrière particulièrement efficace contre la chaleur, parce qu’elle est placée sur la face externe des murs extérieurs proprement dits.


En été, sous l’effet de la chaleur ambiante et du rayonnement solaire direct, un mur extérieur non isolé s’échauffe fortement durant la journée et emmagasine la chaleur. Chacun d’entre nous a déjà posé sa main sur un mur un soir d’été, longtemps après que la nuit soit tombée, et constaté que le mur était encore nettement plus chaud que l’air ambiant. C’est le phénomène de l’inertie thermique. Or cette chaleur emmagasinée se transmet en partie vers l’intérieur, et en dépit de la fraîcheur nocturne, les températures dans le logement peuvent dépasser très vite le seuil d’inconfort. En langage familier : « On étouffe ! ».

L’isolation par l’intérieur, la technique la plus répandue en France, ne fait que partiellement obstacle à la chaleur, car celle-ci est libre de pénétrer dans les murs extérieurs et de s’y accumuler. À l’inverse, le Mur Manteau étant placé à l’extérieur de ceux-ci, il constitue une enveloppe qui ‘intercepte’ d’emblée l’essentiel de la chaleur, avant même qu’elle puisse être emmagasinée dans les murs eux-mêmes. Il suffit alors de bien ventiler les pièces en profitant de la fraîcheur nocturne pour maintenir, même lors d’une période de canicule prolongée, un niveau de température agréable au sein du périmètre habitable, de jour comme de nuit.


Le Mur Manteau un principe qui fait coup double

« Il faut régler le problème du confort d’été en même temps que les économies d’énergie », soulignait Jean-Christophe Visier, Directeur Énergie-Santé et Environnement au CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), lors des dernières Rencontres de la Performance Énergétique.

Généralement, qui dit isolation thermique pense isolation contre le froid et économies de chauffage. Sans aucun doute, cet aspect est, et restera la vocation première de l’isolation thermique, mais le confort en saison chaude n’est pas à négliger. D’autant qu’à partir d’une certaine température, de l’ordre de 27 °C, l’inconfort devient très sensible, allant jusqu’à affecter le sommeil et la capacité de travail : ainsi, on considère que dans un bureau, au dessus de 27 °C, le rendement plafonne à 40 % de la normale. Or, dans de nombreuses régions françaises soumises au climat méditerranéen ou continental, des températures estivales de cet ordre n’ont rien d’exceptionnel.

Bien entendu, le Mur Manteau à lui seul ne suffit pas à optimiser le confort d’été, mais il en est un excellent préalable. Idéalement, pour réunir toutes les conditions du bien-être à l’intérieur d’un logement en période de fortes chaleurs, il convient en outre :

→ De protéger fenêtres et baies vitrées du rayonnement solaire direct et de la chaleur diffuse en utilisant les équipements prévus à cet effet : volets, stores, auvents et marquises.

→ De minimiser la production de chaleur (appareils ménagers, cuisinière, éclairage) due aux occupants (les ‘apports internes’ dans le langage des spécialistes).

→ D’éviter d’aérer le logement en milieu de journée quand la température extérieure est au plus haut, mais en revanche de ventiler systématiquement la nuit pour évacuer la chaleur accumulée par les apports internes et par la partie de la chaleur externe présente dans les murs en dépit de l’isolation thermique (aucun procédé d’isolation n’étant parfait).


Le Mur Manteau : des solutions pour toutes les situations et tous les styles

Le principe du Mur Manteau tend à se généraliser dans la construction neuve, sous l’impulsion du Grenelle de l’environnement, aux impératifs duquel il répond idéalement. Mais il est aussi très bien adapté à la rénovation, qu’il s’agisse de maisons individuelles, d’immeubles tertiaires ou d’habitat collectif.
De plus, grâce à une grande variété de systèmes et de finitions, le Mur Manteau s’harmonise avec tous les styles. Dans certaines conditions, il se prête même à la rénovation d’immeubles classés.


En savoir plus sur le Mur Manteau…

Le Groupement des Industriels du Mur Manteau fête ses 20 ans en 2010 : il a été créé en 1990 pour promouvoir, dans toutes ses variantes techniques, le principe de l’ITE – l’Isolation Thermique par l’Extérieur des parois opaques (par opposition aux surfaces vitrées).
Il regroupe plus de 30 industriels qui couvrent tout l’éventail des composants, des systèmes et des finitions possibles. Parfaitement en phase avec les priorités données au développement durable, à la qualité de vie et aux économies d’énergie par le Grenelle de l’environnement, le Mur Manteau a représenté globalement 1,3 milliard d’euros de CA en 2009, un chiffre en forte progression. Cette tendance se confirme pour l’année en cours.

Groupement du Mur Manteau Contact Presse
Yves BAUM, Secrétaire Général Empresarial - Stéphanie PERRIN
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06.61.81.38.82

--
Contact Presse:

MUR MANTEAU
Stéphanie PERRIN
06.61.81.38.82
http://www.groupement-mur-manteau.com/
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=55418




--

Communiqué envoyé le 25.06.2010 17:30:17 via le site Categorynet.com dans la rubrique Construction

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/


______