Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

A PARTIR DU 8 MAI PROCHAIN NOUS ALLONS CONSOMMER AUTREMENT

Mardi 08 mai 2012 la France est censée entrer dans une tourmente financière annoncée par les agences de notation. Au-delà de l’effet d’annonce il est possible d’entrevoir l’avenir de notre vie quotidienne de consommateurs.

Avec la nouvelle notation internationale notre pays accède pour la quatrième fois de son histoire à une situation de détresse financière officielle. Nous allons tous « entrer officiellement » - selon la terminologie consacrée – dans une décennie de vaches maigres. Car pour satisfaire les demandes de nos créanciers publics c’est bien nous citoyens, nous consommateurs, qui allons devoir payer pour réhabiliter notre détresse. Cette fois personne ne paiera à notre place.

Payer pour un redressement collectif cela signifie changer notre vie quotidienne, consommer autrement en réduisant notre train de vie, accepter de travailler pour la collectivité. Concrètement nous allons en premier lieu moins épargner parce que notre pouvoir d’achat va diminuer. Les banques anticipent déjà les modifications de préférence dans leurs produits. Les placements en actions sont délaissés au profit de la pierre, de la terre et du capital des entreprises ou de leur innovation. En second lieu nous allons revoir nos habitudes de consommation en remplaçant nos produits achats par des substitutions moins chères. Les distributeurs se préparent à une recrudescence du hard-discount. Et l’alimentation vit à l’heure des bouleversements : plus de pâtes, moins de viande, plus de fibres, moins de féculents, moins de sodas, plus de café, etc…En troisième lieu nous allons payer plus de taxes et d’impôts. Directs et indirects les prélèvements vont a
ugmenter inévitablement. En quatrième lieu nous allons devoir subir quotidiennement le lot des lamentations de nos concitoyens par média interposés. Enfin nous allons devoir apprendre à vivre avec le mot solidarité.

La plupart d’entre nous vont bon gré mal gré accepter ces obligations. Mais certains, plus fragiles ou plus frondeurs, vont tout faire pour s’opposer à ces contraintes, au risque de faire imploser notre démocratie. Il va nous falloir être très attentifs à la vie de notre collectivité, grâce aux média notamment, pour gérer notre quotidien dans un sens solidaire. Il va nous falloir anticiper encore plus qu’avant pour passer l’obstacle. Il va nous falloir simplement vivre et consommer autrement.

Michel L. Kehl
Sur le Blogue en Or : www.bloguenor.com


--
Contact Presse:

Michel L. Kehl


www.bloguenor.com
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=57361



--

Communiqué envoyé le 04.05.2012 14:52:23 via le site Categorynet.com dans la rubrique Consommation / Shopping

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______