Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

 

48% des Français recyclent leurs anciens téléphones portables*

Alors que la loi économie circulaire sera présentée dans quelques jours, SFAM, leader en Europe de l’assurance affinitaire pour les smartphones, le multimédia et les objets connectés, a souhaité savoir si les Français recyclent leurs smartphones. Sur le plan national et régional, certains Français semblent davantage « éco-friendly », mais quelles sont les régions où les Français recyclent le plus leurs portables ? En cas de casse, préfèrent-ils jeter ou réparer leur portable pour prolonger leur durée de vie ? Qui sont les habitants les plus enclins à acheter un smartphone recyclé ?... C’est ce que révèle l’étude IPSOS commandée par SFAM

Les habitants de Provence-Alpes-Côte-D'Azur, champions de France du recyclage de smartphones !

Les Français sont de plus en plus sensibles à l’impact que leur consommation a sur l’environnement. Ainsi, la pratique du recyclage est de plus en plus répandue et cette prise de
conscience s’applique également aux smartphones. Borne de collecte ou don à un proche, 48 % des Français déclarent recycler leurs mobiles usagés.
L’étude révèle que les habitants de la région PACA sont les meilleurs élèves en la matière. Ils sont 54 % à déclarer recycler leurs smartphones, suivis de près par les habitants du Nord-Pas-de-Calais (53 %), de la région Rhône-Alpes-Auvergne (52 %) et de la région Occitanie (51 %). Cette tendance est notamment marquée chez les 30-44 ans. En effet, 35 % revendent ou donnent leur smartphone à une tierce personne, un chiffre bien au-dessus de la moyenne nationale qui s’élève à 28 %.
Mais dans certaines régions, les habitudes ont la vie dure ! C’est le cas notamment en Bretagne où 62 % des habitants préfèrent conserver leurs anciens téléphones portables à la maison ou
même le jeter (7 % d’entre eux). Même constat en Normandie (59 %), en Centre-Val de Loire (57 %), en Ile-de-France (56 %) et en Alsace-Champagne-Ardenne (51 %).

Réparer plutôt que jeter, une tendance qui s'installe

Il est loin le temps où l’on jetait un appareil cassé, sans chercher à savoir s’il pouvait être réparé ! Les Français deviennent de plus en plus « consom’acteurs » et cherchent à prolonger la durée de vie de leurs appareils. En effet, 25 % privilégient la réparation de leur téléphone. 42 % d’entre eux ont d’ailleurs dépensé plus de 200 € dans ce but, au cours de l’année passée. Les habitants du Centre-Val de Loire (36 %) sont les premiers à être prêts à investir dans la réparation de leur mobile. A contrario, les Néo Aquitains ne sont que 15 % à l’envisager.

71% des Bretons se disent prêts à investir dans un smartphone recyclé

La mode de la seconde main est en hausse ces dernières années et cette tendance s’applique aussi aux smartphones ! Prix plus abordables, impact plus limité sur l’environnement, réduction de l’utilisation de métaux rares… Les arguments pour acheter un téléphone recyclé ne manquent pas. Ainsi, plus d’1 Français sur 2 est prêt à en acheter un, sous réserve qu’il dispose d’une solide garantie. C’est le cas notamment des Bretons. 71 % sont prêts à franchir le cap, viennent ensuite les Normands (66 %) et des habitants d’Occitanie (65 %).
A l'inverse, les habitants de la région PACA et du Grand Est semblent bien mitigés à ce sujet, puisque 54% d'entre eux n'envisagent pas d'acheter un smartphone recyclé. Le principal frein à cet achat : la peur que le smartphone recyclé soit moins performant qu'un smartphone neuf.
Enfin, consommer de manière plus durable (61%) et réduire la pollution engendrée par la production de mobiles neufs (48%) sont les deux principales motivations d'achat !

A propos de SFAM
Créée en 1999 et implantée à Romans-sur-Isère, Roanne et Paris, la société SFAM est le leader européen du courtage d’assurances pour la téléphonie mobile, le multimédia et les objets connectés. SFAM a débuté son activité en commercialisant ses produits d’assurance au sein de ses propres points de vente. En 2010, la société se lance sur le marché national. Elle est alors le premier courtier à proposer une assurance affinitaire multirisque (oxydation, casse, perte et vol). Forte de son expérience en matière de réseaux de distribution, la société a étendu son activité en Europe tout en innovant dans de nouveaux domaines : assurances, services et recyclage de produits techniques… En 2018, SFAM obtient pour la deuxième année consécutive le label HappyAtWork récompensant ses initiatives en faveur d’un environnement
de travail épanouissant, source d’émulation et de performance. S’appuyant sur des équipes fidèles, motivées et expertes dans leur domaine, SFAM connaît aujourd’hui un véritable succès avec plus 6 millions de clients gérés et 2500 partenaires en Europe. La société est également présente en Suisse, Belgique et en Espagne et prévoit de réaliser 740 M€ de volume d’affaires en 2019

* Etude réalisée par Ipsos pour SFAM du 31 janvier au 4 février 2019 sur un échantillon de 800 personnes en Espagne et 800 personnes en France

--
Contact Presse :

SFAM

01 46 34 60 60
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
https://sfam.eu/fr-fr/

--
Communiqué envoyé le 2019-07-16 11:15:20 via le site Categorynet.com dans la rubrique Consommation

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______