Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Faux avis sur internet. La bataille de Frédéric Lefebvre et de la DGCCRF

« J'ai testé la société XXX j'en ai réellement été satisfait. Une écoute très attentive de la part du SAV et surtout un délai de livraison très rapide. Les commandes sont traitées en 24h. En plus si vous faites partie du club privilège vous pouvez bénéficier d'un code avantage sur les produits en soldes et aussi recevoir la newsletter qui vous avertit en avant-première des bonnes affaires. Et surtout l'équipe est super sympa ! ».


Les faux avis de consommateurs

Vous doutez quand vous trouvez un avis de ce genre sur internet ? Vous avez sûrement raison. Pilier des actions du gouvernement sur internet, les faux avis de consommateurs sont en ligne de mire des professionnels du web ?

Frédéric Lefèvre, secrétaire d'Etat en charge du commerce et de la consommation, en a fait, depuis le début de l'année 2011, le  cheval de bataille dans son plan d'action pour un « développement équilibré du commerce électronique ».

En partenariat avec la DGCCRF (Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression des Fraudes) 1 280 contrôles ont été effectués sur 551 sites web. Un taux d'anomalie de 7% a été constaté. Ce qui signifie que 7% des avis de consommateurs observés n'étaient (vraisemblablement) pas issu de consommateurs réels, mais plutôt de personnes dont le travail est de faire de bons (ou de mauvais) commentaires sur une marque ou un produit.


Retour sur le phénomène des avis de consommateurs

Tout d'abord, arrêtons-nous et regardons ce qu'est un avis de consommateur. Un avis c'est un commentaire issu de l'expérience concrète d'un consommateur. Celui-ci, en donnant son avis fait la promotion (ou contre promotion) d'un service, d'un produit, d'une marque … En gros, c'est de la pub ! Mais, contrairement à de nombreuses publicités, cette pub est attentivement lue par des centaines d'internautes à la recherche d'information sur leurs futurs achats. En effet elle émane de consommateurs, des paires de l'internaute. Elle a donc un poids très lourd dans la prise de décision lors de l'acte d'achat. Elle est donc plus importante que de nombreuses publicités qui sont issues du discourt direct des marques.

On comprend donc mieux pourquoi de nombreuses marques et de nombreux sites marchands ont recours aux « faux » avis de consommateurs. C'est, in fine, l'assurance d'une voix écoutée et suivie.


Pourquoi les interdire ?

Après tout, oui, pourquoi ? Les « faux » avis n'en restent pas moins des avis et rien ne permet de dire que leurs auteurs ne croient pas sincèrement que leur entreprise est phénoménale ou que le concurrent est une « pourriture ». Chacun a un avis et il doit pouvoir le partager à qui bon lui semble. La liberté d'expression est un droit qui se doit d'être respecté. Ainsi il devient impossible de parler de « faux » avis et encore moins possible de les interdire.


Comment lutter ?

Nous voici donc face à un dilemme. Ces avis nuisent à l'esprit général du partage sur internet, mais ils ne peuvent pas être totalement bannis. Alors, peuvent-ils être réduits au silence ? Leur poids peut-il être minimisé ?

Réduit au silence non, nous l'avons vu. Mais leur poids peut être minimisé, oui ! Le site Olimeo en est l'exemple. En créant un réseau social dédié à la consommation, Olimeo permet à tout utilisateur de consulter des avis. Un avis vous semble douteux ? C'est possible. L'internaute peut lire les commentaires liés à l'avis. Ceux-ci peuvent confirmer ou infirmer l'avis mis en doute. L'internaute peut donc se faire un avis global sur le produit en question. Et si le doute persiste, alors il est possible de consulter la fiche profil de l'internaute qui a déposé l'avis. Sur cette fiche, il est possible de retrouver tous les avis déposés par la personne et ainsi définir le profil de l'utilisateur et se rendre rapidement compte s'il s'agit d'un vrai ou d'un faux consommateur.

 


Le dossier des faux avis sur internet n'est pas près de se résoudre, mais il est toujours possible pour l'internaute d'être vigilant et de détecter ces « faux » avis.


http://olimeo.com



--

Contact Presse:
Miwim
Olivier Primault

http://olimeo.com
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=70560

 

--

Communiqué envoyé le 21.11.2011 16:07:26 via le site Categorynet.com dans la rubrique Consommation / Shopping
Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

______