Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les Volailles Fermières d’Auvergne décryptent un étiquetage produit

Des mentions obligatoires pour la sécurité des consommateurs

L'étiquetage des denrées alimentaires préemballées, destinées à la vente, fait l'objet de réglementations régulièrement actualisées. Celles-ci proviennent de l'émergence de nouvelles techniques de transformation, de contraintes d'harmonisation entre les états membres de l'Union Européenne et des problématiques de santé publique, comme dernièrement avec les allergènes ou les OGM. Les contraintes qualité ou les mesures environnementales prennent de plus en plus de poids, sous la pression notamment d’une opinion publique désormais sensibilisée.

Ces mentions indélébiles doivent être clairement compréhensibles et lisibles. Certaines d'entre elles doivent s’inscrire dans le même champ visuel. Lorsque les denrées alimentaires sont préemballées, les mentions obligatoires figurent de façon visible sur le préemballage ou sur l’étiquette liée au produit.

Les mentions obligatoires couvrent :

• La dénomination de vente = nom du produit ;
• La liste des ingrédients qui sont énumérés dans l'ordre décroissant de leur importance pondérale et désignés par leur nom spécifique ; les additifs doivent toujours être mentionnés (pour les produits élaborés tels que les plats cuisinés) ;
• La quantité des ingrédients ou des catégories d'ingrédients exprimée en pourcentage (pour les produits élaborés tels que les plats cuisinés) ;
• La quantité nette exprimée en unités de volume pour les produits liquides (en litres) et en unités de masse pour les autres produits (en kilos) ;
• La date de durabilité minimale (DLC/DLUO). Cette date se compose du jour, du mois et de l'année. Elle est annoncée par la mention «À consommer de préférence avant le…» lorsque la date comporte l'indication du jour ou «À consommer de préférence avant fin…» dans les autres cas. Pour la DLUO, une fois la date passée, la denrée ne présente pas de danger pour la santé mais peut en revanche avoir perdu tout ou partie de ses qualités : goût, texture...
• Les conditions particulières de conservation et d’utilisation ;
• Le nom ou la raison sociale et l'adresse du fabricant ou du conditionneur ou du vendeur établi à l'intérieur de la Communauté européenne ;
• Le lieu d'origine ou de provenance, dans le cas où son omission pourrait induire le consommateur en erreur.






Des mentions facultatives :

Les mentions valorisantes :

Médailles, prix, saveurs de l’année et allégations diverses… Ces différentes mentions sont de la responsabilité des fabricants. Celles-ci n’étant pas gérées par le Ministère de l’agriculture, les mentions valorisantes ressortent du domaine privé.


Les signes officiels de qualités :

• Les signes officiels de qualité s’appuient sur des textes réglementaires, ainsi que leurs procédures d’attribution et de retrait, mises en place par l’Etat. Les aliments qui en bénéficient répondent à un cahier des charges défini, dont le respect est contrôlé régulièrement par des organismes certificateurs dûment accrédités. L’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) est chargé de la bonne gestion de ces signes.
• Gérés par le Ministère de l’Agriculture, il existe cinq signes officiels de qualité, nationaux ou européens.

Cinq signes à retenir
• AOC ou appellation d’origine contrôlée. Toutes les étapes de fabrication sont réalisées selon un savoir faire reconnu dans une même zone géographique, qui donne ses caractéristiques au produit. L’équivalent européen étant l’AOP.
• IGP ou indication géographique protégée. C’est un signe officiel européen d'origine et de qualité qui permet de défendre les noms géographiques et offre une possibilité de déterminer l'origine d'un produit alimentaire quand il tire une partie de sa spécificité de cette origine.
• Label rouge. Désigne des produits qui, par leurs conditions de production ou de fabrication, ont un niveau de qualité supérieure (sur le plan organoleptique, sécurité,..) par rapport aux autres produits similaires. C’est un signe français.

• Agriculture biologique. Garantit que le mode de production est respectueux de l’environnement et du bien-être animal (sans OGM et sans produits chimiques de synthèse)



• STG : protège une composition ou un mode de production traditionnel (exemple : une recette).


• Les Volailles Fermières d’Auvergne bénéficient de deux signes officiels de qualité : le Label Rouge national et l’IGP (Indication Géographique Protégée) européen.
• Ils sont garants à la fois de leur qualité supérieure et de leur lien au terroir auvergnat. Parfaitement visibles sur les étiquettes de leurs produits, ils représentent une double assurance pour les consommateurs.


Associer sécurité alimentaire et plaisir gustatif

Les exigences imposées aux aliments commercialisés en matière de santé ne doivent pas pour autant s’exercer au détriment de leurs qualités gustatives, bien au contraire !

Pour Pierre-Yves Lorgeoux, Maître Cuisinier de France et spécialiste en gastronomie diététique, « un chef est l’ambassadeur de son terroir et sa carte se veut la vitrine des meilleurs productions locales, sélectionnées en fonction de leur goût irréprochable. Savoir choisir le bon produit est impératif pour développer les notions de goût et de plaisir au cœur de mon travail. C’est l’origine du produit qui détermine mon choix et les Volailles Fermières d’Auvergne m’offrent de multiples possibilités d’harmonies, alliant saveur en bouche et santé. Le Label Rouge est une estampille qui m’assure à la fois la plus haute qualité et une traçabilité sans faille. Les conditions d’élevage de la volaille et son alimentation participent à sa « bonne tenue » dans l’assiette. Bien élevée, c’est une viande intelligente, naturellement savoureuse et facile à cuisiner sans matière grasse. Toutes ses saveurs équilibrées se retrouvent dans la coco
tte ! »

L’exemple de l’étiquetage des produits SYVOFA :

http://img857.imageshack.us/img857/2603/etiquettesyvofa.png

1 : La dénomination de vente = nom du produit.
2 : La date de durabilité minimale (DLC/DLUO).
3 : Les conditions particulières de conservation et d’utilisation.
4 : Le nom et l'adresse de l’abattoir situé en Auvergne.
5 : Le mode de présentation du produit.
6 : le mode d'emploi doit être indiqué de façon à permettre un usage approprié d'une denrée.
7 : Le N° de foliotage = N° individuel de traçabilité.
8 : Le N° d’homologation du cahier des charges Label Rouge.
9 : Les logos Label Rouge et IGP.
10 : Les caractéristiques communicantes du Label Rouge.
11 : Les coordonnées de l’organisme certificateur effectuant les contrôles terrain.
12 : Les valeurs nutritionnelles et énergétiques pour 100g.

À propos des Volailles Fermières d’Auvergne

Pintade Fermière, Poulet Fermier, Chapon Fermier, Poularde Fermière et Dinde Fermière : les Volailles Fermières d’Auvergne sont une composante essentielle – et historique – de l’agriculture en Auvergne. Elevées au cœur des grands espaces et préparées par des générations d’hommes amoureux et passionnés du goût, les Volailles Fermières d’Auvergne les Volailles Fermières d’Auvergne garantissent, sur leurs étiquettes comme dans les assiettes, la qualité de leur chair.


Contact presse :
Sophie Benoit Communication
Maxence Duvaut
Tél. : 04 73 38 41 04/ 06 63 10 95 52
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.sbc-groupe.com


Contact SYVOFA :
Patricia Nifle
Tél. : 04 70 97 64 42
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.volailles-auvergne.com/


--
Contact Presse:

sophie benoit Communication
Maxence DUVAUT
04 73 38 41 04
http://www.sbc-groupe.com/
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=49421



--

Communiqué envoyé le 11.04.2011 12:26:51 via le site Categorynet.com dans la rubrique Consommation / Shopping

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______