Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

E-cig : L’EFVI France fait un point sur l’opération BullBOX – Bouge tes shops

A l'issue de la période de soldes, le collectif EFVI France - Initiative Citoyenne Européenne pour le Libre Vapotage - rappelle qu’en aucun cas la liberté de vaper ne doit être soldée. Pour défendre ce droit, L’EFVI France continue à militer et déploie avec succès son opération BullBOX – BOUGE TES SHOPS dans tout l’Hexagone. L’opération est notamment soutenue par le SYNAPCE, Syndicat National Français des Professionnels de la Vape,

Ni première, ni deuxième démarque pour la vape libre

D’abord lancée en novembre 2013, l’initiative se développe depuis le mois de mai dans les boutiques de cigarettes électroniques sous le nom de BullBOX – BOUGE TES SHOPS. Le but est de collecter un maximum de signatures de citoyens dans des urnes spécifiques (box) déposées à cet effet dans les boutiques pour contrer la Directive des Produits du Tabac (TPD). L’objectif est d’obtenir la sortie de l’e-cig de la directive tabac pour qu’elle redevienne un produit de consommation courante judicieusement encadré. Prévue par le traité de Lisbonne, il est important de rappeler que cette procédure est rigoureusement encadrée par la loi. Elle permet aux citoyens de se faire entendre des hautes instances européennes à condition de recueillir 1 000 000 signatures en Europe, dont 55 500 en France, avant le 25 novembre 2014 : http://bit.ly/1sShgES


Pas de liquidation totale du droit de vaper

Face à la colère des vapoteurs et des professionnels de la vape, l’opération BullBOX – BOUGE TES SHOPS, est en plein essor. Des professionnels de la santé soutiennent également le collectif. Positivement accueillis par les boutiques, ils sont aujourd’hui 535 EFVistes actifs sur le terrain pour sensibiliser, informer et mettre en place les BullBOX dans les « shops ». D’ores et déjà 1200 « box » ont été déployées dans 1000 boutiques sur le territoire national, soit dans 50% des boutiques spécialisées. Le collectif EFVI France a recueilli 19 082 signatures, ce qui représente en pourcentage 34,37% du taux à atteindre. Actuellement, 200 signatures sont recueillies en moyenne chaque jour. Les résultats sont consultables en direct sur : http://monwiki.fr/efvi/


Vapoter est une liberté dont les droits peuvent être bradés dès demain

« Il est temps de prendre rapidement conscience du risque et des conséquences de l’application de l’article 20, qui dans moins de 2 ans, va se traduire par l’interdiction de commercialiser 90 à 95% du matériel existant actuellement », déclare Renaud Soulier, porte-parole de l’EFVI France. Un véritable drame pour les vapoteurs et pour les professionnels du secteur. « Si rien n’est fait, c’est la fin programmée du monde de la vape », précise Richard Pfeiffer, président du SYNAPCE. « Il faut être pleinement conscient dès aujourd’hui des conséquences économiques à venir : les boutiques vont fermer entraînant de lourdes pertes d’emplois alors que le secteur compte aujourd’hui 2000 boutiques sur le territoire et emploie environ 5000 personnes. A cela, s’ajoutent également 1000 emplois indirects d’entreprises satellites au monde de la vape ». Cette projection n’est pas de la science-fiction. Pourtant en pleine croissance, le secteur est toutefois fragile car en attente de l’application des réglementations annoncées et à venir.

Une liquidation à plus de 50% pour cause de désinformation
La cigarette électronique est également régulièrement victime de campagnes de désinformation. Ainsi, l’Espagne a connu une baisse de 70% des ventes de cigarettes électroniques et a vu son nombre de boutiques passer de 2 000 à 900.
A cela vont s’ajouter des conséquences graves en termes de santé publique. Alors que les chiffres de vente du tabac sont en baisse depuis plusieurs mois, l’application des mesures va inciter un grand nombre de vapoteurs à reprendre le tabac. Sanction ou condamnation pour ces anciens fumeurs ? A l’heure où les dernières études confirment le potentiel de l’e-cig pour l’arrêt du tabac, les conséquences de l’application de l’article 20 de la Directive des Produits du Tabac seraient désastreuses.

Si les droits de l’e-cig sont loin d’être acquis, l’EFVI France ne saura tolérer aucune braderie du droit de libre vapotage.


Pour télécharger les visuels, cliquer ici : visuel 1 visuel 2


--
Contact Presse:

Agence Evolve RM
Muriel Grimaldi

www.agence-evolve.com

--

Communiqué envoyé le 28/07/2014 17:24:09 via le site Categorynet.com dans la rubrique Consommation / Shopping

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______