Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Domaine Picard reçoit le prix Saveur de l’Année 2010 pour son Potjevlesch

La star de la gastronomie du Nord veut conquérir le coeur des consommateurs français.

Le potjevlesch qui peut également s'écrire pot'je vlesch, potjevleisch ou pot'je vleesch et se prononce… "pautche - vléch" est le nom d'un célèbre pâté en gelée aux trois viandes blanches, produit emblématique du patrimoine gastronomique nordiste et flamand … C'est lui – dont la signification est littéralement « Petit Pot de Viande » - qui a su séduire les papilles des 120 consommateurs parisiens dans le cadre du prix « Saveur de l'Année 2010 ». L'entreprise Domaine Picard qui le commercialise dans une version traditionnelle sous le nom de « Potjevlesch Domaine Picard » souhaite en faire l'étendard de son savoir - faire dans la France entière.


120 palais parisiens séduits par le goût du Potjevlesch, la France en ligne de mire…

Dans le cadre des Saveurs de l'Année 2010, 120 palais parisiens ont dégusté, à l'aveugle, un Potjevlesch et ont été séduits par le goût de ce produit typique de la gastronomie nordiste ! Le Potjevlesch (vous pouvez dire aussi « potch » !
à prononcer « pautche ») a donc passé le barrage de la frontière géographique du Nord Pas-de-Calais… Une première opération séduction réussie qui donne envie d'aller plus loin à l'entreprise qui la commercialise dans une version traditionnelle, Domaine Picard. Celle - ci se verrait bien en faire l'étendard de sa marque et faire profiter la France entière de ses produits à l'ancienne (jambons salés à la veine et pâtés touillés à la main).
Son Potjevlesch ainsi « décoré » devrait lui permettre de se tailler une dimension nationale, d'autant que le Potjevlesch a déjà conquis le coeur des Normands ! Une success story qui pourrait rappeler celle de la Flammekueche alsacienne, aujourd'hui extrêmement populaire partout en France.

Un plat qui permet d'avoir du temps pour travailler ou faire la fête !

Les deux produits partagent en tout cas des noms exotiques ! Traduit littéralement du flamand, Potjevlesch signifie « Pot de Viande », le mot « Pot » signifie « petit Pot » (de terre généralement), le suffixe « je », « de » et « vlesch » veut dire viande. C'est un plat très ancien puisqu'en 1302, l'un des premiers recueils de recettes écrit par le « Viandier de Taillevent » alias Guillaume Tirel, contait déjà les mérites du Potjevlesch. On y trouve la recette du
« Ketelvleesch », viande en marmite que l'on disposait après cuisson puis que l'on divisait en petits pots… Le potjevlesch était préparé l'hiver par les fermières du Westhoek (Flandre Maritime) à partir des produits maison. On utilisait les morceaux nobles. La terrine se mangeait froide, et était destinée à nourrir les moissonneurs, sur place. Pas de perte de temps en manipulation… Les viandes blanches et l'absence de graisse assuraient un bilan énergétique et diététique favorable pour "rentabiliser" le travail des journaliers, l'acidité légère avait un effet "rafraîchissant" en plein été. La légende veut aussi que le Potjevlesch ait été inventé par les femmes du Nord qui voulaient profiter des fêtes quand leurs maris rentraient de longs mois de pêche en mer, cette viande en pot se conservant plusieurs jours, elle permettait de se libérer d'une partie de la cuisine ces jours-là !
Une caractéristique qui pourrait bien retrouver une actualité en 2010, car nous sommes tous à la recherche d'un plat sain qui nous évite de passer du temps en cuisine ! De plus, cerise sur le gâteau, ce mets que l'on apprécie de consommer en été, a un profil nutritionnel extrêmement intéressant. Viande maigre, le Potjevlesch ne contient que 130 calories pour 100g consommé. Un plus pour la période estivale ou chacun fait attention à sa ligne. La gelée est elle aussi un produit qui apporte peu de calories. La version « Domaine Picard » est un assortiment de viandes blanches cuites en gelée (porc, poulet, lapin). Il est cuit en terrine et son goût est rehaussé par un trait de vinaigre et de carottes. Il se déguste froid, avec des frites, de la salade ou des pommes de terre et avec de la bière.

Une image terroir qui plaît aux consommateurs
Un mets très apprécié et un prix de « Saveur de l'Année » qui est une réussite pour la PME Domaine Picard. Cette entreprise spécialisée dans la charcuterie de qualité emploie une cinquantaine de salariés dont douze bouchers. Née après guerre à Talmas, l'entreprise s'est installée en 1997 au lieu dit la Montignette à l'entrée nord de Villers Bocage (Somme). Depuis les années 60, elle développe des recettes artisanales, ses pâtés à l'ancienne, fabriqués et présentés dans des terrines de terre, sont fameux pour leur touillage à la fourchette. En 1997, elle se rapproche d'un spécialiste du jambon, Alain Bogaert, qui amène avec lui sa remarquable recette du jambon à l'ancienne. Ces recettes d'antan permettent au Domaine Picard de cultiver une image terroir qui plaît aux consommateurs avec des produits dont les recettes sont toutes de vraies histoires.

--
Contact Presse:
Didier Gras Communication
Annabelle Huriez
03 20 63 82 52
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.didiergras.com/presse/home.asp

--

Communiqué envoyé le 07.04.2010 11:57:23 via le site Categorynet.com dans la rubrique Consommation / Shopping

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

4692350779011039941-5320908797452579431?l=consommation.annuairecommuniques Domaine Picard reçoit le prix Saveur de l’Année 2010 pour son Potjevlesch


Posted: 2010-04-07 11:57:29

Lire article source