Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse
INA_CATEGORYNET_728x90 Nouvelles données du CRÉDOC   sur les consommations de boissons des français

Nouvelles données du CRÉDOC sur les consommations de boissons des français

Nouvelles données du CRÉDOC
sur les consommations de boissons :
Les Français ne boivent toujours pas suffisamment,
mais privilégient des boissons différentes…

Le CRÉDOC présente aux Entretiens de Bichat les résultats du nouveau volet de son enquête CCAF sur l’évolution de la consommation de boissons des Français entre 2003 et 2007.
Si les quantités de boissons consommées restent globalement stables et toujours insuffisantes par rapport au repère de 1,5 litre par jour*, en revanche les types de boissons consommées ont évolué selon les tranches d’âge, notamment chez les enfants et les adultes.

****
Les Français ne boivent toujours pas assez, seulement 30% des adultes atteignent le repère de consommation de 1.5 l de boissons par jour, et l’apport en eau des aliments ne permet pas de compenser ce déficit.
Si 51% des enfants de 3 à 5 ans et 36% des 6-11 ans respectent les recommandations d’apports hydriques (contre respectivement 53% et 37% en 2003), les adultes sont seulement 30% (contre 27% en 2003), les séniors 23 % (même valeur qu’en 2003) et les adolescents sont loin derrière avec 13% (contre 14% en 2003) à atteindre le repère d’1,5 litre de boissons par jour.
Ce nouveau volet de l’enquête du CRÉDOC montre que les boissons sont principalement consommées au moment des 3 principaux repas qui regroupent en moyenne 80% des apports en boisson ; et met en perspective la place des boissons dans les apports nutritionnels.
Enfin, les personnes qui atteignent les recommandations en matière d’hydratation sont celles qui boivent en plus grande quantité par prise, plus souvent et plus de toutes les boissons.

Les enfants : moins d’eau, de boissons lactées, de BRSA et plus de jus de fruits et nectars

« Les enfants sont très sensibles à la déshydratation. Leurs besoins hydriques, qui sont importants, varient en fonction de leur poids et représentent entre 1,3 et 2 litres par jour. Chez les plus jeunes, ce sont les parents qui gèrent les prises. », explique le Dr Philippe Eckart, Pédiatre (spécialisation néphrologie) au Service de pédiatrie médicale du Centre Hospitalier Universitaire de Caen.

L’enquête du CREDOC révèle que seulement 51% des 3/5 ans et 36% des 6/11 ans atteignent les recommandations d’hydratation. Ils boivent moins qu’en 2003 (– 11%) et différemment : moins d’eau, de boissons lactées et de BRSA (boissons rafraîchissantes sans alcool) ; la consommation de jus de fruits et de nectars reste stable.

« Ces évolutions à la baisse sont vraisemblablement liées à l’effet de la canicule de 2003 qui expliquerait la diminution des quantités bues. La consommation stable de jus de fruits pourrait quant à elle s’expliquer par l’impact des campagnes sur les repères nutritionnels, en particulier celle des 5 fruits et légumes par jour. », commente Pascale Hébel, Directrice du département consommation au CREDOC.

Si les boissons sont prises plus fréquemment au moment des 3 principaux repas, le goûter tient une place importante chez les enfants puisqu’il représente 19% des apports hydriques chez les 3/5 ans et 17% chez les 6/11 ans. Dans 82% des cas, les boissons sont consommées à la maison. Enfin, l’étude montre que les boissons représentent environ 11 à 14% des apports énergétiques journaliers de l’enfant (dont 1,2 à 1,6 % apporté par les BRSA) et qu’il n’existe pas de corrélation entre l’IMC (indice de masse corporel) et la consommation de BRSA.

Journée type pour un bon apport hydrique :
2 portions au petit-déjeuner (lait, jus de fruit, eau), 1 portion au déjeuner (eau), 1 à 2 portions au goûter (lait, eau, BRSA, jus de fruit), 1 portion au dîner. En dehors des repas : essentiellement de l’eau - autres boissons selon les occasions.

Les adolescents : 87 % ne boivent pas suffisamment

« Parce qu’ils sont en pleine croissance et qu’ils font généralement beaucoup de sport, les besoins énergétiques et hydriques des adolescents sont plus importants. Mais, comme ils sont en quête d’autonomie, c’est souvent une période à risque où certains d’entre eux se mettent à manger de manière anarchique et déséquilibrée. », déclare le Dr Pascale Modaï, Médecin nutritionniste.

Les adolescents sont seulement 13% à boire au moins 1,5 litre par jour. Si on compare leur consommation de boissons entre 2003 et 2007, elle est à peu près stable. La seule évolution significative concerne la diminution des boissons lactées (– 12%).
Par rapport aux autres tranches d’âge les adolescents boivent de plus grandes quantités, mais moins fréquemment.

Journée type pour un bon apport hydrique :
2 portions au petit-déjeuner (lait, jus de fruit, eau), 1 portion au déjeuner (eau), 1 à 2 portions au goûter (lait, eau, BRSA, jus de fruit), 1 portion au dîner. En dehors des repas : eau et autres selon les occasions.

A cet âge, même si l’eau reste la boisson la plus recommandée, notamment lors des repas, il n’y a pas d’interdits spécifiques concernant les jus de fruits, les boissons lactées et les BRSA. En cas de problème de poids, les boissons « light », sans sucres, peuvent être une bonne option.

Les adultes consomment moins d’alcool et plus de boissons chaudes

Ils boivent plus que lors de la dernière étude (+5%) et plus que les autres tranches d’âge. Comparativement aux enfants et aux séniors, ils consomment plus d’eau, mais ils boivent aussi plus varié et en plus grosses quantités.

« Leur consommation d’alcool a considérablement diminué (-25%), sans doute sous l’effet des campagnes d’information et des mesures de prévention routière, au profit des boissons chaudes (+20%). », commente Pascale Hebel.

Ils ont également augmenté leur consommation de jus de fruits et nectars (+24%), et la consommation de BRSA reste stable. Il subsiste toutefois une ombre au tableau : seulement 30% des adultes atteignent 1,5 l par jour*.

Journée type pour un bon apport hydrique :
2 portions au petit-déjeuner (thé ou café, lait, jus de fruit), 1 portion chaude ou froide dans la matinée, 1 à 2 portions chaude ou froide au déjeuner, 1 à 2 portions au goûter (boisson chaude, BRSA), 1 à 2 portions chaude ou froide au dîner.

Les séniors, adeptes des boissons chaudes, ne boivent pas assez

« Avec l’âge, on devient plus sensible à la déshydratation : en effet, la sensation de soif s’amoindrit et les mécanismes de régulation de l’équilibre hydrique sont moins efficaces. » explique le Dr Pascale Modaï.

Si on compare les chiffres entre 2003 et 2007, on observe que la consommation de boissons chez les séniors est stable. Mais, ils sont encore peu nombreux à atteindre 1,5 l par jour : seulement 23 % y parviennent. L’étude révèle aussi que les séniors consomment plus de boissons chaudes qu’en 2003 (+36%).

Enfin, la consommation de boisson diminue fortement avec l’âge chez les seniors, passant de 1333 ml par jour chez les 55-64 ans à 1035 ml chez les plus de 75 ans.

Conseil d’hydratation chez les seniors : Pour éviter tout risque de déshydratation et atteindre les recommandations de 1,5 l, ils doivent boire régulièrement, tout au long de la journée, et varier leurs apports.

Les résultats complets de l’enquête sont disponibles sur simple demande.

*Pourquoi 1,5 l par jour ?
Parce que l’organisme perd chaque jour environ 2,5 l d’eau par les voies digestives, cutanées, respiratoires et rénales. L’eau contenue dans les aliments lui fournit moins d’un litre d’eau par jour. Il faut donc boire 1,5 l par jour pour lui assurer un bon équilibre hydrique. Ces recommandations varient toutefois d’une personne à l’autre et en fonction des conditions extérieures (forte chaleur notamment…). « Si l’eau est la seule boisson indispensable elle n’est pas toujours suffisante. En effet, les boissons sont des aliments liquides qui doivent assurer toutes les fonctions de l’alimentation, biologique mais également hédonique et symbolique » rappelle le Dr Modaï.

A propos du CRÉDOC :
Le Centre de Recherche pour l’observation des conditions de vie (CRÉDOC) est un organisme d’études et de recherche sous tutelles des pouvoirs publics (Ministre de l’économie). Depuis sa création en 1953, le CRÉDOC mène chaque année un grand nombre d'enquêtes dans tous les secteurs de la consommation, ce qui constitue un outil unique d'observation et d'analyse socio-économique de la consommation en France.
Bénéficiant d'une subvention de l'État, le CRÉDOC développe des outils méthodologiques qui intègrent les acquis les plus récents de la recherche et qui garantissent la qualité de ses travaux d'études. Cela lui permet de produire des analyses synthétiques sur la société française qui sont rendues publiques et qui participent au débat national.


Contact Presse :

Agence Ruder Finn
Céline Perrin - Lucyna Werra
Tel : 01 56 81 15 02 – 15 11
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Coca-Cola France
Florence Paris
Directeur de la Communication Corporate
Tel : 01 58 00 50 81
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.







Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
PERRIN Céline



Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence TK60UTYS